Jean-Marc Genet: Claude Monnier, le regard et la plume

BlogsMerci et belle nouvelle étape de vie, cher Monsieur Monnier ! J’espère que nous profiterons encore de vos talents. Un livre, pourquoi pas ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jean-Marc Genet : Claude Monnier, le regard et la plume

Les chroniques de Claude Monnier, décapantes et originales, éveillent le regard et nous aident à comprendre un monde souvent difficile. Or, cette semaine, le journaliste genevois a signé son dernier papier dans la Tribune de Genève. Né au Rwanda, détenteur d’un doctorat en sciences politiques, grand voyageur, homme de plume, Claude Monnier fut rédacteur de politique étrangère (c’est dire sa compétence et son regard !) au regretté Journal de Genève, dont il fut le rédacteur en chef (et directeur) durant dix ans, entre 1970 et 1980, une décennie ô combien turbulente ! Je garde un souvenir reconnaissant du Temps stratégique, auquel j’ai collaboré en qualité de correcteur. Le jour où nous avons tourné la dernière page de cette belle revue, au mois de juin 2001 (la centième livraison !), Claude Monnier a adressé à toutes les personnes qui avaient œuvré à sa publication un cédérom contenant tous les numéros. Je me souviens du petit message à l’encre bleue qui l’accompagnait : la classe et l’élégance de l'écriture ne s’oublient pas ! Merci et belle nouvelle étape de vie, cher Monsieur Monnier ! J’espère que nous profiterons encore de vos talents. Un livre, pourquoi pas ?

Daniel Warner: What does it mean to be secure?

The recent Geneva popular vote to overhaul the local police organization has drawn enormous attention. The vote was emotional, politically dividing and extremely close. Were the police a state within a state? Did the police union have too much power? Would the person responsible for the police, Conseil d’Etat Pierre Maudet who initiated the reform, lose influence if he lost the vote? Many questions were raised. But perhaps the most fundamental ones were not raised: What does it mean to be secure today? Who is responsible for our security? Security has become an international buzzword. Instead of analyzing national defense, experts now talk of national security. Academics have created a whole new discipline called Critical Security Studies. Followers of the Copenhagen School analyze how “securitization” has become prioritized academically and politically. (…)

Alain Bagnoud : Martin Amis, Lionel Asbo, l'état de l'Angleterre

Dans Lionel Asbo, l'état de l'Angleterre, Le féroce Martin Amis s'attaque au Royaume-Uni, plus particulièrement aux classes défavorisées, à la presse, aux célébrités... Tout explose sous sa plume satirique. La charge est énorme : personnages outranciers, situations extrêmes, humour ravageur. C'est jouissif. En même temps, c'est presque un peu... comment dire ? Un peu trop ? (… )

Michel Philémon Bissig : Parfum naturellement

La vie revient dans les sols réchauffé. Ou plane le parfum des premières jonquilles. Famille de Clochettes blanche, pureté éphémère de sa vie... Du bleu au violet, elles vivent au temps du carême. Mais elles sont suivies du cerisier sauvage. Rosâtre en son coeur d'une beauté printanière. Les premières au retour à la vie, ont percé la neige... //yingyang.blog.tdg.ch/archive/2015/03/15/parfum-naturel-265446.html?c Le Congrès du parti socialiste genevois a désigné 11 candidates et candidats pour défendre ses trois sièges au Conseil national cet automne. Il s’agit de : Carlo Sommaruga, sortant, Laurence Fehlmann Rielle, Manuel Tornare, sortant, Lydia Schneider Hausser, Thierry Tanquerel, Nicole Valiquer, Sylvain Thévoz, Olga Baranova, Roger Deneys, Amanda Gavilanes, Audrey Ruchet-Bach… Mes images…

Jacques-André Widmer : Un César au petit pied assassine la Culture !

Un coup bas fatal vient d'être porté à la culture à Genève. Son auteur n'est autre que le sublime mécène censé pourtant en être le gardien protecteur et la Vestale. Par un caprice sournois, une lubie de technocrate, il veut supprimer d'un trait de plume, sans la moindre consultation, une institution fort apprécié depuis 36 ans : la Discothèque municipale des Minoteries, De surcroît, ce faisant, il déporte sans verser le moindre pleur, toute une population de mélomanes à des kilomètres de là, à la Discothèque de la Cité. Cette suppression frappe de plein fouet les seniors. Pour se racheter, le magistrat se vante de prodiguer des cours de « smartphone » pour personnes âgées... Pour donner du lustre à son acte de vandalisme, ce singulier magistrat a le front d'inviter les populations à une fête à sa propre gloire ! Comme les révolutionnaires de 1789 brandissant les têtes des guillotinés au bout de leurs piques ! (…) Se trouvera-t-il un seul conseiller municipal, un seul Parti politique pour élever une vigoureuse protestation et organiser une légitime résistance contre cette décision techocratique abusive de l'autocrate Sami Kanaan ? (…)

Vincent Strohbach : Monsieur Decaillet, je ne vous comprends pas

(…) Je ne comprends pas votre intérêt à soutenir les populistes contre les partis traditionnels, droite et gauche confondus (comme ils le sont d'ailleurs dans la plupart des exécutifs). En quoi ceux-ci auraient à ce point mal agi pour que vous leur préfériez des hommes (et quelques rares femmes aussi) aussi incapables de respecter les institutions et ... leurs opposants que de tenir des propos autres que parfaitement ... démagogiques ? Autant un éventuel soutien à une proposition tierce (même d’extrême droite, même populiste) peut, à la rigueur, être compréhensible en France où gauche et droite ont successivement failli à la tâche, autant chez nous (où notre pays, cantons et communes sont prospères) votre désir de grand chambardement m'apparaît particulièrement surprenant voir même suspect. (…)

Rémi Mogenet : Égalité des sexes et rationalisme (André Breton)

On se souvient de l’agitation, l'an passé, autour de la théorie des genres et de l’indifférenciation sexuelle. Elle peut traduire, sans doute, un conservatisme, mais, au-delà, elle traduit une inquiétude face à une vision abstraite de l’être humain qui en fait essentiellement un mécanisme doué de raison. Or, réduire la femme à cela apparaît comme particulièrement choquant. N'a-t-elle pas été une muse – une divinité sur terre – pour tant de poètes, de peintres, de sculpteurs, de héros? André Breton n’a eu de cesse, en son temps, de dénoncer le rationalisme, le regardant comme foncièrement masculin, et comme, par conséquent, propre à organiser et à justifier les inégalités en faveur des hommes. Et même quand il s'agit de corriger celles-ci, on s'emploie à nier le pôle féminin de l'univers, et à faire de la femme non pas seulement l'égale de l'homme, mais son exact semblable. (…)

Adrien Faure : Pourquoi est-ce que je suis l'actualité ?

(…) Un peu pour des raisons de nécessité (des raisons pratiques) je l'admets (on ne peut pas militer ou faire de la politique sans connaître un minimum l'actualité), un petit peu par plaisir (certaines plumes, certaines chroniques savent encore faire vibrer l'âme du lecteur), mais surtout car, comme tout le monde, j'espère (voire, j'implore) pour que l'inattendu survienne. Que les brumes de la morose répétition se dissolvent, que mes habitudes s'effondrent, et que, enfin, l'inhabituel advienne. Lorsque les révolutions arabes emportent les régimes autoritaires le lecteur vit l'intrusion de la dissonance dans une mécanique bien huilée (la banalité de la marche monde). Cette intrusion est le sel de l'information, le piment journalistique, qui fait passer au lecteur toutes ces pages noircies de redondants remplissages. Pour le meilleur ou pour le pire, et contrairement à ce que croyaient les dérivant situationnistes, le véritable spectacle n'est pas la morne traînasserie quotidienne, mais bien cela : le chamboulement des habitudes, le bouleversement du socle du monde, en bref, l'irruption de la dissonance.

Pascal Holenweg: Le « Plaza » ne doit pas être démoli et doit rester un cinéma

Inauguré en 1952, le Plaza était le plus grand cinéma genevois, avec ses 1250 places (réduites depuis lors). Il est fermé depuis plus de onze ans, après qu'une programmation volontairement médiocre ait pu, en réduisant sa fréquentation, donner prétexte à cette fermeture. Les propriétaires du bâtiment (un fonds d'investissement) ont déposé en début d'année une demande d'autorisation de démolir la salle, sans projet de reconstruction, mais en annonçant qu'ils n'avaient pas l'intention d'en refaire une salle de cinéma. Sans attendre la réponse à leur demande, ils ont commencé de la vider de son mobilier (notamment de ses sièges), de ses équipements intérieurs et de son matériel de projection. Une intervention politique est requise, un groupe de soutien a été créé sur Facebook.

Philippe Morel : Quel bonheur, mon chirurgien a un robot

Jeudi 19 mars, Temps présent diffuse l’émission : Au secours, le chirurgien est un robot. Le robot n'a aucune autonomie, il est totalement dirigé et manipulé par le seul chirurgien ! La chirurgie robotique, comme la chirurgie minimalement invasive il y a 25 ans (celle des "petits trous" ), est mise en question quant à son utilité et son impact sur la qualité et l'efficacité des soins aux patients. Je l'utilise depuis 2005 aux HUG, conjointement à plusieurs confrères chirurgiens aux HUG et aussi en ville de Genève ! Aux HUG nous analysons strictement les résultats, comptons les coûts, évaluons le bénéfice apporté au patient et publions régulièrement nos résultats dans des journaux scientifiques de qualité: Notre expérience, après plus de 900 opérations dans mon service est extraordinairement positive… (…)

Pascal Décaillet : Manuel Valls, l'Inquisiteur

Matignon, depuis la Cinquième, c’est l’enfer… Tout le monde le sait, et pourtant il se trouve encore, 56 ans après le changement de République, des gens pour s’y coller, accepter le défi, en se disant que leur sort à eux sera peut-être un peu moins infernal… Manuel Valls ne fait plus de politique : il hurle sa morale. Prenez l’incident du Palais Bourbon, face à Marion Maréchal-Le Pen. Indépendamment des sympathies que chacun de nous puisse nourrir pour l’un ou pour l’autre, qu’avons-nous vu ? Une élue du peuple, parfaitement légitime au milieu de 577, lui pose une question. Certes, elle ne lui fait pas de cadeau, le prend à partie. En guise de réponse, le Premier ministre, qui n’est pas chez lui mais chez les députés, vocifère sa hargne. Il n’argumente plus, il crie. Crache son venin…

Ludovic Chevalier : Hamilton et Mercedes dans un autre monde

Pour ce premier Grand-Prix de la saison 2015 disputée dans le magnifique cadre de l’Albert Park, Hamilton et Mercedes ont continué sur leur lancée de la saison dernière. Ils ont tout simplement survolé cette course qui n’a vu que 11 voitures rallier l’arrivée. Sebastian Vettel complète le podium pour sa première course chez Ferrari. (…)

Gorgui Ndoye : Un livre sur l'exorcisme sénégalais.

(…) Ce dernier raconte la vie d'une généreuse soigneuse aux pouvoirs mystiques avérés qui a consacré toute sa vie à guérir ses semblables. Nouridine nous plonge ainsi dans l'univers mystico-religieux d'une femme sénégalaise née avant la colonisation et qui a sur ses épaules la responsabilité aussi de veiller sur ses 8 soeurs et deux frères, aidant sa mère Mame Racky alors que l'époux son père daouda est envoyé au front pour défendre la France et le monde libre attaqués par Hitler…

Grégoire Barbey: Genève, canton zéro réaction crédible?

Ainsi le Mouvement citoyen genevois (MCG) peut transgresser les règles et dénaturer les institutions à Genève sans jamais n’être inquiété. Il y a quelques semaines, les Genevoises et les Genevois découvraient les nouvelles affiches du MCG à Onex, «ville de progrès, commune zéro frontalier». Le président d’honneur du parti (une fonction qui s’apparente à un culte de la personnalité) Eric Stauffer profitait de cette nouvelle pour annoncer une provocation supplémentaire: la création d’autocollants pour les commerçants pour informer sur la proportion de frontaliers engagés dans l’enseigne. Les réactions ne se sont pas faites attendre et ont été vives. Certains (dont je fais partie) allant jusqu’à comparer ces affiches et ces autocollants avec la communication des partis nazi et fasciste du siècle dernier. Malheureusement, rien ne va changer. Du moins si les politiciens restent ainsi paralysés dans une inaction qui en dit long sur leur prise de conscience du danger réel d’une telle communication. Les mots ont leur importance, les symboles aussi. (…)

Créé: 15.03.2015, 18h42

Articles en relation

Rémi Mogenet: Printemps de la poésie des Poètes de la Cité

Blogs Après les «pros», tréteaux libres ouverts à tous ceux qui le veulent pourront réciter leurs œuvres. Plus...

Bertrand Buchs: L'interdit de tuer? Ne légiférons pas!

Blogs Ma mort m’appartient. Elle n’est pas une banalité. Je revendique ma mort, ma façon de dire adieu. Rien ne doit m’être imposé par une loi. Plus...

Jean-Noël Cuénod: Esprit du 11-Janvier es-tu las?

Blogs L’«esprit du 11-Janvier» agira mais de façon souterraine et diffuse. Un peu à la manière de Mai-68... Plus...

Gorgui Ndoye: Un Ivoirien à la tête de Credit suisse

Blogs Le monde change, espérons les mentalités aussi et pour le meilleur. Je suis un rêveur qui aime l'Humanité et qui a foi en elle! Plus...

Xavier Comtesse: L’effet de l’Apple Watch sur nos horlogers

Blogs Grosso modo les horlogers suisses vont perdre une très grosse part de marché... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.