Passer au contenu principal

Un théâtre, une saisonWaouw questionne le rapport de l’homme à la technologie

D’octobre à juin, Waouw présentera sept nouvelles créations entre théâtre, impro et arts circassiens.

Les «ChronoClowns» questionnent notre rapport au temps au théâtre Waouw du 6 au 8 novembre.
Les «ChronoClowns» questionnent notre rapport au temps au théâtre Waouw du 6 au 8 novembre.
DR

D’octobre à juin, Waouw présentera sept nouvelles créations entre théâtre, impro et arts circassiens comme le clown, qui questionnent pour la plupart le rapport de l’homme à la technologie. À commencer par le spectacle clownesque qui ouvre la saison, «Etcetera, etc.» (lire ci-dessous), que les programmateurs décrivent comme «une salade mêlée de clown, d’absurdités contemporaines, un collage de narration, d’art pompeux, et de carottes, élément important de la représentation». Mais aussi «Les ChronoClowns», «Goodbye Neige» et «Cheeseboy».

Il sera aussi question de rapport à la nature et à l’environnement avec les deux spectacles des arTpenteurs. D’un côté «Le rêve de Nehmo d’après Homère» (2 juin) pour le jeune public, ou la fable écologique «If… une odyssée verte» (4-5 juin). Sans oublier «La comédie musicale improvisée» qui prendra une allure de dîner-spectacle inédit (4 mars). Habillés en serveurs et armés de calepins, cinq improvisateurs passeront d’une table à l’autre pour prendre les commandes. «Le menu étant déjà fixé, ils prendront note de ce que chacun souhaite voir et entendre et proposeront ensuite leurs «assaisonnements» afin de finir ce festin en beauté», se réjouit le Waouw.

Les coups de cœur

«Etcetera, etc.» Une performance de théâtre clownesque, un solo décalé mêlant humour et acrobaties, où un professeur présente une conférence: «Comment développer l’humain parfait». (2-4 oct)

«Les ChronoClowns» La Beyond Compagnie et l’Ivraie Semblable questionnent notre rapport au temps et s’interrogent à travers le regard naïf du clown sur la valeur que nous lui accordons. (6-8 nov)

«Cheeseboy» Un spectacle musical rétrofuturiste dans lequel un bonimenteur illusionniste raconte les aventures de Cheeseboy qui voit sa planète faite de fromage transformée en fondue par le passage d’une météorite. (30 avr-2 mai)

La rencontre

Diane Jacquier À partir d’un travail de recherche dont la problématique était «comment se relève-t-on d’un échec?» la metteure en scène a donné naissance à «Goodbye Neige», une autofiction, et sa première création. «Un spectacle qui décrit l’universalité de la violence et compose une ode à la résilience puisque de la colère ressortent aussi des rires, des rêves, de la tendresse et des souvenirs», décrivent les organisateurs. (26-28 mars 2021)