Jean-Noël Cuénod: Vincent Lambert et le désarroi du XXIème siècle

Blogs fortsMireille Vallette: Quelle différence entre les homophobes musulmans et les autres? Sylvain Thévoz: Le Conseil d’Etat s’inspire-t-il de Paul Biya pour faire régner l’ordre ? Vincent Schmid: Contrition. Demir Sönmez: Les militants des droits humains manifestent leur soutien à Carola Rackete à Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jean-Noël Cuénod: Vincent Lambert et le désarroi du XXIème siècle

Vincent Lambert s’en va vers sa fin corporelle. (...) Jadis, le ciel était clair : après la mort, l’âme s’envole vers le jugement divin. Perspective inconfortable, certes. Le péché était passible de la souffrance éternelle et il fallait mériter le paradis, ce qui n’était pas gagné d’avance. Mais au moins, il se passait bien quelque chose post-mortem. Omniprésente dans la vie quotidienne, la mort était une compagne aux contours nettement dessinés, à laquelle chacun s’était habitué. C’était moins elle qui était redoutée que ce qui allait se produire après. Depuis, les sociétés désécularisées baignent dans un agnosticisme aussi vague qu’indifférent, voir une forme d’athéisme mou. (...) Les conquêtes du pouvoir médical n’ont fait que repousser l’échéance, tout en rendant floue la frontière entre la vie et la mort. Sur le fil de cette limite, nous errons dans le brouillard. D’autant plus que les moyens de maintenir artificiellement la vie – plutôt, la survie – s’accroissent régulièrement. Plus la frontière devient floue, plus la tentation est grande de saisir les juges qui ne sont, a priori,pas plus compétents que d’autres humains pour régler un ensemble de questions aussi complexes. (...)

Mireille Vallette: Quelle différence entre les homophobes musulmans et les autres?

Pascal Gemperli, le musulman aux multiples casquettes, s’est prononcé pour le mariage des LGBT. Mais il comprend très bien ses coreligionnaires qui rejettent l'homosexualité. Il représente politiquement les Verts à Morges, il est le moteur du processus de reconnaissance de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM), il est le porte-parole de la Fédération des organisations islamiques de Suisse (FOIS) qui comprend une belle brochette de Frères musulmans. Enfin, il est gérant d’une SARL dédiée au coaching et à la gestion de conflits dont ceux liés à l'islam et aux musulmans de Suisse. Et voilà que ce bien-aimé des médias peaufine son image en s'affirmant pour le «mariage pour tous» dans son blog, position qu’il précise dans 24 Heures de mardi. Il soutient l’enthousiasme égalitaire de la gauche pour les LGBT-ETC, dont la liste s’allonge chaque jour. Et on imagine qu’il approuve aussi que ces familles insolites puissent enfanter, adopter et utiliser toutes les techniques qui permettent de devenir mère, père, ou trans-parent ou autre. Égalité oblige… Gemperli reconnait qu’hélas, une grande majorité des musulmans sont homophobes. (...)

Sylvain Thévoz: Le Conseil d’Etat s’inspire-t-il de Paul Biya pour faire régner l’ordre ?

Un article du Washington Post titrait : Swiss police use tear gas on Cameroon opposition protesters, avec une photo explicite. Le recours au gaz lacrymogène, au camion à eau, a paru totalement disproportionné aux observateurs présents. (...) Cela soulève plusieurs questions auxquelles il serait intéressant que le Conseil d'Etat réponde : (...) Qui a donné l'ordre, le samedi 29 juin, de "gazer" des manifestants, mais aussi des citoyens et résidents suisses, notamment de jeunes enfants? En se comportant de cette manière, le Conseil d'Etat a-t-il eu conscience de porter atteinte à l'image de la Suisse et de donner le sentiment de défendre un dictateur fréquentant un hôtel de la place depuis de nombreuses années? Le Conseil d'Etat partage-t-il l'analyse que laisser molester un journaliste de la RTS par les proches du Président Biya le mercredi puis gazer les opposants au dictateur le samedi est une faute politique ? (...)

Vincent Schmid: Contrition

Sa Sainteté le Dalaï Lama vient de présenter ses excuses pour des propos jugés sexistes. Alors qu’une journaliste de la BBC lui demandait si une femme pourrait lui succéder un jour, il s’est déclaré ouvert à cette possibilité à condition, a-t-il ajouté, "qu’elle soit plus attirante que moi!". Horreur, malheur, que n’avait pas dit là le chef spirituel des Tibétains en exil ? Aussitôt les réseaux sociaux, de Twitter à Facebook, se sont mis à bruisser de colère, en particulier du côté de ce que la planète numérique compte d’enchevêtrement d’associations féministes de toute obédience et de tout profil. A tel point que le service de communication de Tenzin Gyatso a jugé bon d’opérer un rétropédalage prudent. Il faut espérer que la journaliste se soit remise de l'énormité de l'offense. Ce genre de bouffonnerie est en train de devenir un marqueur de notre époque, que n’aurait pas renié Orwell. (...)

Demir Sönmez: Les militants des droits humains manifestent leur soutien à Carola Rackete à Genève

Plusieurs dizaines de militants et syndicalistes de la CGAS - Communauté genevoise d'action syndicale -, ainsi que les membres des partis et des associations d’Italiens à Genève se sont rassemblés mercredi midi devant la Consulat d’Italie à Genève pour exprimer leur solidarité envers Carola Rackete. (...) Discours de Julien Repond, Ensemble à Gauche: Comment en est-on arrivé là ? Comment des personnes qui prêtent secours à d’autres personnes en danger de mort peuvent-elles finir derrière des barreaux et être traduites en justice ? (...)

Créé: 04.07.2019, 11h23

Articles en relation

Cédric Segapelli : Shirley Jackson, "La Loterie et autres contes noirs"

Blogs à lire Sylvain Thévoz: Lettre ouverte à ceux qui se sont appropriés la route. Jean S. Gowrié. Kim, Trump et les Mollahs. Magali Orsini: Le nouvelles monnaies. Didier Bonny: « Noureev » : une forte personnalité. John Goetelen: 45,9°, les détails du record Plus...

Sylvain Thévoz: Pour que Genève déclare Paul Biya persona non grata

La revue des blogs Valentin Dujoux: L'émotion face aux drames de la migration, et si on en parlait? Pascal Holenweg: ”Zéro Pub” : une initiative toujours à soutenir. Rémi Mogenet: Horace et les dieux. Danièle Bianchi: Comment inverser le cours du réchauffement planétaire. JF Mabut: Vais-je payer 15 euros par mois à un robot? Plus...

Didier Bonny: Geneva Pride 2019, c'est parti!

Blogs à lire Pierre Jenni: Le TF balaie d'un revers de main plus de 60 ans de jurisprudence. Hank Vogel: El Pirata. Bruno Hubacher: L’asservissement de la justice. John Goetelen: Techniquement ce n’est pas une canicule. Pascal Décaillet: Un jour, on redira ”la Prusse”. Patricia Aline: Netanyhou démission ! Plus...

Anne Cendre: Albert Thomas, le roc de l'OIT

La revue des blogs Pascal Décaillet: Versailles : il n'y a rien à fêter. Aurélie Friedli: « Féminité » vous avez dit ? Hani Ramadan: De la géographie par le massacre. John Goetelen: La RTS et son aligneur de ponctuation. André Thomann: Et Mozart dans tout ça?! Pascal Holenweg: Villages africains en lutte contre les multinationales de l'agrobusiness Plus...

Kristina Kitsos: Pour une réforme de la police municipale au service de la cohésion sociale !

Blogs à lire Pascal Holenweg: Défaite électorale d'Erdogan. Maurice-Ruben Hayoun: Bertrand Vergely, Notre vie a un sens. Dider Bonny: Mêmes devoirs, mêmes droits Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.