Passer au contenu principal

Pascal Holenweg: Ce dont Tariq est le nom...

Claude Bonard: Jean Sobieski “sauveur de la civilisation occidentale”. Marie-Agnès Bertinat: L’artisanat survira-t-il à la mondialisation ? Jean-Noël Cuénod: Conte Délirant signé Le Plouc & Burlingue. Stéphane Guex-Pierre: Auto-censure. Myriam Hagen: Première divinité IA.

©Florian Cella (Archives 2016)

Sur http://blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Pascal Holenweg: Ce dont Tariq est le nom...

(...) Que ce Tartuffe là soit musulman quand celui de Molière était chrétien (ou que d'autres du même acabit professent quelque autre religion, ou philosophie, ou idéologie) ne change rien à sa tartufferie, sauf à confirmer qu'il n'est nul besoin d'être chrétien pour être jésuite : c'est d'abus de pouvoir qu'il s'agit. (...) Mais il faudra tout de même plus de temps et plus d'efforts que le temps d'un scandale médiatique (suscité par la notoriété des accusatrices autant que par celle de l'accusé) et les efforts de solidarité immédiate avec les victimes pour que ce renversement se traduise en un véritable changement social, pour qu'on n'accorde plus présomption de vérité à une parole parce qu'elle est celle du plus fort, et qu'on tienne pour nécessaire que les hommes, tous les hommes (même nous, qui sommes assurément du côté du bien et du juste) assument leurs actes, tous leurs actes, sur les femmes -ou leur silence complice sur les actes d'autres hommes (forcément d'autres que nous...). (...) "Les choses vont changer parce que les conditions de pensée ont changé", assurait peu avant sa mort l'anthropologue Françoise Héritier, qui plaidait pour que ce qui avait été lancé comme un combat féministe devienne un combat humaniste. Admettons-en l'augure…

Claude Bonard: Jean Sobieski “sauveur de la civilisation occidentale”

Jean Sobieski fut roi de Pologne de 1674 à 1696. C'est sa victoire du 12 septembre 1683 contre l'armée turque sur les hauteurs du Kahlenberg près de Vienne qui va le faire passer à la postérité. (...) Très francophile, Jean Sobieski avait épousé en 1656 une princesse de Nevers, à laquelle il voua une admiration sans bornes. Marie Casimire Louise était dévote et farouchement opposée à toute tolérance religieuse en Pologne. Mais pourquoi vous parler aujourd'hui de cette histoire ? Tout simplement par ce que dans la Pologne d'aujourd'hui, et plus particulièrement au sein des milieux ultra-nationalistes et d'extrême droite, on instrumentalise la figure de Jean Sobieski. (,,,) Le rappel de la victoire de Vienne contre les Ottomans en 1683 figura sur plusieurs calicots brandis par des groupuscules peu recommandables lors de la marche de l'indépendance du 11 novembre dernier à Varsovie…

Marie-Agnès Bertinat: L’artisanat survira-t-il à la mondialisation ?

Lors de la dernière assemblée de l’AGDI (association genevoise des décorateurs d’intérieur, dont les courtepointières font parties), j’ai rencontré de nombreux tapissiers pour la plupart à la retraite. Mais ils sont toujours passionnés par leur profession et n’ont pas oublié leurs jeunes années, ce temps aujourd’hui lointain où l’artisanat genevois était florissant. (...) Devant ce triste constat et ma mine déconfite, je leur demandais : comment diable (j'aurais pu dire diantre, mais ma foi, cette expression est fort désuète) en sommes-nous arrivé là ? L’un d’eux me répondit, qu’avant, 85 % de la population composait leur clientèle. Ces dernières années, la classe moyenne s’est appauvrie et de nombreuses personnes (très) aisées ont quitté Genève. L’arrivée des grandes surfaces (Ikéa, Pfister, Conforama, etc.), ont fini d'achever la profession, il ne reste plus que 5% de la population qui choisit les services des artisans de l’ameublement. (...)

Jean-Noël Cuénod: Conte Délirant signé Le Plouc & Burlingue

J’ai le mal de terre. Tous ces virages à tordre les boyaux du diable, ces épingles à cheveux qui vous défrisent, ces tournants qui vous tourneboulent. Il faut monter, que voulez-vous. Ne pas se contenter de la plaine pleine de vide. Là-haut, c’est mieux. C’est toujours mieux, là-haut. La vue y est dégagée. Mais dégagée pour aller où ? Hein ? Pour le savoir, il faut monter. Pas d’autre issue. Et on ne monte pas en ligne droite. Jamais… (...) Soyons juste et impartial. L’ire du coq a peut-être une autre origine. Un ange à roulettes piloté par un diablotin souffle de la double trompe dans le cul du gallinacé agacé. Il y a de quoi mécontenter le plus placide des monarques de la basse-cour, non ? D’ailleurs, même ceux de la haute-cour détestent qu’un ange – même à roulettes, même conduit par un sous-diable – leur souffle de la double trompe au prose ; ça leur donne des vers. (...) Un chien ferme la marche, tête basse, à la recherche d’une odeur perdue. Et un dragon, queue entre les jambes, regarde en arrière la plaine qui s’éloigne et s’estompe dans la poussière du soleil. Il me contemple courant en vain derrière ce cortège. Et je reste seul, seul, seul dans une plaine sans parfum.

Stéphane Guex-Pierre: Auto-censure

Mercredi dernier, au conseil municipal de Genève, sur les débats d’actualité (chantier du Grand-Théâtre, burkini autorisé dans les piscines municipales), nous nous sommes retrouvés bien seuls, mon collègue Pierre Gauthier et moi, à voter comme la droite. Certains dans ces moments pourraient se demander si leur positionnement est adéquat, et s'ils occupent le bon côté du parlement. Nous pas. Au contraire. C'est plutôt l'ensemble de la gauche qui devrait aujourd'hui se remettre en question, car le fond des sujets abordés était d'intérêt public, conforme à la réflexion que toute personne de gauche se doit d'avoir, a fortiori si elle a été élue pour porter la voix des citoyens. Alors pourquoi cette gauche municipale reste-t-elle tête dans le guidon ? (...)

Myriam Hagen: Première divinité IA

Anthony Levandowski ne ressemble pas à un prophète. Revêtu de la tenue standard de la Silicon Valley, l'ingénieur connu pour les voitures auto-propulsées pourrait choisir de dévoiler son tout dernier projet au lieu de poser les fondations d'une nouvelle religion. Mais c'est bien de cela qu'il s'agit. La nouvelle religion basée sur l’Intelligence Artificielle est appelée " Chemin d'Avenir ". Des documents remis au fisc au mois de mai 2017 déclarent Anthony Levandowski comme étant le dirigeant de la nouvelle religion et le président de l'ong WOTF créée pour sa gestion. Les documents déclarent que les activités de WOTF se concentreront sur " la réalisation, l'acceptation et le culte d'une divinité basée sur l'Intelligence Artificielle développée au moyen de matériel et de logiciels informatiques." Anthony Levandowski me parle dans sa modeste maison située dans la périphérie de Berkeley en Californie…

Stéphane Valente: Vernier, un équilibre budgétaire accidentel...

(...) En 2007, le budget communal s'élevait à CHF : 77'000'000.-, pour atteindre, 10 ans plus tard, 112'000'000.- soit 3,5 millions d'augmentation annuelle. On pourrait rétorquer : normal la population communale augmente et donc les coûts liés sont indexés. De fait, c'est bien là que le bât blesse : au 31 décembre 2007 la population verniolane dénombrait 32'000 habitants. Pour atteindre aujourd'hui : 34'500 âmes. Soit une augmentation de 2'500 personnes. L'augmentation du budget représente donc, environ 14'000.- par nouvel habitant. Nous prendrons un exemple criant : le budget culturel qui, en 2007 représentait CHF 400'000.-, a bondi en dix ans à 1'200'000.-. Bien évidemment, participer à la culture est nécessaire, toutefois, l'augmentation soudaine des montants attribués laisse songeur. On se souviendra que sous la législature de M. Thierry Cerutti, la majorité Socialistes-Verts-PLR actuelle était nettement moins encline à la moindre augmentation de ce poste jugé, à l'époque, secondaire. (...)

Mireille Vallette: Réponse à notre pétition

La pétition de l’Association suisse vigilance islam a été envoyée au directeur du Centre suisse islam et société (CSIS) Hansjörg Schmid et à la présidente de la Commission fédérale contre le racisme (CFR) Martine Brunschwig Graf. Son titre: «Pour des colloques critiques envers l’islam et ses activistes». Plus de 760 personnes l’ont signée. (...) En résumé: laissez-nous islamiser en paix! En plus terre à terre: nous décidons, vous payez. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.