Sexo: Quelle sexualité après une opération?

FEMINAUne intervention chirurgicale gynécologique peut fortement changer les ressentis physiques.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis une intervention chirurgicale au col de l’utérus, j’ai une perte de sensibilité intravaginale. Que puis-je faire?

Fabienne, 37 ans

La réponse

Une intervention chirurgicale au niveau gynécologique est un acte médical nécessaire face à certaines problématiques. Parfois, son indication a pour origine une difficulté sexuelle, des douleurs à la pénétration par exemple. D’autres fois, il s’agit d’intervenir sur d’autres problèmes. Tout acte de chirurgie devrait être fait en dernier recours. En effet, ce type d’intervention comporte un risque de traumatisme neurologique et peut générer des séquelles indésirables. Lors du processus de cicatrisation, des phénomènes d’adhérence des tissus peuvent apparaître. Ces adhérences, tout comme les lésions neurologiques, peuvent altérer la sensibilité, entraînant une perte des sensations jusqu’alors connues. Ces changements impactent et perturbent l’expérience que l’on fait de la sexualité.

En parler largement
Dans un premier temps, il me paraît important que vous puissiez en discuter avec votre gynécologue et avec le chirurgien afin de clarifier ce qui s’est passé lors de l’intervention. Ça vous permettra d’y voir un peu plus clair et de mieux comprendre ce qui vous arrive. Ensuite, il serait opportun d’entreprendre un suivi thérapeutique avec un physiothérapeute ou un ostéopathe spécialisé dans les techniques de manipulation interne. Il est possible de travailler manuellement, par des stimulations intravaginales, pour recouvrer une partie de la sensibilité, d’assouplir les tissus en cas d’adhérence et de s’assurer qu’il n’y a pas une autre cause à cette perte sensitive. Finalement, vous gagneriez à être accompagnée par un sexologue dans l’apprivoisement d’une nouvelle sexualité incluant ces perceptions différentes. Il serait alors intéressant de découvrir ce qui vous plaira en dépit de, ou plutôt avec, ces sensations nouvelles. Le plus important, selon moi, est que vous puissiez en parler avec des spécialistes qui vous aideront à ne pas vous enfermer dans une sexualité insatisfaisante.

Notre expert
Cette semaine envoyez vos questions à Nicolas Leuba, psychologue, psychothérapeute FSP, thérapeute de couple, spécialiste en sexologie SSS: nicolas.leuba@femina.ch

Retrouvez plus de contenu Femina sur www.femina.ch

Créé: 30.10.2019, 18h23

En bref, ce qui se passe sous la couette

INCONTRÔLABLE
Mauvaise nouvelle pour les Lucky Luke de la chambre à coucher. Près d’une femme sur trois ayant été en couple avec un partenaire qui éjaculait trop vite a rompu à cause de ça, révèle une enquête Ipsos. Toutefois, ce motif est manifestement peu avancé au moment de la rupture, puisque seulement 15% des hommes concernés pensent avoir été quittés faute de réussir à tenir au lit. Reste à définir ce qu’est un éjaculateur précoce. Jouir avant l’autre? Jouir avant trois minutes? Ou pire, jouir avant même la pénétration? Cette dernière situation a déjà été vécue par 31% des messieurs.

PARITÉ
Etre accro au porno, un truc de mec? Selon une étude de l’Université Justus Liebig, de Giessen, en Allemagne, 3% des femmes ont une consommation problématique de contenus X en ligne. C’est à peine moins que les hommes, dont 5% sont touchés par un tel phénomène d’addiction

Articles en relation

Sexo: Porno et alcool menacent notre couple

FEMINA Les dépendances, au sens large, peuvent endommager la relation et mettre en péril la santé de celui qui «subit». Plus...

Sexo: Il simule, m'aime-t-il encore?

FEMINA Les femmes ne sont pas seules à pouvoir feindre l'orgasme. Toutefois, faut-il s'inquiéter s'il s'y met, à son tour? Plus...

Sexo: Prendre du plaisir différemment

FEMINA L'éjaculation, cet incontournable de la jouissance masculine, peut laisser dans l'ombre d'autres satisfactions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dix écoles genevoises cambriolées
Plus...