Passer au contenu principal

Votations du 13 juinVoici l’arme des opposants aux initiatives antipesticides

Sensible aux craintes de la population sur les produits phytosanitaires, le camp du non met en avant son plan pour diminuer les risques.

Cultures maraîchères dans le canton de Vaud.
Cultures maraîchères dans le canton de Vaud.
Jean-Paul Guinnard

Pour une bonne partie du monde agricole suisse, elles font figurent d’épouvantail. Qualifiées d’extrêmes, les deux initiatives antipesticides ont de quoi séduire une population qui craint les effets des produits phytosanitaires sur la santé et la biodiversité. Conscient de ces préoccupations, le camp du non veut montrer qu’il entend ces revendications. Son arme pour la campagne? Une initiative parlementaire qui veut massivement réduire les risques liés aux pesticides, et qui vient d’être acceptée sous la Coupole.

Privé de sa politique agricole 2022 – et de son virage écologiste –, le Conseil fédéral devra compter sur ce texte pour faire sa campagne contre les deux initiatives. Un projet qui se décline en trois points.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.