Sexualité: pourquoi craint-il la vasectomie?

FEMINALa prise en charge de la contraception fait partie des sujets délicats à aborder en couple.

Image: Vouipo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mon ami se pose la question d’une vasectomie. A vrai dire, c’est plutôt moi qui l’encourage à le faire, car j’en ai assez de porter le poids de la contraception et nous avons déjà deux enfants. Il hésite et je vais finir par mal le prendre. A-t-il peur d’être «moins homme»? Claire, 38 ans

Réponse:

En tant que femmes, nous estimons parfois que notre rôle est lourd et ingrat: les règles, les grossesses, les accouchements, l’allaitement, la contraception… l’homme peut nous soutenir mais son pouvoir est bien limité. Alors, une fois la phase de procréation aboutie, nous pouvons estimer juste et logique qu’il prenne enfin part, lui aussi, à la responsabilité de la contraception! Fini les impacts hormonaux de la pilule, les tracas du préservatif ou du stérilet. Peut-être qu’un retour à notre corps nature ouvrirait la porte à de nouvelles sensations ou perceptions? La vasectomie peut ainsi apparaître comme une évidence.

Nos partenaires, en revanche, peuvent traîner la patte, exprimant une ambivalence qui, elle aussi, est bien compréhensible. La plupart savent que le fonctionnement sexuel ne sera pas impacté sur le plan mécanique ni hormonal (il ne s’agit pas de castration mais d’une ligature du canal déférent). Le médecin lui a sûrement expliqué que l’érection, le plaisir et la quantité d’éjaculat resteront identiques. Pourtant, plusieurs éléments freinent les messieurs: le caractère plus ou moins irréversible de l’opération, leur représentation des testicules (fragiles, sacrées, constitutives de virilité) et, surtout, la méconnaissance du monde de la contraception, encore tellement réservé aux femmes.

Soulager ses angoisses

Une étude canadienne a relevé une corrélation possible entre l’anxiété avant la vasectomie et certains ressentis après l’opération: évaluation subjective de la douleur, prise d’anti-inflammatoires, temps de récupération avant la reprise des rapports et du travail. Le fait de pouvoir élaborer tranquillement cette décision et de respecter les peurs ou les ambivalences me semble être une condition nécessaire pour éviter des séquelles qui seraient dues davantage aux angoisses qu’à la vasectomie elle-même. Il s’agira aussi de montrer admiration et reconnaissance pour le courage de votre homme qui n’a pas l’habitude de subir dans sa chair les mêmes choses que vous; il le fera avec d’autant plus de bienveillance, de sérénité et, je l’espère, de fierté.

NOTRE EXPERTE
Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence. dispaux@femina.ch


CE QUI SE PASSE SOUS LA COUETTE

PAR NICOLAS POINSOT

HOT DE NOËL En matière d’infidélité, l’été est presque anecdotique à côté de décembre. Les enquêtes montrent que le plus grand pic de tromperies dans l’année survient non pas en pleine période Sea, Sex and Sun, mais juste avant les Fêtes. Une étude britannique souligne ainsi que deux tiers des liaisons au travail débutent autour de Noël. Pour sa part, le site Illicit Encounters constate que les coups de canif dans le contrat sont plus élevés courant décembre qu’en été ou à la Saint-Sylvestre. En cause? Des tensions sexuelles favorisées par l’alcool et l’atmosphère détendue des pots de fin d’année.

JUSTE UN BISOU Est-ce qu’embrasser, c’est tromper? La réponse est non pour la moitié des hommes, révèle un sondage du média BBC Radio 5 Live, au Royaume-Uni. Problème: un quart des femmes seulement partage cette vision des choses. Voilà qui nécessite une petite mise au point à la maison.

Retrouvez d'autres articles sur la vie de couple sur www.femina.ch

(Femina)

Créé: 27.12.2018, 10h31

Articles en relation

«L'acte sexuel ne me fait pas jouir»

FEMINA Saint Graal de la sexualité, le plaisir louvoie parfois, mais à mieux se connaître on le traque plus efficacement. Plus...

Le sexe normal, c'est quoi?

FEMINA Vivre en couple, c'est parfois aussi se confronter aux pratiques et aux interdits de l'autre. Plus...

La sexualité: un héritage de nos parents

FEMINA Si notre rapport au monde doit beaucoup à nos géniteurs, le sexe n'y échappe pas non plus. Plus...

Sexe: épanouissant à tout âge

FEMINA Les changements corporels peuvent remettre en question les habitudes, mais ne signifient pas la fin du plaisir! Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Parlement veut plus de femmes à la tête des grandes entreprises
Plus...