Michèle Roullet: Ça fait du bien d’admirer !

La revue des blogsCharly Schwarz: Petit manuel de sagesse politique... Rémi Mogenet: Le Grand Kirn de B. R. Bruss. Pascal Décaillet: Quatre raisons de rejeter Mai 68. Adrien Faure: Rémy Poix : À quoi sert une idéologie ? Mireille Vallette: D'Amar Lasfar aux petits frères helvètes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Michèle Roullet: Ça fait du bien d’admirer !

C’est en ces termes que le philosophe André Comte-Sponville, sur un plateau d’une émission de la chaîne ARTE, commentait l’hommage national français, rendu cette semaine au Colonel Arnaud Beltrame. Les centaines de personnes qui ont assisté à cette cérémonie (et ceux qui l’ont vue sur leur poste de télévision) donnent raison au philosophe : « ça fait du bien d’admirer ! » Ce ne sont pas les meurtres djihadistes , commis par un petit délinquant radicalisé, qui resteront dans l’Histoire, mais l’acte héroïque du Colonel Beltrame, qui redonne à la France une grandeur. En effet, il faut des héros pour qu’un pays soit grand ! Et, cela, on semble l’avoir oublié. Notre époque a tellement versé dans un relativisme total qui affirme que toutes les opinions se valent, qu’elle a généré le refus de toute hiérarchisation. Dans cette idéologie désenchantée, tout se vaut ! Il n’y a ni vérité, ni héros, ni faute. Tout est permis, puisque rien n’est interdit ! (...) Avoir fait tomber les héros de leurs stèles et dans le même temps n’avoir présenté aux jeunes qu’un avenir bouché en leur peignant un monde apocalyptique (pollution, déchets, morts des océans, disparition des glaciers, couche d’ozone, etc.) ont développé une quantité de haine et une fragilité qui favorisent l’embrigadement de paumés dans le radicalisme djihadiste, . Il est temps de rappeler combien nous avons besoin de vrais héros

Charly Schwarz: Petit manuel de sagesse politique...

En cette période électorale, il est de bon ton de rouvrir le petit manuel de sagesse politique… Extraits : "La différence entre l'homme politique et l'homme d'État, le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération". James Freeman Clarke (1810-1888). (...) "Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l'action." Lao Tseu (570-490 av.J.C.) (...)

Rémi Mogenet: Le Grand Kirn de B. R. Bruss

Je lis de temps en temps des classiques du fantastique français, et dernièrement ce fut Le Grand Kirn, de B. R. Bruss - en réalité René Bonnefoy (1895-1980), mais son vrai nom était mêlé au régime de Vichy, et il a cherché à le faire oublier. Quand j'étais petit, j'avais déjà goûté un ou deux romans de lui, dont l'un avait été pourvoyeur d'une angoisse sans fond, digne de Lovecraft et Robert E. Howard, les deux auteurs fantastiques que je chérissais le plus. Ce roman-ci m'a plutôt amusé, il mêlait des inventions sympathiques et amusantes et des fantasmes mécaniques cocasses. Publié en 1958, il situe son action juste avant l'an 2000, et imagine que les hommes à cette époque se déplaceront surtout en avicoptères, mélange d'avions et d'hélicoptères permettant de faire du sur-place ou d'aller très vite dans les airs. Il imagine aussi qu'un institut parapsychique se développera, et que des hommes deviendront des sortes de super-héros dans le goût des X-Men (...) Ce roman est agréable à lire, et doit intéresser pour montrer la manière dont, au vingtième siècle, les images de rêves ou de cauchemars ont créé une nouvelle mythologie, enrobée de style scientiste (...)

Pascal Décaillet: Quatre raisons de rejeter Mai 68

Mon opposition à Mai 68 est totale. Elle date des événements (j’allais sur mes dix ans, et les ai suivis de près), n’a cessé de se renforcer en un demi-siècle. Elle est non-négociable. Au moment où les nostalgiques nous agitent, une nouvelle fois, le caléidoscope de la rétrospective, il m’apparaît nécessaire de rappeler les raisons qui m’amènent à un rejet sans appel de ce mouvement, et surtout de l’idéologie qu’il a portée, ensuite, pendant des décennies. Je pourrais en recenser des dizaines, il me faudrait écrire un livre, qui serait un pamphlet d’une rare violence. En attendant, en voici déjà quatre. (...) ) Mai 68 n’est pas une Révolution,. (...) 2) Le désordre libertaire, ça n’est pas la République. (...) 3) Mai 68 n’a rien à voir avec la gauche. (...) 4) Mai 68 a détruit l’Ecole…

Adrien Faure: Rémy Poix : À quoi sert une idéologie ?

Je publie aujourd'hui un texte de Rémy Poix, dont la lecture m'avait intrigué. J'espère qu'il vous intéressera aussi. AF Tout d'abord, il est important de noter que, si je n'adhère pas à l'idéologie féministe, je ne suis pas pour autant un conservateur ni un réactionnaire, et je serais bien honteux si jamais on me rangeait du côté de ceux qui proposent qu'on revienne à une inégalité de Droit homme/femme. (...) « Les mouvements identitaires, ceux qui font de l'identité un enjeu et une ressource, ne prennent pas naissance là où l'identité va de soi ». Pour Dubet, l'expérience sociale se présente donc comme un travail d'intelligence spontanée du social, dans lequel les acteurs ont besoin d'expliquer et de justifier leurs actes, donc d'élaborer une logique qui explique et légitime ces actes aux yeux des autres… (....) Appliqué au féminisme, nous comprenons alors pourquoi cette idéologie nécessite un ennemi, par exemple la « domination masculine » (dont l'existence est peu vraisemblable), ou bien la « discrimination salariale » (dont j'ai montré qu'elle n'était pas significative) (...) Ainsi, avec Dubet l'idéologie acquiert une fonction. Machisme et féminisme seraient ainsi finalement les deux revers d'une même médaille… (...)

Mireille Vallette: D'Amar Lasfar aux petits frères helvètes

Les Editions Ring ont publié une vidéo d’extraits d’une conférence d’Amar Lasfar, le président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) devenue «Musulmans de France» L’année dernière, Amar Lasfar a reconnu que son mouvement s’inscrit dans le courant de pensée des Frères musulmans. (...) Sa stratégie d’islamisation s'opère «…par un travail politique consistant à infiltrer les conseils municipaux, les parlements et à nous emparer du pouvoir d’un point de vue politique, et après ça, passera le message d’Allah le Très Haut. Ça fait partie de la stratégie (de conquête).» La violence est rejetée pour des raisons conjoncturelles «parce que la force (…) si elle n’est pas utilisée au moment opportun, au bon endroit, devient une tare, provoque la discorde et nuit à la Oumma Islamya. » Amar Lasfar a confirmé qu'il partage toujours ces vues. Obligation de prosélytisme, rejet de l’Occident, exhortation à se lever contre la «fausse démocratie», antisémitisme, infiltration des institutions afin d’implanter partout l’islam: les calamités que nous fait vivre cet islam sont clairement identifiées. Hors l’antisémitisme, Tariq Ramadan les défendaient toutes… (TDG)

Créé: 02.04.2018, 09h20

Articles en relation

Sylvain Thévoz: Passer à l'Action

Bons blogs pascals Jean-Dominique Michel: Qu’avons-nous fait de l’Homme ? Michel Lambert: Nous sommes tous manipulés. Pascal Décaillet: Le Passage. Jean-Michel Bugnion: Elise et moi Plus...

Djemâa Chraïti: Lee Bae, Les 50 nuances de charbon

Blogs à lire Marie-France de Meuron: Samedi Saint. Houda Khattabi: Chômage, quand le bouc émissaire occulte la vérité. Patrick Wehrli: Poinçon de Genève, Cartier, Grand Conseil. Priscilla Frey: Mon engagement pour la culture. Mireille Vallette: Arnaud Beltrame amputé d’une part de son être. Plus...

Vincent Schmid: Donner sa vie

La revue des blogs Jean-Dominique Michel: Osera-t-on dire la foi chrétienne d’Arnaud Beltrame ? Maurice-Ruben Hayoun: Arnaud Bertrame entre le Christ et Emmanuel Levinas.Edmée Cuttat: Isabelle Huppert en feu dans "Madame Hyde". Jean-Noël Cuénod: Cérémonies pour combattre l'islam politique. Plus...

Mireille Vallette: Le roi du fédéralisme suisse est tessinois

La revue des blogs Claude Bonard: Pastiche genevois du poème "l'Expiation". Hélène Richard-Favre: Au-delà de la douleur, le danger. Joëlle Fiss: Droit méchant et droit gentil. Rémi Mogenet: Isis messagère du Christ. Dominique Gamberoni: Pourquoi Genève En Marche? Plus...

Jean-Michel Bugnion: A Genève, la raison d'Etat

Belle revue de blogs Anne Cendre: Figaro. Edouard Cuendet: Monnaie pleine, caisses vides. Daniel Warner: John Bolton. Jean-Noël Cuénod: Arnaud Beltrame, un héros républicain. Olivier Emery: Bravo Monsieur Pléa ! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.