Maurice-Ruben Hayoun: Ils rendent grâce à Dieu de ne pas les avoir créés femme !

La revue des blogsDiego Esteban: Pas civique! Edmée Cuttat: Jeu de massacre barge et malsain. Grégory Pons: Mais pourquoi les horlogers suisses sont-ils aussi affreusement radins ? Lise Wyler: Proches aidants,Schwaab a eu le choix.Didier Bonny: « Au revoir là-haut» : défi relevé avec brio

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs 2 novembre

Maurice-Ruben Hayoun: Ils rendent grâce à Dieu de ne pas les avoir créés femme !

Ce livre Le physique et le vivant dans le judaïsme (Robert Jütte) a été rédigé en langue allemande et constitue une véritable somme de plusieurs centaines de pages. Son auteur ne s’est pas contenté de brosser un bel aperçu de l’histoire de la médecine au sein de la loi juive mais va bien au-delà : il présente un canevas du positionnement du judaïsme face à tout ce qui touche le corps, le physique et le vivant. Il ne se contente pas, non plus, de parler du passé mais étend aussi ses investigations depuis la Bible et le Talmud jusqu’au monde d’aujourd’hui en passant par la pensée juive du Moyen Age. En ce qui me concerne, je ne connais pas d’autre contribution de cette qualité à ce sujet qui remonte à une date récente. C’est dire combien la lecture attentive de cette somme peut être profitable au lecteur qui lit et comprend la langue de Gœthe La traduction du titre allemand, Leib und Leben im Judentum, m’a posé un petit problème car l’auteur n’a pas écrit Körper et aussi parce que le terme Leib peut tout aussi bien désigner l’être vivant. (...) Parler du corps, c’est aussi parler des deux sexes, de leur différence de traitement, de la vie et de l’emplacement dans le corps social, face à la loi juive, la halakha. Et là nous tombons sur un petit verset des préliminaires de la prière matinale où les hommes rendent grâce à Dieu de ne pas les avoir créés femme ! (...)

Diego Esteban: Pas civique!

En Suisse, ce n’est pas le peuple qui décide, mais les votant-e-s. Quelle différence? Les votant-e-s ne représentent qu’une partie (un peu moins de la moitié) – souvent non-représentative – du peuple: par exemple, entre un tiers et un quart des jeunes de moins de 30 ans participe aux votations et élections, contre deux tiers des plus de 65 ans (source: OCSTAT). Il en résulte un déséquilibre dans l’expression de la volonté populaire, qui nuit à la légitimité des décisions politiques. Ce problème se pose encore davantage dans les autorités politiques, dont les jeunes de moins de 30 ans forment moins de 2% des élu-e-s (source: Tribune de Genève). Le déséquilibre entre le peuple et ses représentant-e-s politiques était déjà connu s’agissant des femmes, qui constituent la moitié de la population mais très souvent moins d’un tiers des élu-e-s. Mais à Genève, suite aux élections de 2013, seul-e-s 3 Député-e-s sur 100 avaient moins de 30 ans (source: 20 Minutes). Alors que la population genevoise a en moyenne 40 ans (source: RTS), le Grand Conseil en a plus de la cinquantaine. La conséquence est que les décisions politiques touchant les jeunes se prennent le plus souvent sans les associer aux débats. Comment contrer l’abstentionnisme des jeunes ? (...)

Edmée Cuttat: Jeu de massacre barge et malsain

(...) Avec Mise à mort du cerf sacré (The Killing Of The Sacred Deer), débutant avec un plan fixe sur une opération à coeur ouvert, tout un programme, le Grec Yorgos Lanthimos joue avec les codes du film d’horreur pour livrer un drame glaçant tendu, tordu et malsain empreint d’humour noir et d’une touche de fantastique. Il avait raflé le prix du scénario à Cannes en mai dernier. Se voulant à la fois provocateur, immoral, transgressif, un rien kubrickien, voire haneckien, l’auteur ne débordant pas de sympathie pour le genre humain, ausculte une société malade à travers le mode de vie des nantis. Engoncés dans leur conformisme, ils sont plus ou moins vus comme des zombies dans leur routine quotidienne, se manifestant jusque dans les jeux sexuels rituels des parents, où l’épouse simule… une anesthésie générale. (...)

Grégory Pons: Mais pourquoi les horlogers suisses sont-ils aussi affreusement radins ?

Alors que le Grand Prix d'horlogerie de Genève (GPHG, fondation qui est plus ou moins cogérée par la Ville de Genève) a distribué 189 prix depuis sa création, en 2000, et alors qu'il s'est institué une sympathique tradition (celle d'offrir les montres ainsi récompensées au Musée d'art et d'histoire), on ne compte que 26 montres issues du GPHG dans les collections de la Ville, comme on peut le vérifier, en ce moment, au Musée d'art et d'histoire qui expose, en plus de 72 montres présélectionnés de l'édition du GPHG 2017, les 26 montres offertes par les lauréats des éditions précédentes… Bien sûr, il n'est pas toujours possible d'offrir une des montres primées, surtout quand il s'agit de pièces uniques déjà vendues ou de très précieuses montres de joaillerie. L'élévation aberrante du prix moyen des montres récompensées – on dépasse cette année les 148 000 francs suisses ! – n'aide pas non plus à enrichir les collections du MAH. (...)

Lise Wyler: Proches aidants,Schwaab a eu le choix

Le conseiller national Jean Christophe Schwaab quitte la politique parlementaire pour s'occuper de son fils atteint de trouble du développement. C'est une décision qui mérite d'être saluée. Mais elle ne doit pas masquer les centaines de proches aidant qui oeuvrent dans l'ombre et souvent dans la peine et le désarroi. Schwaab a eu le choix. Sa femme continue d'exercer la médecine et le couple ne manquera pas de moyens. Moi, je pense à toutes les femmes et les hommes qui accompagnent, parfois de longues années, un conjoint dont la santé se dégrade petit à petit et dont les revenus sont modestes. Ils ne font pas la une des journaux, mais agissent dans la discrétion et le plus parfait anonymat. Oui, ils sont aidés par l'IMAD, le service de soins à domicile, parfois par l'assistante sociale de leur commune, rarement par le pasteur ou le curé de service. Les visites des amis soulagent temporairement le couple, mais elles se font rares. (...)

Didier Bonny: « Au revoir là-haut» : défi relevé avec brio

(...) « Au revoir là-haut » est un film de grande qualité grâce à son scénario - qui mêle comédie, tragédie et poésie - son esthétisme, sa lumière, ses décors, sa mise en scène, ses masques magnifiques, qui permettent à Edouard le défiguré d’exprimer ses sentiments, sa créativité et bien évidemment ses personnages qui ne laissent pas indifférents qu’ils soient du côté des « gentils » ou des « méchants ».Les acteurs sont remarquables, à commencer par Albert Dupontel qui exprime de manière très touchante la grande générosité de son personnage. (...) Mis à part quelques longueurs par-ci, par-là qui font parfois retomber l’émotion, « Au revoir là haut » est un film magnifique aussi bien du point de vue du fond, d’une grande actualité malgré que l’action se passe il y a un siècle, que de celui de la forme très réussie. (4 étoiles)

Pascal Décaillet: Le Progrès, sur ordre

(...) Une chose est sûre : si la dialectique des pour et des contre, dans le débat autour de ces JO, se réduit à une opposition entre le progrès et le repli, la Lumière et l’Obscur, la Suisse d’Ogi et celle de Blocher, comme nous le suggérait l’édito de la RTS, sur la Première, au matin du lundi 30 octobre, alors j’en connais qui vont méchamment pencher pour le non. Pourquoi ? Mais parce que les citoyens, ma foi, n’aiment pas trop, en général, se faire traiter d’abrutis, du haut d’une radio qu’au reste ils stipendient, par une voix matinale leur intimant l’ordre, s’ils veulent être agréés par le camp du progrès, de dire oui. Pour peu, d’ailleurs, qu’on veuille bien leur demander leur avis ! La voix matinale de la RTS a-t-elle bien saisi que nous étions dans une démocratie ?

René Longet: Dernières nouvelles du front

(...) Et nous les consommateurs? La "NZZ am Sonntag" dumême jour analysait le rapport 2016 des contrôles alimentaires effectués sur les produits importés par les laboratoires cantonaux suisses. 80% des produits importés comportaient des résidus de pesticides et 10% dépassaient les normes sanitaires suisses. Sachant qu'une consommation quotidienne de produits de traitement même en-dessous des normes nous fait accumuler peu à peu des quantités significatives de ces inquiétantes substances… Et on continue de nous dire que le bio, ce n'est pas vraiment au point, qu'on y traite aussi (avec du sulfate de cuivre, des produits végétaux, de la lutte biologique, en ayant des plantes et des animaux plus résistants ... et en tous cas beaucoup moins qu'on peut le faire dans l'agriculture conventionnelle), que le rendement y est moindre (sans doute mais moins d'eau dans fruits et légumes = plus de substance, faites la comparaison vous-mêmes!), que c'est plus cher (ce n'est pas la faute des producteurs si certains distributeurs prélèvent des marges abusives)...

Demir Sönmez: Hommage à Kobané

Plusieurs des dizaines personnes se sont rassemblées sur la place des Nations pour soutenir le peuple Kurde et rendre hommage aux combattantes et combattants de la liberté et fêter la victoire de Kobanê qui est devenue le symbole de la résistance pour une société libre. (...)

Jean-Souhel Gowrié: Et pourtant, il était bien...intégré

(...) Ainsi, un Ouzbek de 29 ans, résidant à New York depuis quelques années, vient de foncer dans la foule à Manhattan, tuant au passage 8 personnes et en blessant une douzaine d'autres. Aux dernières nouvelles, il aurait fait allégeance au moribond (?) État Islamique avant de commettre son forfait. On a "espéré" pendant quelques heures que l'attaque ne soit pas "terroriste". Malheureusement, pour les bien pensants, il l'était. Allez, Donald, deux ou trois grosses bombes sur l’Ouzbékistan ? Attendez, on va vous chercher le meilleur endroit pour les larguer : un gros lac, Aydar par exemple, histoire de mieux noyer le poisson. (...) (TDG)

Créé: 02.11.2017, 15h23

Articles en relation

Daniel Neeser: Monsanto, le combat contre l’obscurantisme économique, une guerre religieuse ?

Bons blogs Olivier Baud: Les “cadeaux” du Conseil d’Etat, je m’en méfie. Pascal Décaillet: Présomption d'innocence. Le groumeur genevois: Ethnikos vs Polis. Didier Tischler Taillard: Une radio presque régionale. Hank Vogel: Ils se sont tant aimés Plus...

Djemâa Chraïti: confession d'un ex-soldat israélien

Blogs en vue Alexandre de Senarclens: Défendons Genève et son histoire. Pascal Holenweg: Catalogne : La tutelle contre l'indépendance. Maurice-Ruben Hayoun: Le royaume d’Espagne dans la conscience juive… Bernard Comoli: Un quart de siècle de coopération avec les Yanomami. Christina Meissner: Canelet, Est-ce au parlement d'assumer l'embarras du Conseil d'Etat ? Plus...

Philippe Meyer: Primes maladie, le choc, une grève des primes?

La revue des blogs Adrien Faure: « Si tu n'es pas content alors tu n'as qu'à partir ». Anne Cendre: Deux révolutions:1517 et 1917. Marie-France de Meuron: Le supermarché des prestations médicales. Micheline Pace: Oman, Perle du Golfe. Igor Rodrigues Ramos: Le Digital, un secteur en pleine expansion! Plus...

Leila el-Wakil: Hécatombe des demeures genevoises XIXe et début XXe siècle

Blogs en vue Pascal Carlier: Vous avez dit harcèlement ? Vincent Strohbach L’Indépendance. Didier Bonny: « Numéro Une » : chronique du sexisme ordinaire. Maurice-Ruben Hayoun: Les femmes après plus de deux millénaires de civilisation judéo-chrétienne. André Thomann: Cata… -logne, -stropne Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...