Passer au contenu principal

«De Pablo Escobar à père au foyer»

Délégué au procureur de Bogotá dans les années 80-90, Hollver a quitté la piste des narcotrafiquants pour devenir papa à plein temps en Suisse.

Corinne Sporrer

Je sais bien que la Suisse est l’un des pays les plus sûrs de la planète, et pourtant, quand je rentre dans un bar ou un restaurant, je ne m’assieds jamais dos à l’entrée. Lorsque c’est impossible, je m’arrange pour être légèrement tourné de côté sur ma chaise. Si les gens disent souvent remarquer mon engagement pour mes enfants, mon côté père poule, ils notent probablement beaucoup moins ce réflexe, toujours vivace chez moi, consistant à me mettre dans une position qui me permettrait de voir arriver un tueur. L’automatisme est assez superflu ici, mais en Colombie, où je suis né et où j’ai vécu jusqu’en 1997, il l’est beaucoup moins. Surtout quand des membres de la mafia de Pablo Escobar veulent vous faire la peau.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.