Roger Deneys: Les chômeurs, des élus moins égaux que tous les autres ?

La revue des blogsEdmée Cuttat: Joaquin Phoenix bluffant en fauteuil roulant chez Gus Van Sant. Omar Azzabi: Jeunesse genevoise, lève-toi et vote ! Jean-Michel Bugnion: "Mou is beautiful"! Jean-Dominique Michel: Fonctionnement du cerveau: réalités et idées fausses. Maurice-Ruben Hayoun: Le chouk Allenby de Tel Aviv

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Roger Deneys: Les chômeurs, des élus moins égaux que tous les autres ?

Les élus, conseillers municipaux, députés ou autres, sont, comme la grande majorité de nos concitoyens, relativement discrets sur leur situation personnelle, en particulier s'agissant de leurs revenus. Il y a quelques mois, une Conseillère municipale m'a cependant fait part de sa situation personnelle qui m'a semblé particulièrement choquante et problématique : alors qu'elle n'a pas d'emploi et qu'elle bénéficie d'une allocation financière du chômage, son conseiller à l'Office cantonal de l'emploi lui a indiqué qu'elle devait déclarer ses revenus d'élue et que ceux-ci seraient ensuite déduits de ses allocations chômage. Pire encore ! Son Conseiller a refusé de lui notifier cette décision par écrit, lui suggérant de faire ensuite recours quand ses indemnités d'élue lui seraient déduites de ses allocations chômage ! Comme s'il était simple et évident pour un chômeur, fusse-t-il élu, d'engager des dépenses dans des procédures administratives ou juridiques ! (...) Les députés genevois sont rémunérés sur une base horaire de 110 francs de l'heure en commission, majorée de 25% pour la part revenant au député, sachant que dans certains partis (p.ex. PLR et PDC) l'intégralité de ce montant revient au député alors que dans d'autres, seul un pourcentage plus réduit (de 50% à 70%) revient à l'élu (p.ex. 60% chez les Socialistes), le solde étant reversé au parti de l'élu. Ainsi un député PLR ou PDC reçoit une rémunération de 137.50 par heure de commission tandis qu'un élu socialiste en reçoit 82.50, soit un écart de 55 francs par heure. (...)

Edmée Cuttat: Joaquin Phoenix bluffant en fauteuil roulant chez Gus Van Sant

Ereinté par la critique au Festival de Cannes 2015 pour The Sea Of Trees, évoquant la rencontre entre deux hommes partis se suicider dans une forêt japonaise, Gus Van Sant revient avec son dix-septième long métrage Don’t Worry He Won’t Get Far On Foot … Le film est porté de bout en bout par Joaquin Phoenix, qui retrouve le cinéaste vingt ans après Prête à tout. Sacré meilleur acteur à Cannes l’an dernier pour A Beautiful Day, il nous refait, en dépit d’une petite tendance au cabotinage, un grand numéro chez Gus Van Sant, se coulant de façon bluffante dans le rôle de ce provocateur à la sensibilité exacerbée, qui finit par accepter sa condition, en rire et s’en moquer. (...)

Omar Azzabi: Jeunesse genevoise, lève-toi et vote !

Au sortir d’un débat sur la jeunesse avec seulement 6 candidatEs au Conseil d’Etat organisé par le Groupe de Liaison Genevois des Associations de Jeunesse (GLAJ-GE) la semaine dernière, je me posais la question de l’attention qu’on portait à ce sujet dans le cadre de cette campagne. Autant vous dire que le constat est malheureux. Déplorons tout d’abord l’absence de l’Entente (majoritaire au Grand Conseil) lors de cette discussion importante où aucun des candidatEs du PLR et du PDC ne s’est mobilisé. En outre, je repensais au « Grand Débat » organisé en direct par Léman Bleu[1] mardi dernier où l’ensemble du gratin politique de la République était réuni pour discuter des « grands sujets », mais où pas une seule fois la question de la jeunesse n’a été abordée. Voici donc ce qui m’a poussé à rédiger cet appel à la jeunesse genevoise qui ne vote encore que trop peu souvent mais qui est touchée de plein fouet par les politiques cantonales actuelles. (...)

Jean-Michel Bugnion: "Mou is beautiful"!

Ce slogan, glané sur les réseaux et attribué au PDC, me plaît bien et je le fais mien (je rassure son auteur, je paierai le copyright chaque fois que je l’utiliserai). Tout d’abord, on a tendance à oublier quelque peu qu’il s’agit d’élections au niveau cantonal. Bien que les futurs élus soient parfois indirectement concernés par les grands débats nationaux, il n’en demeure pas moins que leur job essentiel est de s’attaquer aux problèmes concrets que rencontre Genève. Dans cette optique, bander ses gros muscles et jouer les durs est souvent davantage destructeur, faire de l’opposition pour l’opposition, que constructeur, tenter de rassembler autour d’une solution pragmatique. A mes yeux, il vaut toujours mieux une petite amélioration dans le sens du bien commun qu’un affrontement stérile au bras de fer. (...)

Anne Cendre: Pourquoi en rajouter?

Les bébés font « rrreee ». Les adultes aussi. On ajoute « re » lorsque c’est inutile, voire fautif. Pourquoi en rajouter ? Ajouter se suffit à lui-même. Un commentateur annonçait récemment qu’un écrivain était rentré à l’Académie française. L’écrivain venait d’être élu, il faisait donc son entrée à l’Académie. Proust montre la voie. Dans le premier paragraphe de la Recherche du temps perdu, il écrit : « La pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ». Il aurait pu écrire « rechercher le sommeil » et me « réveillait ». Plus tard, dans Le Temps retrouvé, il se remémore : « Je recommençais chaque soir, dans un autre sens, les promenades que nous faisions à Combray ». Il n’a pu se passer du « re ». En classe, on redouble si on n’a pas le niveau. Doubler est déjà pénible, redoubler, c’est enfoncer la tête sous l’eau. Il faut alors redoubler de vigueur pour se remettre à flots et remporter des prix qu’on pourra emporter chez soi, en remerciant le Ciel : une vraie résurrection, ou une renaissance, après avoir rattrapé ce qu’on aurait dû attraper. On revient de loin pour en venir là. Et on recommence. (...)

Jean-Dominique Michel: Fonctionnement du cerveau: réalités et idées fausses

Un des principaux défis auxquels se confronte un neuroscientifique est de traduire des processus extraordinairement complexes dans un langage simple et éclairant. Les progrès de la recherche nous conduisent à réviser à intervalles réguliers ce que nous pensions savoir et à ajouter de nouvelles pièces, parfois révolutionnaires, à nos connaissances. Voici quelques-uns des éléments saillants mis en lumière récemment : 1. Le cerveau n'est pas câblé de manière rigide. En fait, il n'y a pas de "câbles" (...) 2. Il n'y a pas de "parties" du cerveau ; c'est là une vision ancienne et dépassée. En fait, chaque "zone" spécialisée est interconnectée avec beaucoup d'autres zones qui s'activent ou se désactivent conjointement. (...) 3. Le découpage cerveau gauche / cerveau droit est une légende urbaine basée sur des observations du XIXème siècle… 5. Le cœur ne participe en aucune manière à nos processus affectifs ou cognitifs, mais l'intestin si, dans une certaine mesure…

Maurice-Ruben Hayoun: Le chouk Allenby de Tel Aviv

(...) Nous coupons à travers l’imposant boulevard Rothschild et arrivons dans ce marché mythique. Ce général anglais, Allenby, a donné son nom tant à des ponts qu’à de rues, des boulevards et des avenues. Le flux incessant de visiteurs, les entrants et les sortants, empêche d’avancer. Soudain, mes oreilles bourdonnent car les patrons des échoppes hurlent, c’est la criée : on vend des mandarines, des légumes, des produits cachers pour Pessah, même des pizzas dont la pâte a été remplacée par des matsot, du pain azyme ! J’ai toujours pensé qu’il fallait rendre hommage à la sagesse et à l’ingéniosité du peuple juif, et plus à la seconde vertu qu’à la première… Ici, rien n’est normal, pas même l’existence de cet Etat juif puisque la quasi totalité de ses voisins arabes en contestent le bien fondé de l’existence. Est ce normal ? Non point. (...)

Cédric Segapelli: Les ombres de Montelupo

Après avoir arpenté les rives du Pô dans Le Fleuve Des Brumes, s’être égaré dans les rues de Parme au détour de La Pension De La Via Saffi, nous retrouvons le commissaire Soneri pour la troisième fois dans une intrigue plus intimiste puisqu’elle prend pour cadre le village natal de cet enquêteur emblématique du roman policier italien. Avec Les Ombres De Montelupo ce sont les réminiscences d’un père trop tôt disparu qui planent sur cette vallée perdue des Apennins où la brume s’invite une nouvelle fois pour diffuser cette atmosphère mélancolique enveloppant l’œuvre remarquable de Valerio Varesi. (...) (TDG)

Créé: 03.04.2018, 22h28

Articles en relation

Michèle Roullet: Ça fait du bien d’admirer !

La revue des blogs Charly Schwarz: Petit manuel de sagesse politique... Rémi Mogenet: Le Grand Kirn de B. R. Bruss. Pascal Décaillet: Quatre raisons de rejeter Mai 68. Adrien Faure: Rémy Poix : À quoi sert une idéologie ? Mireille Vallette: D'Amar Lasfar aux petits frères helvètes Plus...

Sylvain Thévoz: Passer à l'Action

Bons blogs pascals Jean-Dominique Michel: Qu’avons-nous fait de l’Homme ? Michel Lambert: Nous sommes tous manipulés. Pascal Décaillet: Le Passage. Jean-Michel Bugnion: Elise et moi Plus...

Djemâa Chraïti: Lee Bae, Les 50 nuances de charbon

Blogs à lire Marie-France de Meuron: Samedi Saint. Houda Khattabi: Chômage, quand le bouc émissaire occulte la vérité. Patrick Wehrli: Poinçon de Genève, Cartier, Grand Conseil. Priscilla Frey: Mon engagement pour la culture. Mireille Vallette: Arnaud Beltrame amputé d’une part de son être. Plus...

Vincent Schmid: Donner sa vie

La revue des blogs Jean-Dominique Michel: Osera-t-on dire la foi chrétienne d’Arnaud Beltrame ? Maurice-Ruben Hayoun: Arnaud Bertrame entre le Christ et Emmanuel Levinas.Edmée Cuttat: Isabelle Huppert en feu dans "Madame Hyde". Jean-Noël Cuénod: Cérémonies pour combattre l'islam politique. Plus...

Mireille Vallette: Le roi du fédéralisme suisse est tessinois

La revue des blogs Claude Bonard: Pastiche genevois du poème "l'Expiation". Hélène Richard-Favre: Au-delà de la douleur, le danger. Joëlle Fiss: Droit méchant et droit gentil. Rémi Mogenet: Isis messagère du Christ. Dominique Gamberoni: Pourquoi Genève En Marche? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.