Passer au contenu principal

MythiqueLe taxi jaune new-yorkais se modernise

Toit panoramique pour ne rien manquer des célèbres gratte-ciels, prises USB, et même un neutraliseur d'odeurs : dès l'an prochain, le célèbre taxi jaune new-yorkais sera sérieusement modernisé.

Ce nouveau taxi sera "le plus sûr, le plus confortable et le plus pratique que la ville ait jamais eu", a déclaré le maire de New York.
Ce nouveau taxi sera "le plus sûr, le plus confortable et le plus pratique que la ville ait jamais eu", a déclaré le maire de New York.
AFP

Un prototype de ce "taxi de demain" devait être dévoilé mardi soir à New York en présence du maire Michael Bloomberg et de Carlos Ghosn, le président-directeur général de Nissan, qui a remporté l'an dernier le contrat pour fournir à la ville ses nouveaux taxis. Et il sera également présenté au salon de l'auto de New York, qui ouvre ses portes au public le 6 avril.

Ce monospace climatisé, "Nissan NV200", aux portières arrière coulissantes, prévoit plus d'espace pour les jambes des passagers, qui auront également à leur disposition des petites lampes de lecture, une prise électrique et deux prises USB.

Ils pourront régler eux-même la climatisation ou le chauffage à l'arrière et pourront utiliser un interphone pour parler au chauffeur. Le revêtement des sièges sera anti-microbien.

Même le klaxon a été revu pour être moins désagréable, selon la fiche technique. Le jaune de la carosserie est aussi légèrement plus clair.

600'000 personnes

A partir de l'automne 2013, ces nouveau taxis, qui coûteront 29'7000 dollars à l'achat dans leur version standard, remplaceront progressivement les anciens taxis.

Ce nouveau taxi sera "le plus sûr, le plus confortable et le plus pratique que la ville ait jamais eu", a déclaré Michael Bloomberg dans un communiqué, rappelant que chaque jour, 600'000 personnes prennent un taxi à New York.

La flotte new-yorkaise compte 13'237 taxis qui parcourent chaque année une distance cumulée de 800 millions de km.

Ils sont actuellement équipés d'une petite télévision tactile à l'arrière, qui permet au passager de regarder de brèves informations entrecoupées de publicités, mais aussi de payer sa course par carte de crédit.

En mai 2011, au terme d'une compétition de près de deux ans, le constructeur automobile japonais Nissan, allié du français Renault, s'était vu attribuer un contrat de dix ans pour renouveler la flotte des taxis new-yorkais, aux dépens de l'américain Ford et du turc Karsan.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.