Passer au contenu principal

Une lettre avec des timbres à l'effigie de Pétain interceptée

Ces timbres, émis entre 1941 et 1943, sont interdits depuis la libération, la condamnation du maréchal Pétain et la mesure d'indignité nationale prononcée à son encontre.

Une lettre affranchie avec cinq timbres à l'effigie de Pétain a été postée en Bretagne début juin.
Une lettre affranchie avec cinq timbres à l'effigie de Pétain a été postée en Bretagne début juin.
DR

Une lettre portant des timbres à l'effigie du maréchal Pétain a été interceptée par les services postaux dans le centre de la France, a-t-on appris vendredi 5 juin auprès de La Poste française. Ces sceaux sont interdits depuis la libération de la France lors de la 2e guerre mondiale.

La missive, postée mardi à Crozon, a été affranchie avec cinq timbres sur lesquels le maréchal apparaît de profil. Une factrice d'Orléans a eu la surprise de la découvrir mercredi parmi les documents qu'elle avait à distribuer.

Ces timbres, émis entre 1941 et 1943, sont interdits depuis la libération, la condamnation du maréchal Pétain et la mesure d'indignité nationale prononcée à son encontre.

Chef de l'Etat français pendant l'occupation allemande, de 1940 à 1944, Philippe Pétain, a été l'un des artisans de la collaboration avec l'Allemagne nazie. Jugé pour haute trahison à la libération, il a été condamné à mort, peine commuée en prison à perpétuité par le général de Gaulle.

La lettre, transmise au centre postal de Libourne, le seul en France où l'ouverture des courriers est autorisée, sera confiée au parquet qui décidera si des poursuites doivent être engagées.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.