Vincent Schmid: Radicalisation

La revue des blogsEric Bertinat: Investiture du maire de Genève. Grégory Pons; Le Municipal de Genève présidé par un ex-horloger. André Thomann: Appellation incontrôlée. Micheline Pace: Les arts de la scène à Meyrin.Ashwani Singh : Jusqu’à dimanche pour arrêter cette folie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Vincent Schmid: Radicalisation

J’écoute en ce moment une passionnante série documentaire diffusée par France Culture, intitulée « Ma fille sous influence »… La radicalisation ressemble à un processus d’emprise sectaire tel qu’on a pu le voir à l’œuvre à de nombreuses reprises dans les sectes dites tueuses, à savoir celles de Jim Jones, de David Koresh, du gourou nippon Aum ou du Temple Solaire. Le recrutement, l’embrigadement, la manipulation mentale fonctionnent de façon similaire. Les parents de la jeune Emma décrivent cette emprise sectaire par une image frappante: «Notre fille était prise dans une véritable toile d’araignée». Autre point commun avec les sectes, le climat intensément religieux de ce processus. Les adeptes se sentent absorbés par un Tout qui les «guérit » de leurs manques et de leur mal de vivre. (...) Les radicalisés ne sont pas des nihilistes. Au contraire, ils ont de croyances chevillées au corps et sont prêts à mourir pour elles. Une phrase de Sartre, à propos des révolutionnaires, dit que nul n’est un homme au sens plein tant qu’il n’a pas découvert une cause pour laquelle il est prêt à donner sa vie. Le djihadiste sacrifie la vie des autres et la sienne pour que vive une Cause nécessairement plus grande que lui. (...)

Eric Bertinat: Investiture du maire de Genève

Être Maire, c’est une responsabilité qui s’additionne durant douze mois à celle de chef de département (...) C’est aussi une manière de rappeler l’importance de notre commune, riche non seulement d’un budget confortable mais aussi riche de nombreuses institutions qui dépassent elles aussi l’étroitesse de son territoire. Car notre petite commune a tout d’une grande ville… (...) Je ne sais pas si tous les maires gouvernaient le monde, le monde irait mieux, selon la formule un brin provocatrice du professeur Benjamin Barber qu’aime à citer notre nouveau maire sur le site de la Ville de Genève, mais chacun, à son niveau, à l’impérieuse obligation de faire mieux et encore plus pour celles et ceux qui ont souhaité les voir diriger une grande commune comme celle de Genève. J’ai relevé entre autres, et toujours dans le texte rédigé par Sami Kanaan, publié sur le site de la Ville, que les prestations en ligne progresseront sérieusement sous sa présidence ce qui sera incontestablement à l’ère du numérique un mieux et un plus pour nos concitoyens. Je souhaite donc une année pleine de succès, pas uniquement numériques, et riche en contacts humains à Sami Kanaan, pour lui, pour notre commune, pour notre population.

Grégory Pons; Le Municipal de Genève présidé par un ex-horloger

(...) Petit rappel utile : pas un seul professionnel de l’horlogerie parmi les 100 nouveaux élus du Grand Conseil de Genève (l’assemblée législative de la République et canton de Genève), et pas une seul, forcément, par les sept élus du « gouvernement » ! Comme il n’y avait que quatre candidats issus de l’horlogerie sur les 623 noms proposés par les 13 listes soumises aux électeurs, cela ne faisait guère qu’une chance sur 155 de voir les intérêt horlogers pris en compte au plus haut niveau par un « professionnel de la profession » (décompte Business Montres du 9 avril). Ça faisait désordre pour une métropole dont les élus ne cessent de répéter qu’elle est la première métropole horlogère suisse [ce qui est faux] et la « capitale internationale de la belle horlogerie [ce qui est encore plus faux]… On ne peut donc qu’applaudir des deux mains quand on découvre qu’un horloger-rhabilleur de formation (CFC), diplômé en microtechnique, Éric Bertinat (élu UDC), soit pour un an le nouveau président du conseil municipal de la ville. C’est un bon point pour Genève…

André Thomann: Appellation incontrôlée

C’est une manie qui nous vient de France. On y a le fétichisme du mot. On change le mot ou on en rajoute un, histoire de montrer que des choses se font. Ainsi, Marine Le Pen n’est plus à la tête du Front National, mais du Rassemblement National, ce qui change tout. Nicolas Hulot n’est pas ministre de l’écologie, il est celui de la transition écologique, ce qui change tout. Et voilà qu’Anne Emery-Torracinta s’y met aussi. À partir de dorénavant, elle n’est plus à la tête de l’Instruction publique, mais de la Formation et de la Jeunesse, ce qui change tout... Cette formulation avec le mot ‘formation’ me paraît suspecte. C’est trop près de formater, on va vous donner le bon format (celui qui fait voter socialiste ?). Restons-en à ‘instruction’, neutre, qui vient du latin instruere qui dans un de ses sens dit élever, bâtir…

Micheline Pace: Les arts de la scène à Meyrin

La ville du bout du lac peut s’enorgueillir de lever le voile sur un nouveau lieu dédié aux arts de la scène concocté durant deux ans dans les moindres détails usuels. Initié grâce à un généreux don du Casino de Meyrin à hauteur de près de 8 millions de francs suisses, le nouvel écrin culturel est érigé selon les codes écologiques, économiques, artistiques, juridiques et politiques en vigueur. (...) En se dotant de cette nouvelle fabrique de spectacles, unique et originale, Meyrin se distingue encore par son dynamisme dû à son caractère cosmopolite et battant. Les deux compagnies de théâtre résidentes peuvent se réjouir de ce confort multidimensionnel à toute épreuve, l’idée étant de séparer de manière intelligente et efficiente le lieu de répétition et de production. D’ici quelques jours, mercredi 13 juin à 20 h, sera présenté le programme de la saison 2018-2019, au Théâtre Forum Meyrin.

Ashwani Singh : Jusqu’à dimanche pour arrêter cette folie

Le PAV pour les Genevois ? Non ! On y logera les tout-venants, les subventionnés et les assistés, tout cela encadré par des personnes pour lesquelles de nombreux postes seront créés dans les administrations publiques, avec bien sûr des états-majors et des échelles de salaires à la clé. Parmi les personnalités « pour », combien visent d’ailleurs des postes dans la future Fondation PAV ? En attendant, où sont les logements pour la classe moyenne genevoise ? On l’ignore. En vérité, les Genevois seront surtout là pour payer l’énorme facture… On nous dit que de voter non retardera le PAV. C’est mensonger. La partie concernée par la loi et la votation ne concerne qu’environ la moitié du périmètre (140 hectares sur 230). (...)

Créé: 08.06.2018, 19h52

Articles en relation

Mireille Vallette: Fernand Melgar et les apostats

Blogs à lire Laurence Fehlmann Rielle: L’alibi de la prévention et les jeux d’argent. Le groumeur genevois: L'éclipse du Matin Rémi Mogenet: David Lynch et les Woodsmen. Bernard Comoli: En Colombie, le barrage Hidroituango menace de céder. Plus...

Jacques-André Widmer: L'euthanasie active pour motifs non égoïstes admise par l'ASSM

Bons blogs Jean-Michel Olivier: Le Mal existe, quoi qu'en disent les bien-pensants. Eric Bertinat: Dealers : la colère des Lausannois anticipe-t-elle celle des Genevois ? Adrien Faure: Voltaire et Genève. Pascal Décaillet: Un discours de Saint-Pierre pour rien. Maurice-Ruben Hayoun: I24NEWS la petite chaîne qui monte Plus...

Houda Khattabi: PACT'AIR et aéroport de Genève: les limites de l'accord

La revue des blogs Pascal Holenweg: Chute du gouvernement de droite espagnol. Pierre Jenni: Mais qui est donc Rodolphe Weibel ? Antoine Vielliard: Même le PLR conteste le modèle d'hypercroissance de Genève. Le groumeur genevois: Y plus d'banquier! Plus...

Rollin Wavre: Asile et migration, une confusion juridique qui arrange tout le monde ?

La revue des blogs Djemâa Chraïti: Le pain du pauvre. Cyril Aellen: Au PAV. Qui paie ? C’est vous ! Christian Brunier: Rendre heureux les autres pour être heureux soi-même. Carol Scheller: La parole aux jeunes. Mireille Vallette: Etude d'opinion des chrétiens. Plus...

Michèle Roullet: Mort du DIP !

Blogs en vue Jean-Noël Cuénod: Babtchenko : le journaliste de Schrödinger. John Goetelen: Pour les Inrocks, tous les migrants sont des héros. Thomas Bläsi: La force par l'exemple... Demir Sönmez: Prestation de serment du Conseil d'Etat. Pascal Holenweg: Sous le PAV, la rage ? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...