Jean-Noël Cuénod: Trump, Kim and Co : l’emblème contre le symbole

Blogs sélectionnésPatricia Aline: L'hébreu: c'est de l'ivrit. Pierre Jenni: Justice, where are you ? (Ziggy Marley) . Ronald Zacharias: L'indécence de la fiscalité immobilière genevoise... Maurice-Ruben Hayoun: L’esclavage, une plaie de l’humanité… Jean-François Mabut: Bonne marche des fiertés

Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jean-Noël Cuénod: Trump, Kim and Co : l’emblème contre le symbole

(...) Trump franchit-il la ligne qui sépare les deux Corée ? Symbole ! Se pose-t-il en premier président des Etats-Unis à entrer, fut-ce de quelques centimètres, en Corée du Nord ? Symbole ! Le porteur de moumoute jaune sert-il la raquette au sanguinaire poussah ? Symbole ! Les deux posent-ils leurs imposants fessiers sur des fauteuils enjambant la frontière ? Symbole ! Symbole, vous dis-je ! Pour l’un comme pour l’autre, il s’agissait de développer leur récit propagandiste à usage interne. (...) Le philosophe français Pierre Riffard donne cette définition de la symbolique : « un langage naturel, qui établit des relations non conventionnelles entre le signifiant et le signifié ». De correspondances en correspondances, le symbole conduit celui qui le travaille à aller toujours plus avant dans sa quête de vérités qui se dérobent. Dérober dans tout les sens du verbe : se mettre à nu et rester insaisissable. C’est Baudelaire qui a le mieux illustré ce processus dans son célèbre poème tiré des « Fleurs du Mal » et intitulé, justement, « Correspondances » : (...)

Patricia Aline: L'hébreu: c'est de l'ivrit

Il y a encore quelques années, je rêvais de parler ou de lire l'hébreu, et mon objectif était de pouvoir lire Grossman, mon auteur préféré en hébreu, autant vous écrire, qu'aujourd'hui, que je suis très loin très loin de mon objectif. ier encore, j'étais à "Tambour" (chaîne de magasin de bricolage). Dans ce magasin , grand comme un mouchoir de poche, nous étions 3 clients, 4 avec le magasinier, et nous parlions tous l'hébreu comme des chiens battus. Il y avait un côté tordant (drôle) et à la fois pathétique. Nous étions tous, pas de prime jeunesse, les deux personnes devant moi, étaient sans aucun doute à la retraite. Les personnes utilisaient "machou" (truc, chose) pour parler de joint ou de vis. Moi, avant d'aller, j'avais bien vérifié comme dire "tuyau" (Tzinor) pour savoir quoi demander. Cette frustration quotidienne, et d'autant plus énervante, que j'ai étudié l'hébreu. Souvent, longtemps, beaucoup plus qu'une autre langue. L'hébreu, ce n'est pas facile. La maîtriser est un art, d'autant plus que les israéliens sont friands du slang = argot. En ce moment, j'entends souvent l'expression "ze tziporim" (c'est des oiseaux). Ce qui signifie : c'est des histoires. L'hébreu, est devenu pour une partie des olim hadashim*, une barrière entre les gens. (...)

Pierre Jenni: Justice, where are you ? (Ziggy Marley)

C'est à dessein que je reprends cette image qui me permet de relativiser mon dépit que seuls l'indolence, la nonchalance et le flegme du reggae peuvent traduire sans trop prendre à coeur ce que décrit admirablement bien Bruno Hubacher sur son blog. Car chez nous comme ailleurs, le troisième pouvoir a perdu son indépendance et notre dernière instance est devenue de plus en plus timide et réservée pour valider la résistance contre un libéralisme particulièrement décomplexé dans notre pays. C'est ainsi que dans les trois recours des taxis contre quatre dispositions de la LTVTC, le TF a d'abord pris plusieurs pages pour expliquer son devoir de respect du fédéralisme et de non intervention dans les choix politiques des cantons. Notre cause a été évacuée en quelques pages qui auront tout de même demandé plus de vingt mois de traitement. Je pensais, à tort, que cette durée inhabituelle indiquait un malaise. Le TF a trouvé le moyen de dire exactement l'inverse dans les deux premières causes sans aucune crainte d'être pris en défaut de contradiction. Dans sa réponse au recours de Taxi plus Sàrl qui dénonçait une violation de l'égalité de traitement entre concurrents directs par des examens d'accès différents, le TF résume sa position en mettant l'accent sur la différence de service (,,,)

Ronald Zacharias: L'indécence de la fiscalité immobilière genevoise..

Suite aux dernières mesures prises par le Conseil d'Etat qui alourdissent encore la fiscalité immobilière, notamment des petits propriétaires (captifs) occupant leur logement, l'UDC, le MCG ainsi que les associations Halte aux Déficits et Halte à l'enfer fiscal genevois ont décidé de taper du poing sur la table. Trop c'est trop! Après avoir été largement relayées par l'excellente Radio Lac, nous avons souhaité porter le détail de nos revendications à la connaissance de tous afin que tous puissent être convaincus de leur bien-fondé. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: L’esclavage, une plaie de l’humanité…

Voici un recueil d’articles, revu et augmenté par une ancienne collaboratrice, Valérie Lecrivain, de l’auteur, Alain Testart, qui traite en profondeur d’un fait de civilisation qui a affecté toutes les cultures, antiques helléniques, judéo-hébraïques, arabo-islamiques, chrétiennes et même des temps modernes, à la suite du fameux commerce triangulaire dont de grandes cités portuaires d’Europe s’étaient fait une très douteuse spécialité. Mais l’auteur ne dérive pas vers une condamnation, ni vers une justification de cette abominable institution : il lui tient à cœur de démonter un mécanisme bien plus complexe (...) L’événement ou le mythe fondateur de la civilisation judéo-hébraïque n’est autre que la sortie d’Egypte, l’Exode. C’est une divinité monothéiste qui sauve le peuple d’Israël de l’esclavage d’Egypte. Donc, au fondement même de cette histoire ou de cette vocation, il y a la notion de libération, d’affranchissement, de négation d’une aliénation : la non-liberté, l’inexistence en qualité de personnalité morale. (...)

Jean-François Mabut: Bonne marche des fiertés

ernissage de l'exposition (organisée par la Ville de Genève): "Genève, fière de son histoire lgbtiq+" m'annonce une page Facebook. (FB investit l'espace des meetings et groupements de festivaliers-fêtards et autres marcheurs pour une "bonne" cause, bref les sites d'ici, comme La Décadanse et plein d'autres, et n'a pas dit son dernier mot pour demeurer le premier réseau social et glocal). La vie étant faite de variété et de métissage, je suis heureux de vivre dans un temps de tolérance accrue - il y a encore à faire ici et partout ailleurs. Je m'interroge cependant. (...) Que se cache-t-il encore derrière le +? Le nudisme en est-il? Et son contraire, l'emballage intégral? Et quid des pauvres, des migrantes, des séparés, des veuves, des solitaires... Les milieux non-hétérosexuels sont, il est vrai, proportionnellement plus aisés que le commun des mortels et la cible courtisée de business en tout genre. Comme les bulles sur le web, les tribus sont innombrables en ce bas monde. L'essentiel est qu'elles vivent ensemble.

Micheline Pace: Le Swiss Vapeur Parc frappe fort pour ses 30 ans

(...) En cette année anniversaire – le 30e – on pourra essayer la réplique du Léman Express bien avant l’inauguration prévue en décembre. Ce décor magique est dû certes aux belles mécaniques, aux ponts et tunnels reliant quatre gares presqu’à l’identique mais c’est sans compter les 135 arbres et plantes répertoriées formant un écrin de nature. L’expérience vaut le détour. Au fil des saisons, le jardin ferroviaire égrène des événements ponctuels. Cet été, le public aura le plaisir de participer au Western Vapeur Parc du 6 au 28 juillet sans oublier la nocturne du 31 courant. Des loisirs inoubliables où la fiction rejoint le réel et le dépasse! (...)

Créé: 02.07.2019, 11h00

Articles en relation

Sylvain Thévoz: Pour que Genève déclare Paul Biya persona non grata

La revue des blogs Valentin Dujoux: L'émotion face aux drames de la migration, et si on en parlait? Pascal Holenweg: ”Zéro Pub” : une initiative toujours à soutenir. Rémi Mogenet: Horace et les dieux. Danièle Bianchi: Comment inverser le cours du réchauffement planétaire. JF Mabut: Vais-je payer 15 euros par mois à un robot? Plus...

Didier Bonny: Geneva Pride 2019, c'est parti!

Blogs à lire Pierre Jenni: Le TF balaie d'un revers de main plus de 60 ans de jurisprudence. Hank Vogel: El Pirata. Bruno Hubacher: L’asservissement de la justice. John Goetelen: Techniquement ce n’est pas une canicule. Pascal Décaillet: Un jour, on redira ”la Prusse”. Patricia Aline: Netanyhou démission ! Plus...

Anne Cendre: Albert Thomas, le roc de l'OIT

La revue des blogs Pascal Décaillet: Versailles : il n'y a rien à fêter. Aurélie Friedli: « Féminité » vous avez dit ? Hani Ramadan: De la géographie par le massacre. John Goetelen: La RTS et son aligneur de ponctuation. André Thomann: Et Mozart dans tout ça?! Pascal Holenweg: Villages africains en lutte contre les multinationales de l'agrobusiness Plus...

John Goetelen: Sexism - no sexism à TF1, la finale de Koh-Lanta

Bons blogs Pascal Holenweg: Récupération politicienne parasitaire et engagement syndical. Daniel Warner: Trump’s Playing Chicken vs. Pacta Sunt Servanda Didier Bonny: « Parasite » : la très grande classe . Maurice-Ruben Hayoun: 1064, Barbastro. Guerre sainte et djihad en Espagne. Plus...

Kristina Kitsos: Pour une réforme de la police municipale au service de la cohésion sociale !

Blogs à lire Pascal Holenweg: Défaite électorale d'Erdogan. Maurice-Ruben Hayoun: Bertrand Vergely, Notre vie a un sens. Dider Bonny: Mêmes devoirs, mêmes droits Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.