Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Ovidie: «Il faut protéger les mineurs du X»

Ovidie, féministe pro-sexe, défend bec et ongles les droits des travailleuses du sexe.

Après vos documentaires sur la pornographie et la prostitution, vous vous emparez d'un sujet sensible: la surexposition des mineurs aux images pornographiques sur Internet. Comment expliquer que ce soit vous qui montiez au front sur ce sujet pourtant politique?

Selon vous, ce sont les sites de streaming qui ont changé la donne?

La société civile a-t-elle conscience que la pornographie a bien changé?

Pourtant, l'âge du premier rapport se situe toujours autour de 17 ans… Quel est l'impact de la pornographie sur les adolescents?

La sexualité des jeunes d'aujourd'hui n'est donc pas la même que celle d'hier? Serait-elle donc plus violente?

Vous avez publié un billet sur le site Brain Magazine en mars 2017 intitulé «Le féminisme pro-sexe est-il mort?» Où en êtes-vous de cette réflexion?

Peggy Sastre, féministe pro-sexe comme vous, a coécrit la «Tribune des 100» pour «la liberté d'importuner». Qu'avez-vous pensé de ce texte et de la réponse qui a suivi?

Vous prônez plus largement la solidarité entre les femmes…