Passer au contenu principal

Musiques francophonesVoix de Fête aura lieu en mars. Qu’importe le format

On y entendra certainement KT Gorique et Aliose. Peut-être Gaël Faye et Ben Mazué. En ligne ou en présentiel? L’incertitude demeure parmi les organisateurs du festival genevois, qui annoncent tout de même la prochaine édition.

Genève, 23 mars 2019. Festival Voix de Fête dans la salle communale de Plainpalais. Concert de Hoshi sur la grande scène.
Genève, 23 mars 2019. Festival Voix de Fête dans la salle communale de Plainpalais. Concert de Hoshi sur la grande scène.
Laurent Guiraud

«Voix de Fête est sorti hors de l’eau de justesse.» Voilà pour le bilan 2020. Le festival genevois, rendez-vous phare de la chanson francophone, a eu chaud: à cause du Covid, la précédente édition a été annulée, au dernier moment qui plus est. Mais grâce à divers soutiens, du public notamment, le festival évite la banqueroute. Et maintenant?

La 22e édition n’a pas eu lieu. Petit problème mathématique: la suivante sera-t-elle la 23e? Quelle que soit la réponse, en mars prochain, une cuvée 2021 est prévue, que la direction du festival, Priscille Alber et Guillaume Noyé, présentait jeudi. En ligne, bien entendu.

Si pas mars, alors avril, voire décembre

En mars prochain, Voix de Fête pourra prendre deux formes différentes. Selon l’actualité virale, ce sera soit une version «confinée», tout au streaming, soit une version avec «quelques concerts en présentiel». «Impossible de prévoir les imprévus», en effet. «Mais nous gardons cette volonté de défendre les artistes.» Côté suisse, KT Gorique comme Aliose restent au programme. Côté français, Gaël Faye, Ben Mazué et Yseult notamment pourraient se joindre à l’événement. Quant à Kery James, attendu en 2020, le rappeur est toujours programmé à l’Alhambra, mais en décembre 2021. Même choses pour Vianney, en décembre également, de l’année 2022… Les tremplins du festival sont eux aussi maintenus: cette sélection maison permet, selon les organisateurs, de faire découvrir de nouveaux projets.

Et si rien ne se fait en salle en mars, alors on attendra avril: le 17, Les Petits Chanteurs à la gueule de bois, mignon trio assez désinvolte originaire de Neuchâtel, devrait – mais l’on dit bien «devrait» – jouer à l’Usine, chez PTR, qui entend lui aussi ouvrir ses portes au printemps.