Pascal Holenweg: Garder le medium, c'est le message

Blogs à lireAnne Cendre: Les combattants du français. Antoine Vielliard: Comment financer la scolarisation des 10% des Genevois qui vivent en France. Gorgui Ndoye: Pour célébrer les Femmes ! Didier Bonny: Un fort sentiment de bonheur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Pascal Holenweg: Garder le medium, c'est le message

Au-delà des effets matériels du refus de la table rase médiatique qu'aurait opéré "No Billag" , c'est bien l'attachement à des media de service public (et non à un medium d'Etat) qui a été affirmé. CAinsi, les chaînes publiques de radio et de télévision pourront continuer à diffuser leurs programmes, les chaînes privées financées par la redevance aussi, les auditeurs et téléspectateurs n'auront pas à payer plus cher des abonnements spécifiques pour remplacer le "bouquet" garanti par la redevance, la SSR pourra continuer à financer le cinéma suisse, des milliers d'emplois sont sauvegardés -même si le directeur général de la SSR n'en a pas moins, dans le paquet de réformes qu'il a annoncé, glissé qu'elles se paieraient de suppression de postes de travail. Bref, la SSR est sauve. Mais quelle SSR ? (...) Car un autre chantier, tout aussi urgent que celui de la SSR, mais bien plus périlleux, et bien plus large, s'est ouvert dans le temps même du débat sur "No Billag" : celui du soutien à la presse, et du statut de l'Agence Télégraphique Suisse. Et là aussi, le SSR a un rôle à jouer, et des ressources à partager (...)

Anne Cendre: Les combattants du français

Sauver la langue française, c’est un combat que de nombreux auteurs s’acharnent à livrer. A quelques jours de la Semaine de la langue française et de la francophonie (17-25 mars), il convient d’en rappeler quelques-uns des plus opiniâtres. Car ce n’est pas un combat solitaire, heureusement. Le plus connu peut-être est Alain Rey, dont la moustache blanche orne un sourire malicieux. Cheville ouvrière des Dictionnaires Le Robert, qu’il publie depuis cinquante ans, il a adopté une position que certains trouvent trop laxiste. Il s’en défend dans L’Amour du français : contre les puristes et autres censeurs de la langue (Denoël). Difficile de lui donner tort lorsqu’on reconnaît son savoir encyclopédique. Son Dictionnaire amoureux des Dictionnaires (Plon), épais de mille pages - qui fait suite à un autre monument, le Dictionnaire historique de la langue française (Le Robert) - nous en montre l’étendue. Il a négligé cependant de citer un autre amoureux du français et des dictionnaires, Jean Pruvost, qui organise chaque année en mars une Journée des dictionnaires. Cette année, le 21 mars, elle aura pour thème « les dictionnaires et les femmes ». (...)

Antoine Vielliard: Comment financer la scolarisation des 10% des Genevois qui vivent en France

Pour le Président du Conseil d'Etat, les coûts de la scolarité sont compris dans la Compensation Financière Genevoise. Il semble donc nécessaire de faire un peu de comptabilité analytique publique à l'attention du Président du Conseil d'Etat. La Compensation Financière Genevoise s'élève à 1300 euros par an et par frontalier pour les communes. Pour être complet, il faut ajouter également en moyenne 800 euros par ménage d'impôts locaux communaux. On arrive donc côté recettes à un total de 2100 euros pour une famille moyenne de deux enfants, l'un en maternelle et l'autre en élémentaire, dont l'un des deux parents est frontalier. Côté dépenses, le coût de scolarisation se décompose de la manière suivante : (...) Total des charges : 8950 euros. Certains objecteront que ces coûts sont financé sur toute la durée d'une vie, oubliant qu'aux autres étapes de la vie, d'autres coûts publics sont engendrés pour le sport, la culture, la création et l'entretien des espaces publics, le déneigement, les espaces verts... jusqu'aux cimetières. (...)

Gorgui Ndoye: Pour célébrer les Femmes !

Ce 8 mars, la diplomatie africaine, auprès des Nations Unies, à Genève, et l’association panafricaine ContinentPremier éditrice du magazine éponyme collaborent pour célébrer les Femmes à travers des actrices de terrain dont les activités ont eu un impact positif dans l’évolution des droits humains des femmes dans leur pays et au delà. Il s'agira à travers des témoignages de Femmes de terrain reconnues de voir comment leurs actions ont eu un impact sur l'évolution du statut des femmes dans leur pays. La sincérité des convictions et la permanence dans la lutte de ces personnalités pour l'Egalité Homme-Femme et pour le respect des diversités ont marqué positivement les esprits au moment où de plus en plus la question féminine demeure plus que jamais d’actualité. Ce 8 mars, Salle 11, de 12h à 14 h, Salle XI au Palais des Nations, entrée libre et sur inscription pour les non porteurs de badge ONU! (...)

Didier Bonny: Un fort sentiment de bonheur

(...) Magnifiquement mis en scène par Luca Guadagnino, « Call me by your name » se déguste comme une friandise. C’était d’ailleurs le but du réalisateur qui a déclaré que son film « ne devait pas être perçu comme une œuvre hyper-intellectualisée, mais comme une histoire d’amour attendrissante et exaltante. C’est une boîte de chocolats dans laquelle on pioche avec gourmandise. » Une belle métaphore pour illustrer un film lumineux, dans tous les sens du terme. La bande originale de « Call me by your name » est également un délice pour les oreilles. Quant à l’interprétation, elle est irréprochable, avec une mention toute particulière pour le jeune Timothée Chalamet d’une justesse incroyable jusqu’au dernier plan d’une folle intensité émotionnelle. (...) (TDG)

Créé: 06.03.2018, 18h18

Articles en relation

Jacques-André Widmer: Nom d'un chien !

Bons blogs Mauro Poggia: Que la ficelle est grosse... ! Edouard Cuendet: Oxfam : morale à deux vitesses ? Maurice Robert Hayoun: Jean-François Colosimo, Aveuglements. Cédric Segapelli: La cité des trois saints. Ronald Zacharias: Le nouveau PAV façon 'Cité Radieuse' Plus...

Daniel Neeser: Lorsqu'on tue votre enfant, est-ce que vous avez envie ou la force de pardonner?

La revue des blogs Leila el-Wakil Situation de crise: le grand schisme. Eric Bertinat: Zadisme genevois en vue ! Haykel Ezzeddine: Pour une meilleure visibilité de l’art urbain genevois. Rémi Mogenet: Isis dans la légende dorée de Paris. Pascal Carlier: L'heure de la tonte a sonné. Maurice-Ruben Hayoun: L’Etat d’Israël, une théo-démocratie Plus...

Christian Brunier: Halte à la dictature de l’urgence !

La revue des blogs Jean-Noël Cuénod: Ultralibéralisme, vers le crétinisme compétent ? Ronald Zacharias: Le PAV dans la mare... Djemâa Chraïti: Les Réverbères de la mémoire. Houda Khattabi: Education sans frontière. Pascal Décaillet: Frères de la Côte Plus...

Jean-Marc Genet: Billy Graham, bon et fidèle serviteur

Bons blogs Maurice-Ruben Hayoun: “Je voulais leur dire mon amour”. Christophe Ebener: Les valaisans aiment leur Rhône ! Et vous? Claude Bonard: Marie Leszczynska à Genève. Adrien Faure: Roberto Fucile, 27 ans. Rémi Mogenet: David Lynch et les visages détachables Plus...

Gregory Pons: L'horlogerie au Grand Conseil de Genève?

La revue des blogs Daniel Warner: Revisiting Michael Fields. Simon Brandt: Fêtes de Genève : double non à l'épitaphe. Jean-Marc Guinchard: Nauséabond. Mireille Vallette: Aumôniers et asile: un leurre bernois. Claude Bonard: Un peintre valdo-genevois au grand coeur. Pascal Holenweg: Bonne santé démocratique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un mondial avec la meilleure équipe suisse de tous les temps
Plus...