Un enfant sur 20 a la télé dans sa chambre

SuisseLes enfants sont des adeptes d'Internet et des médias. Bonne nouvelle toutefois: jouer et faire du sport figurent en tête des activités de loisirs des enfants.

Photo d'illustration.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le smartphone est utilisé pour jouer, écouter de la musique et visionner des vidéos en ligne ou pour échanger des messages. La fascination des jeunes pour le portable comporte toutefois un risque, indique jeudi la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) en présentant les résultats de son enquête MIKE.

Au moins une fois par semaine, les téléphones sont allumés durant les heures de sommeil. La moitié des jeunes en âge d'aller à l'école primaire utilisent plus souvent Whatsapp qu'en 2015 lors de la première enquête MIKE (pour «Medien, Interaktion, Kinder, Eltern»).

Un enfant sur vingt, voire un enfant sur cinq d'origine étrangère, possède une télévision dans sa chambre. Seuls 3% des enfants suisses ne regardent jamais la télévision.

Exemple parental

Il est important de fixer des règles, avertit la ZHAW. Le comportement des parents influence celui des enfants. La plupart d'entre eux fixent des limites d'utilisation. Et ils sont plus de 90% à connaître les recommandations d'âge pour les films au cinéma et sur petit écran.

Pour la Haute école zurichoise, il faut également aborder les contenus et discuter avec les enfants des motifs d'utilisation. Pour les adultes, les médias numériques sont avant tout une source d'information qui profite à leurs enfants. Ils ont en même temps conscience des risques.

Préférence au plein air

Malgré une utilisation toujours plus importante des médias numériques, les enfants entre 6 et 13 ans préfèrent les jeux de société ou en plein air, le sport et les rencontres entre amis.

Près d'un petit sur deux (45%) écoute de la musique quotidiennement. La lecture est également appréciée: 94% lisent de temps à autre et 36% presque tous les jours.

Entre mars et juin 2017, 1128 enfants de 6 à 13 ans et 629 parents ont été interrogés dans les trois régions linguistiques. L'enquête a été cofinancée par la Fondation Jacobs et la Plateforme nationale Jeunes et médias de l'Office fédéral des assurances sociales. (ats/nxp)

Créé: 01.03.2018, 15h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...