Marie-Agnès Bertinat: Les rideaux de Johnny

Blogs en vueJacques-Simon Eggly: Donald Trump ou le simplisme dangereux. Sylvain Thévoz: Un vrai conte de Noël. Sarah Emonet: Résilience. Pierre Pittet: Le cadeau de Noël de Trump à Israël. Joseph Daher: La question de la libération du peuple palestinien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Marie-Agnès Bertinat: Les rideaux de Johnny

(...) J’avoue ne jamais avoir été « fan » de Johnny Il a plutôt été l’élément déclencheur de nombreuses disputes dans la voiture lors de longs trajet familial quand nous choisissions les CD à écouter. Quand ces messieurs voulaient du Johnny, je préférais des musiques plus de mon époque. Ces souvenirs me font aujourd’hui sourire et je le confesse : je trouve ces commémorations exagérées. Pourtant cette actualité m’amène à me souvenir, la dernière fois que j’ai été attristée par l’annonce du décès d’une personne célèbre. C’est cette soirée d’été où mon père m’annonçait la mort de Max Gallo. J’ai pleuré comme une petite fille. Et pourquoi j’ai pleuré ? Parce qu’il me ramenait directement à mon adolescence, quand mon père m’avait prêté « la Croix de l’Occident » pour que mon été soit moins ennuyeux dans la vieille maison sans internet et sans eau chaude de mon grand-père. J’ai englouti le 1er tome en une journée. Mon père fit une heure de route pour m’amener la suite de cette superbe épopée, le lendemain-même (oui mon désarroi était grand car je me languissais de lire la suite). Voilà comment je suis devenue une dévoreuse des livres de ce talentueux historien. Je recevais chaque année une de ses biographies de femmes et d’hommes célèbres de l’Histoire. Cet écrivain était rentré dans ma vie sans que je ne m’en rende compte et il faisait, j’aime à la penser, partie de ma vie. (...)

Jacques-Simon Eggly: Donald Trump ou le simplisme dangereux

(...) N’est-il pas de la responsabilité des Etats, particulièrement de l’Europe et des Etats Unis, de concourir au maximum à l’ouverture d’un chemin menant vers la paix ? La politique du Gouvernement israélien, sous pression des partis religieux, suit un chemin inverse. Oh, il serait faux de minimiser les menaces dont fait toujours l’objet Israël, les menées terroristes dont il est victime. Au regard d’une histoire européenne tragique, on ne peut que vouloir absolument la sécurité pour Israël. Mais, à long terme, cette sécurité devrait s’appuyer sur une cohabitation de voisinage avec un Etat palestinien viable, sur des relations apaisées avec les voisins arabes. Qui ne voit l’accumulation des obstacles sur ce chemin. En cis-jordanie, partiellement sous une autorité palestinienne branlante et limitée par l’Etat hébreu, une floraison ininterrompue de colonies. On en est, sauf erreur, à quelque 500.000 ou 600.000 colons résolument implantés en ces territoires conquis ; cela contrairement au droit international et aux résolutions de l’ONU. Quant à Jérusalem, peu à peu des Israéliens soutenus par les autorités y investissent la partie Est ; cette partie de La Cité sacrée pour eux aussi dont les Palestiniens aimeraient faire la capitale de leur Etat. Comment tout cela peut-il tourner ? Une même ville étant deux capitales de deux Etats ? Ou bien une autre formule avec des garanties apaisant les Arabes ? (...)

Sylvain Thévoz: Un vrai conte de Noël

Tu vois ce gamin / Syrien ou Afghan ? Personne ne sait bien / il reste toujours dans son coin, ne fait jamais le malin / caresse son chien, mordille son pouce / apprend lentement le français. / Tu vois ce gamin / son père et sa mère bossent pour trois fois rien / le déposent au préau en vitesse avant de sauter dans le bus / direction le turbin / pendant qu’il reste à l’écart à l’école, écrit son nom doucement. / Tu vois ce gamin / avec ses grands yeux verts / de qui comprend tout, ne saisit rien / ses oreilles sont taillées bizarres alors on se moque de lui / on l’appelle Spock ou le lapin. / (...)

Sarah Emonet: Résilience

(...) "Le roseau plie mais ne se rompt pas" La fable de Jean de La Fontaine résume parfaitement le concept de la résilience. Dans une société qui ne laisse que tres peu de marge à l'expression "visible et audible" de nos sentiments, il devient intéressant de revenir sur le concept de la résilience défendu et soutenu par l'imminent neuro-psychiatre francais Boris Cyrulnik. Dans son livre "Un merveilleux malheur", il aborde les capacités impressionnantes que nous avons tous a pouvoir traverser des épreuves traumatiques. Pourtant, ce qui semble inné chez certain, semble inaccessible pour d'autres. (...) Notre éducation, notre niveau social, notre QI et autres "cases", jouent t'ils un rôle sur notre pouvoir à dépasser des épreuves traumatiques? (...)

Pierre Pittet: Le cadeau de Noël de Trump à Israël

Lui au moins, il tient sa parole. Pour s'attirer le pactole électoral du lobby israélien des Etats-Unis, monstrueusement riche, Donald Trump souligne que dans leurs campagnes électorales, tous les prétendants à la présidence promettaient au lobby qu'une fois élus avec l'aide de leur argent, ils déplaceraient l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique de Tel-Aviv à Jérusalem. Ils ne tenaient jamais parole. Lui oui, il le fait. D'une manière parfaitement anti-démocratique. J'ai décidé et le peuple doit suivre… Mais alors, il lui faut encore faire face à l'opinion internationale, faire son show de bouffon, en géo-politicien inculte et irresponsable. Irresponsable quand il viole les résolutions de l'ONU lors de la création d'Israël en 1948 partageant Jérusalem ouest, capitale de l'Etat d'Israel, et Jérusalem est, sous contrôle d'un Etat musulman, la Jordanie, car Jérusalem est également un des trois lieux saints de l'Islam, et le premier. Jérusalem a été musulmane depuis la création de la mosquée al Aqsa en 637, donc pendant plus de 1300 ans. Le royaume de Salomon et de David a duré, lui, quelques siècles vers l'an 1000 avant J-C (...)

Joseph Daher: La question de la libération du peuple palestinien

(...) Le sionisme de Theodor Herzl et des leaders du mouvement sioniste depuis son origine a toujours été un projet colonial et d’expulsion des Palestiniens soutenu d’abord par l’impérialisme britannique et ensuite par les Etats Unis pour garantir leurs intérêts dans la région. L’Etat d’Israël joue en effet depuis des décennies le rôle de chien garde des intérêts impérialistes occidentaux dans la région. La différence majeure entre Israel et d’autres pays régionaux est sa nature coloniale. C’est un projet colonial d’expulsion de la population indigène à savoir les palestiniens qui ne peut pas intervenir de manière similaire aux puissances régionales dans les processus révolutionnaires de la région à cause de son caractère étranger à la région. La droitisation extrême de la société israélienne cette dernière décennie n’est pas une surprise, comme présenté par les médias, mais doit être comprise dans les origines du mouvement sioniste et de son développement. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Albert Speer, architecte d’Hitler par Martin Kitchen

Martin Kitchen livre un travail de qualité, même s’il s’en prend à ses précurseurs qui firent de l’accusé Speer, un portrait trop positif, se laissant prendre aux astuces d’un comédien consommé. Parfois, on peut penser que l’historien a un préjugé contre son sujet, mais en réalité il fait preuve de plus de perspicacité et d’esprit critique que ses devanciers. A l’origine, rien laissait prévoir que cet homme, jeune architecte issu d’un milieu plutôt bourgeois, se hisserait au sommet du tout premier cercle d’Hitler, aux côtés de Himmler, Göring, Bormann et autres Goebbels… (...) Il ne nous reste guère de place pour évoquer la seconde vie du criminel, après sa libération en 1966, après une vingtaine d’années d’enfermement. Il se lança dans une lucrative commercialisation de ses Mémoires et de son Journal de Spandau, la prison où il était reclus. Grace à des complicités internes et à des relais dans le monde des affaires et de l’industrie, il ne manqua de rien. En prison, il pouvait recevoir de l’extérieur des mets raffinés et de grands vins, notamment pour fêter son anniversaire… C’est en 1981, à la fin du mois d’août, que ce criminel nazi fut terrassé par un AVC… à Londres ! Quel symbole… (TDG)

Créé: 08.12.2017, 13h26

Articles en relation

Jacques-André Widmer: Mes deux rencontres avec Johnny…

La revue des blogs Charly Schwarz: La peur, outil de gouvernance. Mireille Vallette: Les musulmans doivent-ils fuir les chrétiens à Noël? Patrick-Etienne Dimier: Que cache le puritanisme ambiant? Vladimir Stepczynski: Bruit de la circulation à Genève. Plus...

Jean-Charles Rielle: L'affaire Yannick Buttet! Le droit au congé-maladie!

Bons blogs Jean-Michel Olivier: Danse avec la mort. Thomas Putallaz: Familles, je vous aime! Aristou Marcou: Billag or No Billag. John Goetelen: Alma Pater et Matrinonne. Marie-France de Meuron: Les pauvres sont soignés mieux que les riches ! Edmée Cuttat: Tragicomédie Plus...

Jean-Michel Bugnion: No Billag, no solidarité

La revue des blogs Didier Bonny: Buttet au bûcher? Maurice-Ruben Hayoun: Dieu, l’Eglise catholique et le libre arbitre… Vincent Strohbach: La Suisse. Charly Schwarz: "No billag" plan B - chapitre 1. Djemâa Chraïti: Eliahu Itzkovitz, une histoire à deux mains. Claude Bonard: Genève avant l'Escalade de 1602. Plus...

Demir Sönmez: Le Jet d’eau en vert contre la peine de mort

Blogs gons pour la tête Paolo Gilardi: Longchamp et la CPEG Rémi Mogenet: Fioretti. Sami Kanaan: Tenues de bain. Bruno Hubacher: Bonnes nouvelles de la tour d’ivoire. Esther Alder: Ecoutons la voix des enfants! Jean-Philippe Accart: Biodiversité en héritage. Rodolphe Weibel: Mystères à l'OFT Plus...

Cyril Aellen: Le Grand Conseil a finalement trouvé sa médiane

Blogs variés Sylvie Neidinger: Les Farel, Fazy, Eynard. Didier Bonny: Bon sang, encore raté ! Mauro Poggia: Préférence locale made in France. Julie: Des cochons en vadrouille. Catherine Armand:Sauvons la poste de Chêne-Bougeries ! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.