Mireille Vallette: Une formation d’imams à Genève...

La sélection desPeter Loosli: Où passe l'argent des contribuables frontaliers ? Marc Schindler: Du bonheur d'être Suisse. Rémi Mogenet: La pure présence de Christian Bobin. Claude Bonard: Démocratie, moi j'ai dit bizarre, bizarre. Gregory Pons: L'Union européenne se donne les moyens de piquer les montres suisses à la frontière...

François Dermange, professeur d'éthique à la Faculté de théologie

François Dermange, professeur d'éthique à la Faculté de théologie Image: Pierre Abensur (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Mireille Vallette: Une formation d’imams à Genève...

La formation continue d’imams organisée par l’Université de Genève va entrer dans sa phase 2. Le professeur d’éthique François Dermange était récemment invité par Alumni UNIGE à dessine les contours de cette nouvelle prestation. Adoubée par les autorités, elle a déjà été vertement contestée au nom de la laïcité, mais aussi « par des chrétiens qui craignaient que l’islam devienne trop attractif… », nous apprend l’orateur. (...) Le premier semestre était donc consacré au module « Langue française et décodage socio-culturel». «L’enseignement a permis de traiter certains fondements de notre société», explique François Dermange. On s’est longuement penché par exemple sur le terme de laïcité. Les étudiants-imams ont sué… (...) Pour indiquer la nature de cette formation, François Dermange se réfère à la décision qui a suivi la séparation de l’Église et l’État : « Qui a voulu maintenir cette faculté de théologie ? Ce sont les radicaux. Et pourquoi ? Ils estimaient plus intelligent de former les pasteurs à l’esprit critique. Travailler la compatibilité entre foi et raison, c’est aussi ce que nous voulons faire avec les imams. Ils sont demandeurs. » L’initiative se veut modeste, mais rêve de grandir et d’essaimer . (...) Faire financer par le contribuable la formation de ministres du culte quels qu’ils soient, est contraire à la laïcité. Et discriminant. Mais pour l’avenir de notre société, on aurait pu l’accepter. (...)

Peter Loosli: Où passe l'argent des contribuables frontaliers ?

(...) Au stade actuel, je viens d'être auditionné, en application du Code des juridictions financières (CJF), par deux magistrats de la Chambre régionale des comptes (CRC) Auvergne Rhône-Alpes, bras armé local de la Cour nationale (la «Rue Cambon», Paris, 1er), le 13 décembre dernier, au siège de la CRC à Lyon La Part-Dieu. Respectant scrupuleusement le devoir de réserve auquel je me soumets de bon gré - jusqu'à la sortie de leur rapport d'observations définitives axé sur le Genevois français (au second semestre 2018) -, je suis néanmoins en mesure de mettre d'ores et déjà en exergue leur vif intérêt pour l'ensemble des mécanismes et enjeux transfrontaliers - y compris d'ordre compensatoire, tout le long de la frontière entre la Confédération suisse et la République française (du port de Bâle, trijonction franco-germano-suisse, jusqu'au massif du Mont-Blanc, trijonction franco-italo-suisse, en passant par le Bassin genevois) -, ainsi mis en lumière grâce à mes démarches, toujours dans l'intérêt supérieur des deux parties. Il est crucial de comprendre, dans ce contexte, que les CRC - nées de la décentralisation de la France lancée en 1982 - disposent d'un important pouvoir: celui d'éclairer les acteurs impliqués et le grand public par un mode factuel (chiffré), délibérément dépassionné. (...)

Marc Schindler: Du bonheur d'être Suisse

Ah, quel bonheur d’être Suisse ! Le passeport rouge à croix blanche, c’était le rêve de Salvatore Scanio, un Italien de 45 ans, né à Genève, un secondo comme on dit là-bas. Il parle deux langues nationales, il dirige une entreprise, il s’implique dans la vie sociale, il paie ses impôts. Alors, Il a demandé sa naturalisation avec sa femme et ses trois enfants, à Nyon où il a acheté une maison. Recalé pour « insuffisance de connaissance en civisme », a décidé la commission de naturalisation ! L’histoire que raconte le couple recalé aurait enchanté le père Ubu. Face au couple Scanio, six conseillers communaux de différents partis. Un véritable interrogatoire : citez trois fleuves qui prennent leur source en Suisse. Mme Scanio mentionne le Rhône et le Rhin, mais bute sur le troisième. « Vous ne connaissez pas l’Inn ? ». C’est une rivière dans les Grisons , à l’autre bout de la Suisse, certainement peu connue des habitants de Nyon ! On lui demande de décrire le drapeau de la commune, elle le confond avec celui du canton. On lui demande de citer une date importante pour la Suisse. Elle choisit 1291… (...)

Gregory Pons: L'Union européenne se donne les moyens de piquer les montres suisses à la frontière

C’est le genre de réglementation bruxelloise dont la Commission européenne « oublie » de faire la promotion ! Des nouvelles dispositions européennes prévoient que les douaniers pourront confisquer, au passage des frontières de l’Union, toutes les sommes en liquide (même inférieures à 10 000 euros), mais aussi les montres et les bijoux. Alerte rouge pour la Suisse horlogère ! Quelques lecteurs ont attiré l'attention de « Business Montres » sur une information parue ces jours-ci sur un site non-conformiste suisse, Les observateurs.ch. D’abord, on se demande si on a bien lu – ce serait si énorme ! Puis on va quand même vérifier dans l’extravagant maquis des réglementations européennes et on découvre la pépite : une proposition de règlement du Parlement et du conseil relatif aux contrôles d’argent liquide entrant ou sortant de l’Union européenne (COM 2016 825 : à télécharger ICI). Alors, on se pince pour savoir si ce n’est pas un mauvais rêve : ce n’en est pas un puisque cette proposition vient d’être adoptée en commission et qu’elle devient donc applicable… (...)

Rémi Mogenet: La pure présence de Christian Bobin

Depuis longtemps on me parlait de Christian Bobin comme d'un homme et un poète excellents, et un jour, à la sortie de l'école Rudolf Steiner de Confignon, dans un tas de livres dont les familles visiblement voulaient se débarrasser et qu'un noble panier avait accueillis, j'ai vu son recueil le plus célèbre, La Présence pure (1999). À la fin, je l'ai lu. Le titre, inconsciemment ou non, faisait écho au poème de Senghor sur l'Absente qui devenait au bout du compte une Présente, et était un esprit cosmique. Mais pure? on ne sait pas. Bobin est plus clairement mystique, moins mythologique que Senghor. Il s'emploie surtout à personnifier un arbre qui est devant chez lui, un peu comme mon arrière-grand-oncle, Jean-Alfred Mogenet, personnifiait à foison, dans ses vers savoyards, les objets familiers de la vie paysanne. (...)

Claude Bonard: Démocratie, moi j'ai dit bizarre, bizarre

(...) Moi qui croyais naïvement que Le terme démocratie désigne un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir, je suis de plus en plus perplexe car à y regarder de plus près, la démocratie, c'est un peu comme le catalogue de La Redoute ou des 3 Suisses. Chacun peut faire son choix entre la démocratie directe, la semi-directe, la libérale, la représentative ou même la sinistre démocratie populaire. On peut y ajouter aujourd'hui des modèles très en vogue entre Danube et Baltique qui ont pour nom démocratie autoritaire, démocratie illibérale et nec plus ultra dont j'ai entendu parler il y a quelques jours à la radio – accrochez vos ceintures - la démocratie nationale (iste), patriote et catholique. Autour de moi, je suis stupéfait d'entendre dire que cette démocratie nationaliste et catholique ne signifie pas un rejet des valeurs démocratiques mais seulement un juste retour du politique pour corriger les excès du libéralisme ! "Pan sur le bec ! dirait le Canard Enchaîné.... Bref, l'embarras du choix. On est loin de ce qu'écrivait notre compatriote Jean-Jacques Rousseau dans le Contrat Social. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Des gouvernements européens souffrant d’ autisme?

Ces réflexions nous sont dictées par l’évolution récente de l’Autriche, pays membre de l’Union Européenne et qui doit en juin 2018 la présider. Depuis quelques années déjà, ce pays oscillait vers l’extrême droite et déjà à l’époque le parti FPÖ de Jörg Haider alarmait les chancelleries. Et qu’ont elles fait, ces mêmes chancelleries occidentales, depuis lors ? Rien ou presque. Elle sont refusé de s’attaquer aux deux mamelles qui alimentent depuis tant d’années l’extrême droite européenne : l’immigration, l’insécurité et dans leur sillage, l’incertitude économique et financière de larges portions de la population européenne, déclassées par la mondialisation. (...) Face à des bouleversements puissants, face à des dangers inconnus jusqu’ici, bref face au désordre mondial qui n’épargne personne, les démocraties occidentales peinent à se défendre. Que des milliers, que dis-je, des centaines de milliers de gens, pauvres et déshérités, risquent leur vie pour rallier un rivage d’eldorado, nécessite une politique unitaire à l’échelle de tout un continent. Il faut faire quelque chose pour ces pauvres gens qui se noient et meurent par centaines en mer. Le problème, reconnaissons le, est aussi posé par les gouvernements soit arabes soit africaine, soit par les deux : une bonne partie des aides accordées pour fixer tous ces gens chez eux, est détournée par des politiciens corrompus… (TDG)

Créé: 17.12.2017, 18h42

Demir Sönmez: En faveur de Jérusalem contre la décision de Donald Trump!

Des centaines de manifestants se sont réunis face du Palais Wilson pour marcher en direction de la place des Nations Unies pour dire non à la décision de Donald Trump qui a déclaré Jérusalem la capitale éternelle d’Israël. (...)

Articles en relation

Claude Bonard: « Vivre ensemble », un slogan creux et vide de sens ?

Blogs en revue Marie-France de Meuron: La normose appliquée aux hommes. Rollin Wavre: Ignorance sincère. Rémi Mogenet: Mystère à Manhattan. Demir Sönmez: La police genevoise ne respecte pas la liberté d’expression Plus...

Jean-Noël Cuénod: Jérusalem ? Et Dieu dans tout ça ?

La revue des blogs Olivier Perroux: Emmanuel Macron découvre l'Afrique. Christophe Ebener: Eclusées du Rhône : et la souffrance animale dans tout ça ? Edmée Cuttat: "Les derniers Jedi" divise et traînasse. Pascal Holenweg: Recyclage de la réforme de l'imposition des entreprises Plus...

Stéphane Guex-Pierre: L'escalade du ridicule

Les derniers blogs Alexandre de Senarclens: Ah, la belle Escalade ! Mauro Poggia: La femme, vue par Roger Köppel. Anne Cendre: Une mort chasse l'autre. Lise Wyler: Papier ou numérique. Maurice-Ruben Hayoun: Le «Kafka» de Saül Friedländer Plus...

Michèle Roullet: Ces accusations d’agression sexuelle qui inondent les médias

La sélection des blogs Hélène Richard Favre: La femme, son corps et la politique. Jean-Michel Olivier: L'enfant qui aimait grimper aux arbres. Christophe Ebener: Ne tirez pas sur les pêcheurs! Plus...

Bernard Comoli: Paradise Papers, de l'Amazonie à Genève…

Bons blogs Ana Roch: La ligne 28 est parti sous d'autres cieux ! Houda Khattabi : Ma bonne mère Royaume. Sylvain Thévoz: Pourquoi voyager, nous avons la littérature. Jean-Michel Bugnion: Le blues du dimanche soir Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.