Mireille Vallette: Les jeunes musulmans n’aiment pas les questions qui fâchent

La revue des blogsMohammed Kenzi: Le regard d'un ancien soignant sur l'externalisation des services en EMS... Daniel Warner: Tennis Nostalgia. John Goetelen: Sexisme, racisme, charia : les nouvelles ségrégations. Joëlle Fiss: Pourquoi je me présente au Grand Conseil ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Mireille Vallette: Les jeunes musulmans n’aiment pas les questions qui fâchent

La jeunesse musulmane a une image si positive d’elle-même et de sa religion qu’elle ne comprend pas pourquoi nous résistons à l’imposition de ses rites et de ses marqueurs. Rares sont les espaces qui permettent de poser des questions critiques à des musulmans. Le titre d’un cycle de l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes, «Des questions qui fâchent…» était prometteur. Je me suis laissé tenter. Ce soir-là, la septantaine de participants est censée se pencher sur le thème «La jeunesse arabe et/ou musulmane dans la situation genevoise: situation et défis». Ce fut un grand théâtre de victimisation avec en rôles titres «l’identité» et «la visibilité» qui passent d’abord par le foulard au travail, puis la reconnaissance du ramadan, les prières, le burkini… Sans ces marqueurs, impossible de se forger son identité. Je n’ai pas osé suggérer que la disparition de la nôtre pourrait être douloureuse. C’est, comme chacun sait, une opinion d’extrême-droite. (...) Question burqa, Azzabi a le raisonnement tordu habituel: le problème n’est pas ce symbole honteux que seule sa religion promeut. Le problème, c’est l’UDC et tous ceux qui s’apprêtent à voter son interdiction. Ce qui donne ceci : (...)

Mohammed Kenzi: Le regard d'un ancien soignant sur l'externalisation des services en EMS...

En Ems les besoins d’un résidant, c’est d’être entouré, protégé, aimé, soigné et respecté dans son intégrité dans la calme et la tranquillité jusqu’à la fin de ses jours. Il n’a pas besoin d’agitation tout autour, il veut simplement être encore reconnu en tant personne, un individu avec un passé, une histoire. Il ne veut pas être un exclu du système, un poids mort pour la société, une épave qu’il faut extirper des regards. En Ems, on parle de prestations dues au résidant et en contrepartie, il paie pour cela et quand il ne peut pas tout payer, la famille ou l’Etat son garant fournit le reste. Et donc, nous tous, genevois de souche ou étrangers, nous sommes les garants de son bien-être, de son confort, de sa destinée au travers de la vie jusqu’au dernier jour, au dernier souffle qui émane de cette personne… (...) L’externalisation, c’est sans doute fantastique sur le moment, le patron est content, il fait du chiffre. Il peut même créer une société parallèle, offshore pour arrondir ses revenus et s’offrir son Paradise en terre inconnu, loin du petit pays d’en bas, qui lui fournit pourtant sa richesse. Le personnel lui de son côté peut soi se satisfaire du salaire en baisse, de mauvaises conditions de travail, d’une convention collective de travail qui ne le protège de rien, du chômage et pour certains de l’aide sociale et de la précarité garantie…

Daniel Warner: Tennis Nostalgia

Two recent films puzzle me. Each revisits a specific event that I witnessed but have no nostalgia for. The first is advertised as: “Borg McEnroe, also known as Borg vs McEnroe, is a 2017 internationally co-produced multi-language biographical sports drama film focusing on the famous rivalry between famous tennis players Björn Borg and John McEnroe at the 1980 Wimbledon Championships, culminating in their encounter in the men's singles final.” The second is presented as: “This sports docudrama recreates the legendary 1973 "Battle of the Sexes" tennis match between Billie Jean King (Emma Stone) and Bobby Riggs (Steve Carell). When the 55-year-old Riggs brags that he can beat any woman in the world on the tennis court, 29-year-old King, then the reigning champion, accepts his challenge. Their highly publicized match soon takes on a larger meaning as a milestone in the fight for gender equality.” The first was just a tennis match, certainly an exceptionally good one. But, there was no reason to think that it was the greatest tennis match of all time. (...)

Joëlle Fiss: Pourquoi je me présente au Grand Conseil ?

Parce que je veux une Genève humaniste, libérale, ouverte sur le monde, solidaire, créative et audacieuse à tous les niveaux. Parce que je veux une Genève qui excelle partout : ses écoles et formations, ses services de santé, sa place financière, son statut international, sa mobilité, son logement, ses loisirs. Parce que Genève a pu se préserver jusqu’à aujourd’hui de l’extrémisme qui secoue le monde entier—et je veux que la Suisse reste un îlot de sécurité, de paix sociale, de pluralisme et un exemple mondiale de bien-être, où la sécurité peut coexister avec l’ouverture. (...)

Jean-Philippe Accart: Le médiateur numérique, nouveau passeur d'information

(...) Ce qui est flagrant, c'est la transformation en cours de ces métiers qui deviennent tous, peu ou prou, des "médiateurs numériques" dans le sens où ils assurent un passage entre deux mondes qui cohabitent et se rejoignent parfois. Une conférence sur ce thème est organisée le 15 novembre prochain à l'Université de Genève (Unimail, salle 2220 - 12h15) par l'Association genevoise des bibliothécaires diplômés en information documentaire (AGBD), et j'aurai le plaisir de présenter mon dernier livre "La médiation à l'heure du numérique" (Editions du Cercle de la Librairie). L'entrée est libre.

John Goetelen: Sexisme, racisme, charia : les nouvelles ségrégations

Le 21e siècle va tourner au vinaigre. La destruction de l’État de droit est en cours. Partisans de la charia, féministes radicales, minorités racisées, réseaux sociaux: le camp dit progressiste se déchaîne contre le fondement de la démocratie. La guerre politique et culturelle pourrait emporter même les modérés. Tariq et Hani Ramadan sont en bateau. Tariq tombe à l’eau. Hani rame au secours son frère. Il défend son fond de commerce. En 2008 je m’étais adressé à lui dans un billet condamnant la lapidation, qu’il venait de justifier. Je qualifiais cette pratique de sacrifice humain. Il m’a depuis traité d’islamophobe (donc raciste dans la novlangue), d’agent sioniste et de porte-parole de la barbarie occidentale. (...) Surenchère: faire un compliment sur le physique ou la personne est considéré comme du harcèlement ou de l’agression sexuelle par 19% des femmes selon Odoxa! C’est digne de l’islam rigoriste. Et siffler dans la rue, par 48% d’entre elles! Extraordinaire: les sondés font la loi. Alors que rien de cela n’est condamnable au pénal. (...)

Adrien Faure: Une analyse marxiste de No Billag

Je publie aujourd'hui cette analyse que m'a envoyé un militant marxiste de ma connaissance. Bonne lecture ! AF Contrairement à ce que les petits-bourgeois de gauche, ce ramassis de social-traîtres vendus au Grand Capital, et les idéologues officiels de la bourgeoisie, cherchent cherche à faire croire à la classe ouvrière, No Billag est une initiative qui s'inscrit, à son insu, dans une perspective d'émancipation de la classe prolétarienne. Pour comprendre cela, il nous faut revenir à une véritable analyse de classe de l’État et du pouvoir politique. Car si Marx et Engels nous ont appris quelque chose, c'est bien que l’État n'est pas neutre : l’État est un instrument de domination de classe et le gouvernement n'est que le conseil d'administration de la bourgeoisie. Le gouvernement bourgeois n'est pas donc jamais l'ami, ou l'allié, de la classe ouvrière et cette dernière ne peut jamais se fier à lui. Car la seule chose qui importe au gouvernement bourgeois, c'est la défense des intérêts de classe de la bourgeoisie. (...) (TDG)

Créé: 11.11.2017, 19h22

Articles en relation

Jean-Michel Bugnion: Le piège de la séduction

Blogs saisissants Alexandre de Senarclens: Le Cartel intersyndical est-il encore un partenaire de négociation? Gorgui Ndoye: Sur Tariq Ramadan, que la lumière se fasse...! Xavier Comtesse: Horlogerie: vers la fin de Baselworld? Charles Selleger: Mode d'élection au Conseil fédéral... Plus...

Rémi Mogenet: Affaire Weinstein, comme dans un roman de Houellebecq

Blogs à lire Djemâa Chraïti: Catalogne, jusqu’au bout… la liberté. Edouard Cuendet: Bienvenue au Business Park de Tannay ! Jean-Michel Olivier: Testament paysan. Le groumeur genevois: Les fainéants et la fièvre de la liberté. Claude Bonard: Evénements genevois du 9 novembre 1932... Plus...

Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ?

La revue des blogs Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ? Djemâa Chraïti: “Une guerre civile? Vous n'y pensez pas”. John Goetelen: 4 et 5 novembre 1966 : désastre sur Florence. Plus...

Pascal Holenweg: Le retour des classes dangereuses ?

Blogs en vue Didier Bonny: La pollution, cette catastrophe tout sauf naturelle. Adrien Faure: Beat. Claude Bonard: Le 9 novembre 1932 vu de la Côte d'Azur. John Goetelen: Négalités salariales, la RTS, agent de propagande. Joseph Daher: Marxisme, processus révolutionnaire et fondamentalisme islamique Plus...

Jean-Noël Cuénod: La Catalogne en pleine histoire belgo-suisse

A travers les blogs Daniel Warner: A drop-by to Geneva. Rémi Mogenet: Tirant lo Blanc . Sylvain Thévoz: Le christianisme n’est pas né à Interlaken. Maurice-Ruben Hayoun: Réflexions sur un verdict controversé… Cédric Segapelli: Hidéo Yokoyama... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.