Mauro Poggia: La diplomatie suisse n'apprend pas de ses erreurs

Blogs bons pour la têteClaude Bonard: A la recherche des canons genevois. Pascal Carlier: Les calamités que nous réserve ce siècle. Maurice -Ruben Hayoun: Les dérives de plus en plus dangereuses de M. Erdogan

Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Mauro Poggia: La diplomatie suisse n'apprend pas de ses erreurs

Moins d’un mois après que la Suisse ait annoncé à Jean-Claude Juncker, en visite à Berne, qu’elle verserait 1,3 milliard pour la cohésion européenne, nous apprenons avec dépit et consternation, que la Commission européenne n’accordera l’équivalence boursière à notre pays que pour l’année 2018, dans l’attente que soit signé l’accord institutionnel avec l’Union européenne. Entre la bise du précité à Doris Leuthard, présidente de la Confédération (voir photo) et ce qui n’est autre qu’un ignoble chantage, nous avions déjà été gratifiés, expression de la singulière reconnaissance européenne, d’une inscription de la Suisse sur la liste grise des paradis fiscaux (dont les Etats-Unis sont évidemment absents, tant ils sont exemplaires en ce domaine). Les bons offices de la Suisse en matière diplomatique, sont mondialement reconnus. Nulle part ailleurs on ne trouvera de meilleures conditions pour tenter de concilier l’inconciliable. Si nos diplomates excellent dans ce rôle de médiateurs, c’est indéniablement parce qu’ils créditent leurs interlocuteurs d’une irréfragable bonne foi, n’imaginant même pas la fourberie, dont ils sont eux-mêmes incapables.Pourtant, tels les cordonnier mal chaussés, lorsqu’il s’agit de préserver nos intérêts, leur bonne volonté semble confiner à la naïveté. (...)

Claude Bonard: A la recherche des canons genevois

J'ai imaginé ce dialogue basé sur des faits historiques se rapportant aux canons genevois confisqués par les Autrichiens en février 1814. Un prolongement désagréable de la Restauration genevoise du 31 décembre 1813. 3 février 1814 : Le général autrichien Greith, successeur de Bubna à Genève: Schnell ! ces canons genevois feront notre affaire à Vienne. ! Quartiermeister, faites prestement enlever ces 82 pièces d'artillerie et ces barils de poudre afin de les acheminer en Autriche. Es ist eine Kriegsbeute... "prise de guerre" ! Quelques semaines plus tard, le jeune lieutenant genevois Joseph Pinon indigné fulmine : De bleu de bleu ! C'est n'importe quoi, ! je vais aller les chercher moi, ces canons ! Je vais en parler au syndic Des Arts. Des Arts : Mon jeune ami, votre idée est généreuse. (...) Scénario inspiré par le récit de l'historien Jean-Jacques Langendorf intitulé : Pinon, l'homme aux canons, publié dans la brochure intitulée Les canons de l'ancien arsenal publiée en 2008 par l'Union des Sociétés Militaires de Genève à l'occasion de l'inauguration de la plaque commémorative rappelant les exploits de Joseph Pinon scellée sur un pilier de l'ancien arsenal. Deux canons seront encore rendus à Genève par l'Autriche après la chute de l'Empire austro-hongrois, en 1923 ! Le sabre d'honneur du lieutenant Pinon est exposé au Musée Militaire Genevois.

Pascal Carlier: Les calamités que nous réserve ce siècle

Après la température, je vais lister une série de calamités dont on nous rabâche les oreilles jour après jour. Je me propose de les analyser de manière mesurée, de ne pas céder ni au négationnisme ni au catastrophisme et de les confronter de manière rationnelle à la réalité. Car indépendamment de la cause du réchauffement, une augmentation importante de la température a eu lieu dans les années 80 et 90 et si ces calamités en sont la conséquence, cela doit pouvoir se mesurer de manière objective. Les cyclones tropicaux vont augmenter en nombre et en intensité, Le niveau de la mer va monter et plusieurs pays auront disparu en 2100… Bref, encore une fois, la théorie alarmiste ne semble pas se concrétiser. Nous pouvons donc sans crainte continuer à visiter les Seychelles ou les Maldives. N'en déplaise à Macron, elles continueront à exister longtemps encore.

Maurice -Ruben Hayoun: Les dérives de plus en plus dangereuses de M. Erdogan

(...) Un observateur attentif qui considérerait la situation intérieure de ce grand pays qu’est la Turquie ne comprendrait pas du tout le bien-fondé de la politique extérieure que mène son chef actuel. En termes plus clairs : alors qu’un coup d’Etat raté, survenu il y a si peu de temps, a fait vaciller les fondements de son pouvoir, M. Erdogan se lance dans une politique extérieure aventureuse à la tête d’un pays, certes musulman mais guère arabe, où tant les USA que l’Etat hébreu ont et gardent de très bons amis. A preuve, les relations commerciales et touristiques entre ces pays, d’une part et ce qui reste de l’empire ottoman, d’autre part ? Dans ses rodomontades anti-américaines et anti-israéliennes, M. Erdogan veut ressusciter un passé glorieux à la Soliman le magnifique, mais qui n’est plus du tout à sa portée. (...) Rejeté par tous, M. Erdogan veut se faire le champion de la cause palestinienne, publiquement il voue Israël aux gémonies mais dans les coulisses il conclut avec l’Etat juif de fructueuses affaires. … (TDG)

Créé: 22.12.2017, 15h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...