Jean-Michel Bugnion: Le piège de la séduction

Blogs saisissantsAlexandre de Senarclens: Le Cartel intersyndical est-il encore un partenaire de négociation? Gorgui Ndoye: Sur Tariq Ramadan, que la lumière se fasse...! Xavier Comtesse: Horlogerie: vers la fin de Baselworld? Charles Selleger: Mode d'élection au Conseil fédéral...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Jean-Michel Bugnion: Le piège de la séduction

Après les dénonciations de Tarik Ramadan, d’autres suivent qui visent d’autres enseignants. Après balance ton porc, voici balance ton prof ! Et le monde de découvrir, ou feindre de découvrir, le lupanar du DIP à la fin des trente glorieuses ! (...) Il faut ensuite prendre en compte le contexte historique : mai 68 et la pilule ont incontestablement libéré les mœurs et l’épidémie de sida n’est reconnue officiellement qu’à la fin des années 80. De plus, le phénomène de massification de l’enseignement secondaire produit ses puissants effets et le DIP engage à tour de bras des profs, jeunes pour la plupart ; la différence d’âge moyenne entre élèves et enseignants se réduit. Bref, certaines barrières sociales et éducatives ont volé en éclat, le corps professoral se retrouve plus proche de celui des élèves… Mais surtout, il importe de considérer la spécificité de l’enseignement : (...) Lorsque vous êtes un prof passionné et passionnant, brillant de mille feux aux yeux d’un public inexpérimenté, vous allez allumer des étoiles d’admiration dans le regard de quelques élèves que vous fascinez, facilement j’en conviens. (...)

Alexandre de Senarclens: Le Cartel intersyndical est-il encore un partenaire de négociation ?

Fruit d’une longue tradition de négociation entre représentants des employeurs et des employés, le partenariat social est incontestablement une des forces de la Suisse. C’est une culture précieuse qu’il convient d’entretenir, de renforcer, et dont les conditions préalables doivent en tout temps être respectées. (...) Visiblement enclin à l’escalade des tensions, le Cartel menace désormais de faire grève si le Conseil d’Etat ne répond pas à ses revendications. Mais quelles sont-elles ? Retirer les deux projets de loi, tout simplement, et ne rien faire. Ces méthodes révèlent non seulement un manquement grave à la responsabilité qui lui incombe mais aussi un mépris manifeste des principes élémentaires de la négociation et du partenariat social. Les employés de la fonction publique se reconnaîtront-ils dans cette démarche contre-productive et jusqu’au-boutiste ? Rien n’est moins sûr.

Gorgui Ndoye: Sur Tariq Ramadan, que la lumière se fasse ...!

(...) Que l'on soit clair. Je ne défendrai jamais une personne musulmane fusse telle mon propre frère de sang qui serait coupable de ces horribles actes. Mais je ne lui renierai jamais son humanité. Personnellement s'il m'était arrivé de tomber si bas, je n'attendrais pas la justice pour me blanchir. (...) Que l'on soit clair. On ne peut donc défendre quelqu'un pour de telles accusations sur la seule base qu'il est un frère ou un soeur en religion. Quand un frère a tort on l'aide à découvrir sa tortuosité et on l'aide à retrouver le droit chemin. (...) Que l'on soit clair. Il est sain de se demander pourquoi tout ceci maintenant ? Comme il est sain de poursuivre nos efforts communs de protection des droits des enfants, garçons et filles, des femmes dans le sillage des grands principes de l’Humanité et de la Déclaration universelle des droits humains. Que l'on soit clair. Et cela va échapper, sans nul doute, à ceux qui veulent la tête de Tariq Ramadan pour l'ensevelir, à jamais, sans l'entendre, la justice permettra de dire si l'accusé est coupable ou pas ! (...) Que l'on soit clair. Je voudrais insister en rappelant à notre intelligence humaine le sens de la mesure et l’importance du respect du principe de la présomption d’innocence pour toute personne, fusse –t-elle musulmane, concernée par une enquête criminelle, tout en écoutant les logorrhées haineuses, si c’est cela la liberté d’expression, et autres questionnements qui peuvent être légitimes.

Xavier Comtesse: Horlogerie: vers la fin de Baselworld ?

En 2018, Baselworld divise par deux le nombre d'exposants! Il y aura donc un changement massif - seulement la moitié des exposants sont présents. C'est un signal très négatif pour la branche. Certes des coupures étaient attendues mais pas à cette échelle ... c'est surprenant et effrayant à la fois: la moitié! Si le plus grand salon de l'horlogerie au monde comptait déjà 200 exposants de moins cette année, son nombre devrait de nouveau diminuer significativement en 2018, soit de moitié. Selon la direction de l'exposition, il y aurait entre 600 et 700 exposants l'année prochaine (contre 1500 en 2016 et 1300 en 2017). De plus, la foire ne durera que six jours au lieu de huit jours comme toujours. Et l'espace d'exposition sera réduit d'un tiers…

Natacha Buffet-Desfayes: J'ai mal à mon Ecole

(...) Mon intention est ici, en tant qu’enseignante profondément attachée à mon métier, à l’école publique, gratuite et laïque, attachée à l’Ecole, d’exprimer ma profonde tristesse. Tristesse liée à l’impression que l’on oublie qu’il s’agit ici de jeunes, possiblement attaqués dans le cadre d’une institution qui représente, qu’on le veuille ou non, un des piliers centraux de leur développement, de jeunes possiblement attaqués dans le cadre qui devrait être pour eux un sanctuaire. (...)

Pascal Holenweg: 9 novembre 1932 + 85

Une commémoration, c'est parfois aussi une mise en garde contre les bégaiements de l'Histoire. Genève, en 1932, c'est le champ, le théâtre, d'un affrontement politique passionné et passionnant entre une gauche et une droite également radicalisées. A gauche, le Parti socialiste de Léon Nicole est la force politique largement dominante et mène contre la droite traditionnelle, majoritaire au parlement et au gouvernement.un combat sans nuance (les temps ne s'y prêtaient guère, pas plus à Genève qu'ailleurs), malgré les critiques formulées par une aile syndicale plus modérée contre ce radicalisme, contre les méthodes autoritaires de Nicole et contre son pro-soviétisme inconditionnel. A la gauche du PS genevois, lui-même ancré à la gauche du PS suisse, le syndicalisme d'action directe de la FOBB et de la Ligue du Bâtiment de Lucien Tronchet et de ses camarades anarcho-syndicalistes donne le ton d'une lutte de classe menée directement sur les chantiers et dans la rue, contre le patronat (mais aussi contre les syndicats chrétiens, alors corporatistes). A droite, les deux partis traditionnels, les radicaux et les libéraux, sont confrontés à la fois à la concurrence de l'extrême-droite (l'Union Nationale de Georges Oltramare, ouvertement fasciste) et à la tentation de l'alliance avec elle, pour faire face à la montée du PS. Le massacre du 9 novembre est le moment paroxystique de ce conflit politique… (...)

Ronald Zacharias:La gauche et ses 'armes de conviction de masse'

(...) Le politiquement correct est à la pensée ce que le 'fast food' est à la gastronomie: un oreiller de paresse et un gain de temps apparent. Toute solution politique est offerte en 'lunch box', immédiate et standardisée, qui pourrit peu à peu notre santé tout autant physique que mentale. Nous avons perdu le sens du 'trop' et n'arrivons plus à le contrer: 1. Trop de logements sociaux tue l'économie du logement (et les finances de l'État). 2. Trop d'impôts tue l'impôt, et 3. Trop de droits démocratiques et/ ou de droits politiques tuent ces mêmes droits. Alors, reconnaissons-le: il est urgent de prendre du recul.

Charles Selleger: Mode d'élection au Conseil fédéral

(...) Tout en conservant la nature indirecte de l’élection des Conseillers fédéraux et tout en maintenant la représentativité des cantons, des régions linguistiques et des partis, qui se traduit par ce qu’il est convenu d’appeler la « formule magique », il serait à mon sens très bénéfique que l’assemblée élective comprenne, en plus des membres de l’Assemblée fédérale, l’ensemble des Conseillers d’État élus de chaque canton. Cette nouvelle assemblée, que l’on pourrait appeler Assemblée confédérale, se verrait augmentée de 154 personnes élues, dans chaque canton, selon un mode majoritaire. L’Assemblée confédérale ainsi constituée comprendrait 200 élus représentatifs du peuple et 200 élus représentatifs des cantons. Une part égale serait donnée aux élus selon un système proportionnel et aux élus selon un système majoritaire. La proportion de représentants des principaux partis serait légèrement modifiée. Et, en conclusion, le caractère de cooptation et l’influence des lobbies seraient diminués. (TDG)

Créé: 09.11.2017, 18h56

Articles en relation

Rémi Mogenet: Affaire Weinstein, comme dans un roman de Houellebecq

Blogs à lire Djemâa Chraïti: Catalogne, jusqu’au bout… la liberté. Edouard Cuendet: Bienvenue au Business Park de Tannay ! Jean-Michel Olivier: Testament paysan. Le groumeur genevois: Les fainéants et la fièvre de la liberté. Claude Bonard: Evénements genevois du 9 novembre 1932... Plus...

Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ?

La revue des blogs Bernard Comoli: Convention de Minamata : le mercure moins insaisissable ? Djemâa Chraïti: “Une guerre civile? Vous n'y pensez pas”. John Goetelen: 4 et 5 novembre 1966 : désastre sur Florence. Plus...

Pascal Holenweg: Le retour des classes dangereuses ?

Blogs en vue Didier Bonny: La pollution, cette catastrophe tout sauf naturelle. Adrien Faure: Beat. Claude Bonard: Le 9 novembre 1932 vu de la Côte d'Azur. John Goetelen: Négalités salariales, la RTS, agent de propagande. Joseph Daher: Marxisme, processus révolutionnaire et fondamentalisme islamique Plus...

Jean-Noël Cuénod: La Catalogne en pleine histoire belgo-suisse

A travers les blogs Daniel Warner: A drop-by to Geneva. Rémi Mogenet: Tirant lo Blanc . Sylvain Thévoz: Le christianisme n’est pas né à Interlaken. Maurice-Ruben Hayoun: Réflexions sur un verdict controversé… Cédric Segapelli: Hidéo Yokoyama... Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Ils rendent grâce à Dieu de ne pas les avoir créés femme !

La revue des blogs Diego Esteban: Pas civique! Edmée Cuttat: Jeu de massacre barge et malsain. Grégory Pons: Mais pourquoi les horlogers suisses sont-ils aussi affreusement radins ? Lise Wyler: Proches aidants,Schwaab a eu le choix.Didier Bonny: « Au revoir là-haut» : défi relevé avec brio Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...