Passer au contenu principal

Mc Sorley doit monter d'un étage !

Vincent Strohbach plaide pour que Chris-Mc sorley devienne directeur général du GSHC. Toujours en sport, Pierre Weiss salue le match de Bâle à Tel-Aviv.

Chris Mc Sorley
Chris Mc Sorley
Keystone

Vincent Strohbach. Si le Genève-Servette veut avoir une chance d'enfin remporter le titre de Champion Suisse de Hockey, il faudrait, en priorité, qu'il se mette rapidement à la recherche d'un véritable coach capable de dompter ses humeurs, son langage, ses nerfs et ses frustrations en acceptant avec le sang froid nécessaire à son job les inévitables erreurs d'arbitrage et autres défaites injustes. (...) Toutefois à chaque fois que j'ose tenir des tels propos, on me rétorque, avec raison, que sans lui, le club végèterait encore en ligue B, qu'il ne ménage pas sa peine et son argent pour monter une belle équipe capable de jouer les premiers rôles et qu'il est donc sans conteste le moteur qu'il faut au club genevois. Soit ! Mais pourquoi, alors ne pas admettre qu'il ne possède pas la maîtrise de soi suffisante pour être sur le banc et que sa place est donc, un étage plus haut, dans les tribunes, en tant que directeur général (comme cela existe dans tous les clubs de NHL). C. Mc Sorley pourrait alors continuer à mener "son" club comme il le désire, rien ne serait fondamentalement bouleversé, c'est juste que les attitudes du coach ne seraient plus un motif de distractions pour les joueurs et pour ...les arbitres ! À mon humble avis, ce "petit ajustement" pourrait faire la différence et nous permettre, alors, d'envisager ce titre dont nous rêvons tous depuis si longtemps....

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.