Passer au contenu principal

ZurichRevenu de base: vers un nouvel essai

Le parlement zurichois a soutenu ce lundi une initiative pour analyser les effets d’un revenu de base sur les citoyens, l’État et l’économie.

L’initiative individuelle soumise lundi au parlement a été soutenue par 61 députés.
L’initiative individuelle soumise lundi au parlement a été soutenue par 61 députés.
KEYSTONE

Le Canton de Zurich pourrait éventuellement lancer un nouvel essai de revenu de base inconditionnel. Le parlement a soutenu de justesse une initiative individuelle. Le gouvernement doit maintenant prendre position.

L’initiative individuelle soumise lundi au parlement a été soutenue par 61 députés. Il en fallait 60 pour qu’elle soit transmise au gouvernement. Une fois que l’Exécutif se sera prononcé, le texte reviendra au parlement.

L’initiative émane d’un citoyen de Regensdorf. Elle demande «un projet pilote accompagné scientifiquement» pour analyser les effets d’un revenu de base inconditionnel sur les citoyens, l’État et l’économie.

Le texte a été soutenu par 61 députés du PS, des Verts et de la Liste alternative. Ces parlementaires estiment que l’idée est digne d’intérêt, sans nécessairement la trouver bonne, comme l’a dit un député socialiste. «Restons innovants et testons cette idée de manière empirique», a-t-il déclaré.

Idée mauvaise et utopique

Dans les partis bourgeois, y compris chez les Vert’libéraux, on ne veut plus entendre parler du revenu de base inconditionnel. Cette question hante la politique comme les morts-vivants, a lancé le député UDC Ueli Bamert. L’idée est mauvaise et c’est une utopie, a-t-il souligné.

Les Vert’libéraux ont rappelé que la pandémie de coronavirus a provoqué une crise économique. «Dans cette situation, nous préférons utiliser des ressources pour renforcer les services sociaux plutôt que d’expérimenter.»

Un essai sur le revenu de base inconditionnel devait être réalisé dès 2018 dans la commune de Rheinau (ZH). Le projet a finalement échoué. La campagne de financement participatif n’a permis de réunir qu’un peu plus de 150’000 francs sur les 6,1 millions visés. Au niveau national, la création d’un revenu de base inconditionnel a été rejetée par 77% des votants en juin 2016.

ATS/NXP

6 commentaires
    Martin Olivier

    Ceux là même qui sont contre le RBI sont les dignes descendants de ceux qui étaient contre l'AVS après la guerre....et ceux justement qui n'en auraient pas besoins qui sont les premiers à crier au loup

    Le RBI n'est pas une utopie il est possible de le financer en Suisse de la manière suivante :

    1) suppression de toutes les aides sociales et de l'appareil administratif aussi kakfaïen que coûteux qui va avec.

    2) diminution de moitié du budget militaire

    Il n'est pas nécessaire de faire fonctionner la planche à billets, hérésie économique d'un autre siècle.... Dans l'hypothèse où homo sapiens a un avenir sur cette planète, celui passera par un RBI ou ne sera pas...