La fondante Maison Cailler reste leader de la branche

EscapadesPour ses 5 ans, la chocolaterie gâte ses visiteurs en présentant ses nouveautés gratuitement ce dimanche 28 mars.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deuxième musée le plus visité de Suisse derrière l’indétrônable Musée des transports de Lucerne, la Maison Cailler, à Broc, aurait pu se contenter de se lécher les babines, le ventre bien rempli de quelque 414'000 visiteurs annuels!

Mais non, ce n’est pas le genre de l’inventeur du chocolat au lait que de se reposer sur ses acquis. D’une part parce que la concurrence a suivi le mouvement et propose elle aussi des expériences chocolatées, mais surtout parce que le musée de Broc est parfois victime de son succès. Il n’est pas rare que 2000 visiteurs franchissent les portes de l’établissement lors d’un jour de haute fréquentation l’été. Du coup, les gens étaient parfois contraints de patienter un peu trop longtemps, l’eau à la bouche.

Ce bémol a poussé les responsables à revoir totalement le flux des visiteurs et à trouver des solutions pour que l’expérience soit satisfaisante pour tous. Une exposition améliorée, humanisée et plus branchée, une chasse au trésor en extérieur, un spectacle son et lumière novateur dans le cinéma multimédia et une offre de visite dans deux langues supplémentaires (le russe et l’arabe) sont les nouveautés à découvrir.

«Le chocolat est une source d’émotions, explique le directeur de la marque Cailler, Alessandro Rigoni. Nous mettons les cinq sens de nos visiteurs en éveil pour qu’ils quittent la Maison Cailler avec du bonheur dans le cœur et du chocolat dans les veines.»

Les responsables de l’attraction ont visé juste en maintenant les incontournables – l’histoire animée du chocolat à travers les âges, le contact direct avec un employé qui surveille la production des branches Cailler, la dégustation de pralinés, les ateliers chocolat sur inscription et la boutique – tout en y ajoutant un petit supplément d’âme et de… technologie.

Ainsi, on quitte les publicités Frigor des années 1970 pour se retrouver en Côte d’Ivoire sur une plantation de cacao. Grâce au «Chocoguide» (un audioguide déguisé en plaque de chocolat), les producteurs de cacao, de noisettes, d’amandes ou de lait nous parlent des quatre coins du globe. Un message international au caractère humain qui tranche avec la mécanisation du reste de l’exposition. Les nostalgiques de l’époque où l’on visitait vraiment la fabrique apprécieront les écrans qui montrent en accéléré la production même du chocolat.

Arrive enfin le moment tant attendu de la dégustation. Des découpages qui soulignent le Swissness du lieu invitent les visiteurs à humer, à écouter et à regarder le praliné avant de simplement l’engloutir. Au moment de le laisser fondre en bouche, on apprécie les petites vitrines qui présentent les ingrédients qui sont en train de ravir notre palais.

Modernité oblige, le multimédia a pris le relais des petits messages papier que les visiteurs laissaient avant la sortie. On peut désormais laisser sa trace sur une carte du monde virtuelle ou intégrer son portrait à une ancienne publicité.

Autofinancée – il est arrivé qu’une touriste dépense 3000 francs à la boutique –, la Maison Cailler reste un magnifique outil de marketing et un lieu magique. (TDG)

Créé: 28.03.2015, 16h09

Infos pratiques

Rue Jules-Bellet 7, à Broc.
Tlj de 10 h à 17 h (18 h dès avril),
Entrée: 12 fr. gratuit jusqu’à 16 ans,
Journée portes ouvertes demain,
Rens.: 026 921 59 60,

Ludique

Si le Musée s’est transformé à l’intérieur, il a aussi commencé à investir la campagne avoisinante, histoire de s’ouvrir l’appétit ou d’éliminer les calories ingérées lors de la visite. La toute nouvelle chasse au trésor, qui s’étend sur un parcours d’une heure environ autour de la chocolaterie, ravira les familles. Une activité qui ne nécessite même pas un billet d’entrée au musée, puisqu’elle se déroule grâce à une application pour smartphone téléchargeable à l’extérieur. Et c’est parti pour une quête palpitante à la recherche de la recette originale de Cailler disparue il y a cent cinquante ans.

Folklorique

L’ouverture de la route de contournement de Bulle et ses nombreux ronds-points a ravi les automobilistes mais pas les responsables du pourtant très chouette Musée gruérien de la ville, où les touristes ne pensent pas forcément à faire un crochet. Avec une exposition rénovée en 2012 – dont le parcours permanent s’intitule La Gruyère, itinéraires et empreintes –, il constitue pourtant une excellente introduction pour quiconque désire entamer sa propre montée à l’alpage en direction de Gruyères ou de Broc.

Rue de la Condémine 3, à Bulle
ma-ve 10 h-12 h et 13 h 30-17 h, sa 10 h-17 h,
di 13 h 30-17 h. 026 916 10 10
www.musee-gruerien.ch

Aromatique

Si vous voulez résister à la tentation du chocolat, la région a d’autres moyens de vous faire succomber à la tentation. Les herbes des alpages raviront les plus soucieux de conserver leur ligne. Les Bains de la Gruyère proposent un massage exclusif avec les huiles aux herbes biologiques du Jardin des Monts. 75 minutes (159 fr.) d’évasion dans les alpages avec les bienfaits de la marjolaine relaxante ou du sapin blanc vivifiant. Sachets pour les yeux au bleuet et tisane artisanale complètent ce soin unique.

www.bainsdelagruyere.ch
www.jardindesmonts.ch

Gastronomique

On peut même passer la nuit dans le monde de Cailler, avec l’hôtel du même nom situé au cœur de Charmey. Alliant à merveille le confort moderne et la chaleur de son architecture boisée, on a envie de s’y lover pour ne plus le quitter. Mais, en plus de proposer des chambres quatre étoiles tout confort et un passage sous-terrain aux Bains de la Gruyère situés juste à côté, l’Hôtel Cailler possède un restaurant connu loin à la ronde. Classé au Gault&Millau, le Quatre Saisons réussit le grand écart entre une fondue onctueuse et des propositions gastronomiques plus légères, comme cette savoureuse salade de dents-de-lion.

www.hotel-cailler.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...