Passer au contenu principal

Eric Gadient se joue de sa maladie en clown

Eric Gadient est atteint trisomie 21. Coaché par Olli Hauenstein, il sillonne la Suisse. Voici en vidéo, quelques unes de ses performances clownesques.

Eric Gadient

Eric Gadient n'est pas un clown comme les autres: il est atteint de trisomie 21 (syndrome de Down). Il est déjà monté plus de 60 fois sur scène outre Sarine et est à chaque fois acclamé par la foule. Le succès est tel qu'il envisage de se produire en Suisse romande.

Que ce soit à Saint-Gall, Berne ou Constance (D), le spectacle du «clown au syndrome de Down» affiche complet. Eric Gadient, 40 ans et originaire de Sommeri (TG), n'est toutefois pas seul sur scène: il partage celle-ci avec Olli Hauenstein, 64 ans, lui-même clown, acteur, metteur en scène et, désormais, son coach.

«Eric a un talent exceptionnel»

C'est par le biais de sa femme, qui a travaillé dans une institution pour handicapés, que le sexagénaire a découvert le talent de son protégé. Le clown professionnel a entrepris de faire du théâtre avec les résidents de l'établissement et de répéter pour des représentations. Olli a rapidement détecté l'immense plaisir d'Eric à jouer.

«Eric a un talent exceptionnel», dit à l'ats son mentor, qui a reçu cette année le prix de la culture du canton de Thurgovie. Le talent ne suffit toutefois pas, il faut faire très attention à ne pas «exhiber» une personne handicapée mentale, voire à la ridiculiser. Pour ce faire, Olli a créé le rôle d'Eric sur mesure et a intégré les idées de son partenaire lorsque cela est possible.

Deux clowns différents

Le spectacle a recours à la dramaturgie pour mettre en scène le «clown au syndrome de Down»: sous le nom de «Oberschiedlich», Eric joue le rôle de «meneur» par rapport au maladroit «Unterschiedlich» ('différent') incarné par Olli. «Les spectateurs sont amusés, car c'est le clown sans handicap qui semble plus bête», explique le metteur en scène qui voulait montrer la différence intrinsèque entre les deux acteurs.

Face au public, Olli doit constamment diriger son partenaire et réagir en cas d'imprévus. Car Eric est comme un enfant, évoque le clown expérimenté. Il veut toujours gagner et aimerait jouer certains sketches plusieurs fois. Et il ne comprend pas toujours pourquoi les spectateurs rient. Vivant dans le moment présent, son protégé conquiert le coeur du public par l'authenticité de ses émotions.

Depuis qu'Eric se produit sur les planches, il a non seulement évolué en tant qu'artiste, mais également au niveau de sa personnalité. Le quadragénaire est très fiable, ponctuel avant les représentations et se maquille tout seul. Bien qu'il ne puisse ni lire ni écrire, il se plaît à signer des autographes à ses fans et à discuter avec eux.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.