Jean-Noël Cuénod: Las Vegas, l’acte surréaliste du bourgeois terroriste ?

Bons blogsDaniel Warner: The Fragile Nation-State. Didier Bonny: « Mon garçon » rime avec déception. Edmée Cuttat: Juliette Binoche en quête d'amour chez Claire Denis. John Goetelen: Wassim Nasr : « Pas des loups solitaires ». Rodolphe Weibel: Des faits, rien que des faits.

Image: REUTERS/Lucy Nicholson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Jean-Noël Cuénod: Las Vegas : l’acte surréaliste du bourgeois terroriste ?

Stephen Paddock, l’auteur de la fusillade de Las Vegas (...) était un comptable à la retraite. (...) Pourtant, on savait depuis longtemps que les pires fonctionnaires de la mort nazis se montraient pères attentionnés, hôtes charmants, amateurs de Bach et Mozart, lisant Goethe dans un fauteuil de velours pendant que les fours crématoires fonctionnaient à plein régime. A-t-on assez péroré sur la banalité du mal. Ce discours s’est estompé car l’humain ne peut pas se résoudre à appréhender sa face la plus maléfique ; il s’efforce de la rejeter sur un autre dissemblable (...) A première vue, le comptable amateur de poker et de tacos aurait donc commis l’acte surréaliste du bourgeois terroriste tel que le poète André Breton l’avait prophétisé dans Le Second Manifeste du Surréalisme: «L’acte surréaliste le plus simple consiste, revolvers aux poings, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, tant qu’on peut, dans la foule». Cette phrase lui est aujourd’hui reprochée par des médiacrates comme Michel Onfray, notamment dans le livre de ce dernier (excellent au demeurant), L’Ordre libertaire, la vie philosophique d’Albert Camus. (...)

Daniel Warner: The Fragile Nation-State

(...) Does the wish to live within a homogeneous group make sense in today’s globalized world? While one can understand a preference to be able to speak a particular language in school or have access to news in a local language, is it reasonable to expect our leaders to be exactly like us? Even in Switzerland, a country with three official languages and cultures, the recent election of a representative from the Italian region as federal councilor was seen as fulfilling a constitutional requirement that “consideration has to be given to the adequate representation of regions and languages.” But beyond the mere representation issue, is the Swiss ideal “to live our diversity in unity” a thing of the past? (...) The secessionist movements in Iraq and Spain are reminders that the state system is fragile. See for example recent articles in Swiss newspapers that ask: “And if a canton wanted to become independent?” (...)

Didier Bonny: « Mon garçon » rime avec déception

L’idée de départ est séduisante : l’acteur principal, Guillaume Canet convaincant… (...) Certes, les vingt minutes du film qui précèdent la scène finale, d’une rare mièvrerie, sont très réussies : la tension est à son maximum grâce à une caméra à hauteur d’épaule qui cerne les protagonistes qui sont filmés à tour de rôle sans savoir ce que font les autres pendant ce temps. Du grand suspense. Mais ces vingt minutes ne suffisent pas à faire oublier que « Mon garçon » rime avant tout avec déception. (2 étoiles) Toujours à l’affiche: 5 étoiles. « L’ordre divin ». 4 étoiles. « 120 battements par minute ». (...)

Edmée Cuttat: Juliette Binoche en quête d'amour chez Claire Denis

(...) “Un beau soleil intérieur”, une comédie librement adaptée de Fragments d’un discours amoureux du philosophe français Roland Barthes et un scénario co-écrit avec Christine Angot, qui signe également les dialogues. (...) Passant d’un amant à l’autre, elle ne tombe que sur des hommes plus ou moins veules et ridicules, petits salauds tocards médiocres et cons. (...) Une liste non exhaustive des expériences auxquelles se livre une Juliette Binoche que tous poursuivent. Ce qui n’a rien d’étonnant. Elle n’a jamais été aussi belle, rayonnante, sexy, dans ce film de femmes où les hommes, de Xavier Beauvois à Nicolas Duvauchelle en passant par Bruno Podalydès et Philippe Katerine, n’ont décidément pas le beau rôle. (...) La réussite d’Un beau soleil intérieur tient également au texte de Christine Angot. (...)

John Goetelen: Wassim Nasr : « Pas des loups solitaires »

On les traitait de loups solitaires, ou de personnes mentalement perturbées. (...) Selon Wassim Nasr, journaliste à France 24, spécialiste des mouvements djihadistes et auteur d’un livre sur l’organisation État Islamique, ce n’est pas le cas. Prenons Mohamed Merah… C dans l’air a diffusé lundi un débat en lien avec le double assassinat de Marseille et une interview d’un autre frère Merah. Ce frère avait alerté la police bien avant les attentats de 2015. Ses propos sont glaçants: « Mohamed Merah et Abdelkader Merah ils étaient complices idéologiquement. (…) Abdelkader Merah voulait se faire surnommer Ben Laden. (…) Ils avaient la haine de l’Amérique, la haine du juif, la haine de la France, la haine des militaires français. » Il annonce qu’il fera d’autres révélations lors de son audition. Wassim Nasr va dans le même sens quand il déclare dans le même reportage qu’il ne s’agit ni de loups solitaires ni de malades psychiatriques. Les attentats procèdent bien d’une démarche politique et religieuse, même si – comme il le déclare et à quoi je souscris – tous les musulmans ne sont pas des terroristes en puissance. (...)

Rodolphe Weibel: Des faits, rien que des faits

Je reporte ici tous les passages du Rapport de synthèse des études de faisabilité de mars 2011, portant sur la traversée du lac et le contournement est de Genève, édité par le DCTI le 28 mars 2011, comportant la notion de Variante 3c. J’insiste, ce n’est pas du cherry picking. (...) Il faut le rappeler ici : la variante 1 a été étudiée par le canton d’une part, par la Confédération d’autre part. Le tracé du canton a une longueur de 14 km, son coût est évalué entre 3,0 et 3,5 milliards. Le tracé de la Confédération a une longueur de 15 km, son coût est évalué entre 4,2 et 5,0 milliards. A l’aune du projet cantonal, le tracé suivant la variante 3c, qui est celui de l’association GeReR-Genève Route et Rail, qui ne mesure que 9 km, coûterait (si le chemin de fer ne lui est pas associé) entre 1,9 et 2,2 milliards. A l’aune du projet de la Confédération, il coûterait entre 2,5 et 3,0 milliards. (...) (TDG)

Créé: 04.10.2017, 10h50

Articles en relation

Pascal Carlier: L'affaire des glyphosates

Blogs en vue Thomas Wenger: Amnistie fiscale: des dénonciations tout sauf spontanées. Anne Cendre: Drôle de grand-mère. Igor Rodrigues Ramos: Interview de Flavia, jeune infirmière en gériatrie! Joseph Daher: Après le oui au Kurdistan irakien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne offre un milliard à Sion 2026
Plus...