Jacques-Simon Eggly: Etre juste avec Didier Burkhalter

La revue des blogsEdouard Cuendet: Culture et statistiques ne font pas bon ménage. Mireille Vallette: Tranches de vie à la Ligue musulmane tessinoise. Jean-Noël Cuénod: Bayrou, comme un petit air de Cahuzac. Pascal Holenweg: Partage ou répartition des tâches culturelles ? Claude Bonard: Fonds européens en Pologne ?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Retrouvez toutes les revue des blogs

Jacques-Simon Eggly: Etre juste avec Didier Burkhalter

Le Conseiller fédéral Didier Burkhalter ne part pas sous les applaudissements médiatiques. On n’en demandait pas tant mais le concert de critiques dérange. C’est injuste. Voyons le dossier européen. Si l’Initiative contre l’immigration de masse avait été rejetée, il serait probablement salué pour avoir dirigé la Suisse vers un accord institutionnel avec l’Union européenne, accord regroupant tous les liens et offrant un cadre pour leur évolution. Certes, le Conseil fédéral, le Parlement, les autres partis que l’UDC auraient dû s’engager davantage contre l’Initiative. Mais on ne saurait imputer le résultat au seul ministre des affaires étrangères. Après ce coup, il a essayé de renouer les fils avec Bruxelles. Trop optimiste ? Du temps perdu ? Peut être. Mais, autre coup du sort, il y a eu le Brexit anglais. Dès lors, tout est devenu difficile, malgré un négociateur Suisse remarquable. Donc, si Didier Burkhalter n’a pas pu trouver l’ouverture avec l’UE en respectant le vote populaire, c’est que les circonstances ont pesé trop lourd. (...)

Edouard Cuendet: Culture et statistiques ne font pas bon ménage

Les rubriques culturelles de nos quotidiens jubilent à l’idée que l’économie créative et culturelle (ECC) avec 9,55 du PNB cantonal talonnerait le secteur bancaire et financier et dépasserait largement l’horlogerie, la construction et l’industrie chimique. Au risque de casser l’ambiance, j’émettrai quelques réserves face aux résultats de cette analyse, sans mettre le moins du monde en doute la bonne foi de son auteur. En premier lieu, le fait que ce travail ait été commandité conjointement par le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève et par le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP) devrait inciter à la prudence. (...) l’étude en question divise l’ECC en trois « Cercles de fonctions », à savoir : 1) le cœur de l’ECC, 2) la diffusion et la commercialisation et, enfin, 3) la préservation, l’administration et la formation. En termes d’emplois et de valeur ajoutée, ce troisième cercle se taille la part du lion. Et je vous le donne en mille, que trouve-t-on dans ce domaine : la formation professionnelle de base, les hautes écoles spécialisées et pédagogiques, l’enseignement culturel, les cours de perfectionnement professionnel, la gestion des bibliothèques et des archives, la gestion des musées, les services administratifs concernés en Ville de Genève et au Canton de Genève, etc. Le propos n’est pas de contester ici la pertinence de ces activités. On peut cependant avancer sans trop de risque l’hypothèse qu’elles sont presqu’intégralement financées par l’impôt. (...) Enfin, ce travail de recherche comporte une lacune majeure : il reste muet sur la contribution fiscale des divers secteurs économiques du Canton. (...)

Mireille Vallette: Tranches de vie à la Ligue musulmane tessinoise

L'activiste Giorgio Ghiringhelli a repéré une vidéo un rien antisémite publiée par la Ligue des musulmans du Tessin sur sa page Facebook. Un coup d'oeil sur les photos de cette page donne une idée de l'islam enseigné dans cette mosquée. (...)

Jean-Noël Cuénod: Bayrou, comme un petit air de Cahuzac

(...) «Ce sont deux affaires d’intensité dolosive fort différente», couineront les communicants, petit doigt levé en tenant l’anse de leur tasse de Darjeeling. Pour le citoyen sirotant son pastaga sur le zinc, ce sera bonnet sale et sale bonnet: Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais. Et si vous faites ce que je fais, vous êtes faits!» (...) Le nouveau président de la République n’aura sans doute pas besoin du MoDem pour disposer de la majorité absolue. Dès lors, si Bayrou continue à être aussi encombrant, nul doute que l’Elysée l’éjectera sans pitié. Après avoir pulvérisé le Parti socialiste, assommé le Front national, démoli Les Républicains, Emmanuel Macron peut fort bien continuer en rejetant le MoDem dans les limbes. Il n’y aurait alors pas foule entre lui et Jean-Luc Mélenchon. (...)

Pascal Holenweg: Partage ou répartition des tâches culturelles ?

Avec le Grand Théâtre, on touche donc aux limites d'une "répartition des tâches" conçue comme un partage de territoire. Et on s'achemine vers un solide conflit, non pas tant entre la Ville et le canton, mais entre ceux qui considèrent que la politique culturelle est un enjeu considérable et ceux qui s'en foutent ou n'y comprennent rien, mais ont tout de même un pouvoir de nuisance, puisque de décision. Et à la faveur de ce conflit, on pourrait fort bien s'en offrir un autre : avec le personnel de la principale institution culturelle de toute la région (l'école mise à part). Si une institution ou une administration passe de la Ville au canton, le statut de son personnel change. Et plus encore si le canton "privatise" ce statut après avoir repris l'institution. Actuellement, plus de 150 employés de la fonction publique municipale sont affectés au Grand Théâtre. Le canton n'a aucune intention d'en faire des employés de sa propre fonction publique. Par qui seront-ils employés, à quelles conditions, sous quel statut si le canton reprend l'institution ? Et (dulcis in fundo) après quel conflit social ? On suggérera donc, à tout hasard, à la nouvelle direction du Grand Théâtre de commander à quelque compositeur notable de notre temps une adaptation lyrique de "La Grève" d'Eisenstein : elle pourrait se révéler idoine pour l'ouverture d'une saison à venir.

Claude Bonard: Fonds européens en Pologne ?

(...) Une balade dans les rues de Varsovie de Poznan de Wroclaw en témoigne. A de nombreux endroits, sur les façades de châteaux magnifiquement restaurés, ou au fronton de superbes infrastructures techniques commerciales ou culturelles, on découvre des plaques épigraphiques indiquant : “construit – ou restauré – avec le concours des fonds européens”. En tant que Genevois séjournant une partie de l'année à Varsovie je m'abstiens de toute analyse de nature politique s'agissant de la situation polonaise actuelle et de l'entente de moins en moins cordiale qui caractérise les liens entre l'UE et Varsovie. En revanche, dans ce blog qui s'intitule “Point de vue entre Rhône et Vistule”, j'aimerais rappeler que l'UE n'est pas le seuil bailleur de fonds important de la Pologne. La Suisse joue aussi un rôle significatif. Le 26 novembre 2006, le peuple suisse était appelé aux urnes. Il s'agissait notamment de voter sur l’acceptation ou le rejet de la loi fédérale sur la coopération avec les Etats d’Europe de l’Est. (...) Pour la Pologne, les effets du vote du peuple du peuple suisse ont été massifs puisque les montants destinés à financer des projets de développement dans ce pays ont représenté 489 millions de francs suisses à investir en coopération étroite avec le Ministère polonais du développement régional. (...)

Sylvie Neidinger #AnnecyFestival

Pour l'édition 2017, Marcel Jean, Directeur artistique du Festival d'Annecyet l'équipe Films & Programmation ont reçu 2855 films, soit 5% de plus qu'en 2016. Plus de 400 heures de visionnage furent nécessaires afin de sélectionner les 230 films proposés lors cette semaine du 41ème Festival d'animation. Cette année la Chine est invité officiel. Un dragon rouge aérien anime même Bonlieu. Qui va succéder à "Ma vie de courgette" du suisse Claude Barras (lauréat 2016) parmi la sélection officielle des longs métrages?

Edmée Cuttat: Le retour de Federer à Stuttgart

(...) Mais quand même, ça la fiche drôlement mal cette défaite prématurée. La douche glacée. Un échec d’autant plus douloureux et préoccupant que le maestro ne pouvait pas se permettre de perdre le moindre point sans risquer d’en subir de désastreuses conséquences. Alors un service, vous imaginez la condamnation définitive! Bref, c’est à désespérer. Pire. Si les choses ne s’arrangent pas à Halle, où il doit batailler la semaine prochaine, cela risque d’être la bérézina à Wimbledon pour le maestro. Comment en effet pourrait-il oser prétendre y décrocher un huitième titre, synonyme de dix-neuvième Grand Chelem. Surtout avec une meute de jeunes loups genre Kyrgios, Zverev, Thiem et autres Pouille dans les pattes. (...) (TDG)

Créé: 15.06.2017, 13h28

Articles en relation

Rémi Mogenet: Le style de Dashiell Hammett

La revue des blogs Christophe Ebener: Mais où sont les ombres? Joseph Daher: Crise entre les monarchies réactionnaires du Golfe. Pascal décaillet: France, une Chambre de groupies. PDC Carouge: Carouge va bien… Jean-Dominique Michel: Mindfulness. Plus...

Patrick Wehrli: Les chronomètres suisses sans compteur

La revue des blogs Claude Bonard: “Godillots or not Godillots that is the question” ? Pascal Holenweg: Elections législatives britanniques. John Goetelen: Oradour-sur-Glane, tragédie ou scandale ? Pascal Décaillet: Brumaire démocratique. Maurice-Ruben Hayoune: L'enterrement du hollandisme. Plus...

Vincent Strohbach: Lettre à ma fille à propos des anges

La revue des blogs Jean-Noël Cuénod: Poignée de bémols pour un Macron en fanfare. Edmée Cuttat: Trop fort pour le terrestre Stan. Hélène Richard-Favre: Un oeil sur la France, le monde et autres considérations. Cédric Segapelli: Poker En Famille. Marie-France de Meuron: Doctoresse genevoise cruellement sanctionnée. Plus...

Djemâa Chraïti: Les Réverbères de la mémoire et Franz Werfel

La revue des blogs Mireille Vallette: Sexualité, djihad au CSIS de Fribourg. Didier Bonny: La minute de VERT...ité. Jean-Noël Cuénod: Trump l’éléphant fou dans le bazar oriental. Pierre Gauthier: Mise au poing. Pascal Décaillet: Le quinquennat, erreur majeure. Demir Sönmez: La communauté afghane dénonce les attaques terroristes! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...