Maurice-Ruben Hayoun: Comment faire la fête dignement ?

La revue des blogsDjemaa Chraïti: 2018 - Le millénaire Rrom de la sortie de l'Inde. Anne Cendre: Noël épicène. Houda Khattabi: Genève, soir du vingt-quatre décembre de l’an 2022. Didier Bonny: Du grand au petit écran: un « Bon Dieu » en « Chocolat » à déguster.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Maurice-Ruben Comment faire la fête dignement ?

(...) Un traité talmudique fait un jeu de mots avec deux termes, très proches l’un de l’autre, mais dont le sens est diamétralement opposé : édéhém (avec un aleph, le coup de glotte) qui signifie un triste événement, un drame, une perdition, et ‘édéhém (avec un ayin, une lettre gutturale) qui signifie la fête, la commémoration d’un événement heureux. Terme qui adonne l’Aïde en langue arabe. En fait, par ce jeu de mots, le Talmud établit une équivalence entre la déchéance morale et la fête païenne où les êtres donnent libre cours à la veulerie, aux passions, ne reculant devant aucune bassesse. C’est toute la différence entre la haute tenue de la fête religieuse et l’orgie si chère aux païens. Soyons clairs : il n’est pas question de rabaisser la valeur de Noël, naissance de Jésus, ni du premier janvier, jadis signalé dans les almanachs de nos parents par le terme suivant : circoncision, terme qui a totalement disparu depuis, montrant bien que l’origine des fêtes est oubliée… Alors que l’aspect mercantile, lui, va en se renforçant. Cette commémoration consumériste a si fortement prévalu au sein du groupe social que même des membres de la communauté juive se joignent à ces joyeuses agapes et tentent de faire de la fête de hanoukka un ersatz de Noël, le foie gras en moins. Mais on s’offre des cadeaux, des friandises, etc… Les sociologues parlent de mimétisme social…

Djemaa Chraïti: 2018 - Le millénaire Rrom de la sortie de l'Inde

Le 21 décembre 2018, la communauté Rrom de par le monde commémorera le millénaire de sa sortie de l'Inde. Une occasion de rappeler tout au long de l’année que les Rroms ont une histoire, une origine, une langue et surtout une mémoire historique. La langue rromani a traversé, les pays, les continents, les siècles et elle demeure plus vivante que jamais parmi ses enfants qui continuent à la parler, de l’Orient à l’Europe, de l’Afrique à l’Amérique; une langue qui leur permet de continuer à communiquer entre eux indépendamment du pays où ils se trouvent. Une occasion de comprendre que nous découvrons une culture riche, plurielle, mosaïque, une culture qui a traversé toute l’histoire et ses grandes épopées, partout où il y a un événement historique on trouvera un Rrom qui a su résister, se confondre, se fondre dans le conflit et ressortir plus fort que jamais dans ce qui le constitue, une identité inviolée jusqu’en 2018. Une occasion de découvrir un peuple (...)

Anne Cendre: Noël épicène

Chères amies et chers amis lectrices et lecteurs. Comment noter cela en écriture inclusive ? Impossible, heureusement. Donc, en bref, chers tous ! Bizarrement, les révélations sur le harcèlement ont eu pour conséquence une remise en question de beaucoup de normes et ont relancé de manière plus visible la polémique sur la féminisation dans la langue française. On a ressorti par exemple une fameuse remarque du grammairien et académicien Nicolas Beauzée : « Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle », de sorte que le masculin l’emporte sur le féminin, supprimant la règle de proximité. C’est pourquoi on doit écrire « les hommes et les femmes sont beaux » et non belles. Nicolas Beauzée s’exprimait en 1767, avant la Révolution française. Il a peut-être une excuse. En revanche lorsque l’académicien et historien Pierre Gaxotte s’écriait en 1980 : « Si on élisait une femme, on finirait par élire aussi un nègre », il n’en a pas. Contrairement à son but, sa remarque a été prémonitoire, puisque c’est l’année où Marguerite Yourcenar a été élue à l’Académie française, grâce, rappelons-le, à Jean d’Ormesson. Et en 1983, le Sénégalais Léopold Segar Senghor y faisait son entrée. Mais, on a beau (belle ?) vouloir pistonner le féminin, on en arrive à des complications, des alourdissements dont la langue française ne sort pas enrichie. Lorsque l’on commence par le féminin, ces nouvelles formes préconisées, incluant le point ou le tiret médians, sont inutilisables. (...)

Houda Khattabi: Genève, soir du vingt-quatre décembre de l’an 2022

"Le futur appartient à celui qui a la plus longue mémoire" Nietzsche… Plusieurs quartiers du centre ville de Genève sont fermés à la circulation depuis quelques jours. Le Rhône a encore une fois inondé de nombreuses rues à cause des sédiments charriés par l’Arve. Depuis que les communes françaises de Génissiat et Challex refusent d’ouvrir les vannes de leurs barrages la situation vire à la catastrophe. Les SIG travaillent à une solution mais elle risque de prendre plusieurs mois. Il y a quelques années les trains du CEVA auraient bien aidé à soulager les bus venant de Thônex et des Eaux-vives pour transporter les usagers vers la rive droite mais il a été démantelé depuis que l’initiative « Pas d’emploi si t’es pas Genevois ! » du 3 mars 2019 a été acceptée. Ils devront faire preuve de patience car nombreux sont ceux qui se réunissent avec leurs familles la nuit de Noël, même si la plupart doivent maintenant partager le même logement. La densification de communes à villas comme Pinchat, le Grand-Saconnex, Cointrin et Lancy, a permis pourtant la construction de 10'000 logements supplémentaires (...)

Rémi Mogenet: Yeats et le Sidhe

Projetant de me rendre en Irlande, j'ai lu un livre que j'avais depuis très longtemps, intitulé The Secret Rose, de W. B. Yeats (1865-1939), et contenant, en plus du recueil de nouvelles appelé proprement The Secret Rose, un recueil d'évocations folkloriques intitulé The Celtic Twilight. L'auteur tente d'y ressusciter le vieux culte irlandais des fées, affirmant fréquenter des gens qui les distinguent, et être même parvenu, sous leur influence, à les distinguer aussi - par fragments. Cela rappelle Charles Duits apercevant par bribes, sous l'influence du peyotl, des entités étranges et des figures fantomatiques, et Yeats développa ensuite cet aspect en pratiquant la théosophie et la théurgie. Ce chamanisme européen était prenant, et rend l'Irlande attrayante, singulière. (...) En lisant ces récits, je comparais la mythologie irlandaise telle que la présente ce noble poète et la mythologie grecque telle que la restitue la poésie latine (que je lis constamment par ailleurs). Il y a une différence essentielle: les Anciens liaient les dieux au ciel, aux étoiles, et, après être intervenus sur terre, ils y retournaient. Ce n'est même pas que, comme dans le christianisme avec les anges, les seules entités divines fussent célestes: les Romains connaissaient aussi les nymphes et les immortels terrestres. Mais le monde restait ouvert et ample, car les étoiles n'étaient pas vides, le ciel n'était pas sans âme. (...)

Didier Bonny: Du grand au petit écran: un « Bon Dieu » en « Chocolat » à déguster

L’histoire vraie du premier artiste noir de la scène française au tournant du 19ème et 20ème siècle était taillée pour Omar Sy qui est excellent dans son rôle de clown fils d’esclave qui va connaître la gloire, tout en devant affronter le racisme ordinaire de cette époque, avant de retourner dans l’anonymat. Son partenaire, James Thiérrée, le petit-fils de Charlie Chaplin, est encore meilleur dans le rôle de Footit. Danseur, acrobate et musicien, c’est à lui que le réalisateur Roschdy Zem a confié l’élaboration des numéros très réussis. La complicité des deux acteurs crève l’écran et dégage force, énergie et émotion que cela soit dans les moments comiques ou tragiques. Les seconds rôles sont à la hauteur ainsi que les décors, les costumes, la photographie et la mise en scène. Certes, le film n’est pas exempt de petits défauts à l’image d’une deuxième partie qui manque un peu de rythme, mais cela ne saurait toutefois gâcher la réussite globale du film. 4 étoiles. « Chocolat ». RTS UN, lundi 25 décembe, 22h30. (...) 4 étoiles aussi. « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? » RTS UN, mercredi 27 décembre, 21h10.

Créé: 24.12.2017, 11h14

Articles en relation

Mauro Poggia: La diplomatie suisse n'apprend pas de ses erreurs

Blogs bons pour la tête Claude Bonard: A la recherche des canons genevois. Pascal Carlier: Les calamités que nous réserve ce siècle. Maurice -Ruben Hayoun: Les dérives de plus en plus dangereuses de M. Erdogan Plus...

Jean-Philippe Accart: Le phénomène "Monocle"

Bons blogs Didier Tischler Taillard: Fêtes de Genève: de la naphtaline à la transparence? Olivier Bot: Historians en série. Claude Bonard: Genève 31 décembre 1813 Le retour des perruques poudrées. Antoine Vielliard: Projet d'agglomération du Grand Genève : chiche ? René Longet: Lentement l'extrême-droite tisse sa toile Plus...

Béatrice Deslarzes: Elles ont eu sa peau

Au fil des blogs Thomas Putallaz: La Lamal, au plus mal. Sarah Emonet: État de stress post-traumatique. Hélène Richard-Favre Le retour en Etats dits de droit. Demir Sönmez: 79e édition de la Coupe de Noël Plus...

Claude Bonard: « Vivre ensemble », un slogan creux et vide de sens ?

Blogs en revue Marie-France de Meuron: La normose appliquée aux hommes. Rollin Wavre: Ignorance sincère. Rémi Mogenet: Mystère à Manhattan. Demir Sönmez: La police genevoise ne respecte pas la liberté d’expression Plus...

Claude Bonard: « Vivre ensemble », un slogan creux et vide de sens ?

Blogs en revue Marie-France de Meuron: La normose appliquée aux hommes. Rollin Wavre: Ignorance sincère. Rémi Mogenet: Mystère à Manhattan. Demir Sönmez: La police genevoise ne respecte pas la liberté d’expression Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...