Murat Julian Alder: Non, Hervé Falciani n'est pas un lanceur d'alerte !

Bons blogsOlivier Perroux: Pour régler le problème de représentation femmes - hommes. Sylvain Thévoz: Conseil d'Etat: renversons la majorité et sa méthode ! Marie-France de Meuron: Le traitement des cystites par la confédération des médecines. Christina Meissner: Les échanges commerciaux à tout-va menacent directement la vie sauvage

Hervé Falciani Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Murat Julian Alder: Non, Hervé Falciani n'est pas un lanceur d'alerte !

Le 27 novembre 2015, le Tribunal pénal fédéral a reconnu Hervé Falciani coupable de service de renseignements économiques aggravé au sens de l’article 273, alinéa 3 du Code pénal suisse (ce qui est constitutif d'un crime selon le droit suisse) et l'a condamné à une peine privative de liberté de 5 ans. Cet arrêt est entré en force dans la mesure où il n'a fait l'objet d'aucun recours. Depuis l'annonce de son arrestation en Espagne le 4 avril 2018 à la demande de la Suisse, certains médias continuent, à tort, de le qualifier de "lanceur d'alerte". Un lanceur d'alerte peut être défini comme une "personne qui, de bonne foi et pour la sauvegarde de l’intérêt général, révèle à l’organe compétent des comportements illégaux constatés de manière licite"(article 26, alinéa 3 de la Constitution genevoise). Or, comme le relève Emilie Jacot-Guillarmod dans son résumé de l'arrêt du Tribunal pénal fédéral du 27 novembre 2015 : (...)

Olivier Perroux: Pour régler le problème de représentation femmes - hommes

(..) Il existe pourtant une solution simple pour régler définitivement la question de la bonne représentation des femmes et des hommes dans le parlement. Etonnamment, personne ne la porte. En considérant que le parlement doit être un miroir de la société et que cette dernière est composée de 50% d’hommes et de 50% de femmes, il suffirait d’élire 50 hommes et 50 femmes, siégeant ensemble dans un Grand Conseil de 100 député-e-s. Même système électoral qu’actuellement, mais décompte des voix séparé. Avec ce système, les listes d'hommes ou de femmes auraient toutes leurs places, et la question des quotas n'aurait plus de sens. Ce changement fondamental heurte par sa simplicité. Sa mise en place ne demanderait pas de grands travaux législatifs. Quelques décisions à prendre sur les voix résiduelles. Pourtant, l'encéphalogramme de cette solution là est plat. Et dans 5 ans, sans doute, un même débat animés par les mêmes et inutiles gesticulations.

Sylvain Thévoz: Conseil d'Etat: renversons la majorité et sa méthode !

Un bilan ? Les projets de lois se sont entassés. Pour quels résultats ? Loi sur la police, loi sur la restauration, les débit de boissons, l'hébergement et le divertissement, loi sur la laïcité. Les Genevois-e-s auront savouré durant 5 ans le velouté technocratique et caporaliste du conseil d’Etat. Résultat : plus de cacophonie et d’incompréhension. (...) La fameuse loi sur la répartition des tâches entre les communes et le canton est un exemple parfait de ce qu’il ne fallait pas faire. Le Conseil d’Etat s’y est engouffré avec un enthousiasme napoléonien. Au final : Berezina. (...) Ce gouvernement a traité les humains comme des pièces, en faisant sauter des travailleurs comme des fusibles, et payer les lampistes (Affaire Adeline, renvoi de Christian Cudré-Mauroux, la trentaine de bagagistes virés de l’aéroport par P.Maudet. etc.,), mettant toujours celles et ceux qui sont en bas de l’échelle sous pression pour que d'autres conservent leur poste ou bonne figure. Ce Conseil d’Etat a failli, parce qu’il a tellement cru dans l’idéologie des petites boîtes qu’il en est devenu une lui-même, pas très subtile et reproduisant les mêmes erreurs, en fonctionnant sur un même logiciel, manquant d’âme et d’engagement, proposant de gérer Genève à coup de normes plutôt que de négociations et pragmatisme. Assez de technocratisme ! (...) Renversons-le à gauche, pour changer de majorité et de méthode...

Marie-France de Meuron: Le traitement des cystites par la confédération des médecines

(...) Un site très intéressant nous en propose une explication : La vessie est un territoire. Lorsqu’elle manifeste de l’agression, c’est que le territoire est envahi, peu respecté ou dénigré. A un autre niveau, la vessie est un organe de nature féminine. Il peut donc signifier qu’il y a un conflit au niveau de l’identité féminine, du respect à la femme en général ou en relation avec la sexualité. Je me souviens d’une femme qui faisait systématiquement une cystite après des relations avec un certain amant mais pas avec un autre… ! Comme la cystite survient souvent de façon aiguë, il est aisé de percevoir à la suite de quel événement elle surgit. En revanche, il est plus difficile de connaître la partie souffrance sous-jacente, sinon il n’aurait pas été nécessaire de la « dévier » dans le corps ! D’où l'avantage de consulter un thérapeute qui vous accompagnera à prendre conscience de la nature précise de cette souffrance.

Christina Meissner: Les échanges commerciaux à tout-va menacent directement la vie sauvage

C’est un fait connu, la surpêche, la déforestation entrainent une érosion spectaculaire de la biodiversité au niveau planétaire. Nos gouvernements n’en n’ont cure. Importer de la viande d’Amérique du sud, de l’huile de palme d’Indonésie ou de Malaisie, on ne compte plus le nombre de marchés que le conseiller fédéral PLR Schneider Amman a dans son viseur. Les impacts seraient dévastateurs tant pour la biodiversité et les populations indigènes des pays producteurs que pour nos propres produits agricoles. Alors que d’aucuns ne pensent qu’en termes de marché, de libre échange, de profit immédiat, d’autres se préoccupent du futur de notre planète. Ainsi une vaste étude a permis d’identifier les routes économiques ayant le plus grand impact sur la faune sauvage (voir vidéo). (TDG)

Créé: 07.04.2018, 16h54

Articles en relation

Claude Bonard: La haine politique au pays de Frédéric Chopin

La revue des blogs Marko Bandler: Les 621 de l'ombre contre les 31 de la lumière. Mireille Vallette: Les femmes du prophète ou la misogynie céleste. Diane Barbier-Mueller: L’apprentissage n’est pas un plan B. René Longet: RTS, quelle suite après le 4 mars? Adrien Faure: La conception usagiste de la propriété. Ronald Zacharias: Fonds de campagne. Plus...

Jean-Noël Cuénod: Le chat pose sa griffe sur le XXIe siècle

Blogs à lire Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois de France : le double discours. Rémi Mogenet: David Lynch et les rêves délirants.Rolin Wavre: Conservatisme acharné. Edmée Cuttat: Décevant "Gaston Lagaffe" Plus...

Pierre Jenni: Discours d'Emmanuel Macron sur l'IA

Bons blogs John Goetelen: Affiches de campagne. Ronald Zacharias: 'America First', 'Genève d'abord'. Demir Sönmez: Un prix Nobel turc au service d'Erdogan. Plus...

Roger Deneys: Les chômeurs, des élus moins égaux que tous les autres ?

La revue des blogs Edmée Cuttat: Joaquin Phoenix bluffant en fauteuil roulant chez Gus Van Sant. Omar Azzabi: Jeunesse genevoise, lève-toi et vote ! Jean-Michel Bugnion: "Mou is beautiful"! Jean-Dominique Michel: Fonctionnement du cerveau: réalités et idées fausses. Maurice-Ruben Hayoun: Le chouk Allenby de Tel Aviv Plus...

Michèle Roullet: Ça fait du bien d’admirer !

La revue des blogs Charly Schwarz: Petit manuel de sagesse politique... Rémi Mogenet: Le Grand Kirn de B. R. Bruss. Pascal Décaillet: Quatre raisons de rejeter Mai 68. Adrien Faure: Rémy Poix : À quoi sert une idéologie ? Mireille Vallette: D'Amar Lasfar aux petits frères helvètes Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Blocher veut racheter GHI
Plus...