Passer au contenu principal

«La Kahlo vivait à sa mode»

Experte en tendances, la Mexicaine Susana Martínez Vidal a jaugé l’impact de sa divine compatriote. Bel ouvrage.

L’artiste française Corinne Dalle-Ore a consacré une série de tableaux à Frida, ici, «Diego te adoro», en 2008.
L’artiste française Corinne Dalle-Ore a consacré une série de tableaux à Frida, ici, «Diego te adoro», en 2008.
LDD

Si la Mexicaine Frida Kahlo (1907-1954) brille au firmament des arts en étoile fugace, son aura éblouit avec un éclat durable. Ainsi, Susana Martínez Vidal, ex-directrice d’ Elle , n’a jamais oublié le défilé printemps 1998 de Jean Paul Gaultier. «J’avais été frappée de voir qu’il était le premier couturier international à officialiser son impact. John Galliano, Dolce & Gabbana, Christian Lacroix, Kenzo, McQueen, etc., l’ont ensuite relancée. Claudia Schiffer, Salma Hayek, Milla Jovovich et autres célébrités du milieu l’ont incarnée. Depuis, je ne compte plus les Frida qui ont arpenté les passerelles de mode, infiltré les sphères du cinéma et de la musique.» Dans Frida Kahlo: Fashion as the Art of Being, Susana Martínez Vidal décrypte le sillage laissé par cette intemporelle du siècle qui prétendait que sa vie se confondait avec son œuvre. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.