Jacques-André Widmer: Un test obligatoire pour tous les candidats ?

La revue des blogsStéphane Guex-Pierre: Formé ! Bruno Hubacher: L’école de demain dans le meilleur des mondes. Christophe Ebener: La disparition annoncée des oiseaux est une bonne nouvelle ! Maurice-Ruben Hayoun: Un ancien président de la République n’est pas un justiciable ordinaire… Pascal Décaillet: Mai 68 : Cantique de la Nostalgie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Jacques-André Widmer: Un test obligatoire pour tous les candidats ?

Il est deux activités pour l'exercice desquelles la société n'exige aucun certificat, diplôme, examen, vérification préalable ou "principe de précaution": la procréation et l'accès aux fonctions électives. Dans la première catégorie, tout être capable d'engendrer - dans le mariage ou à la sauvette, un soir d'égarement - peut produire autant de descendance qu'il le désire avec tous les partenaires successifs de son choix. Sans permis, sans limites et sans frein. (...) Il en va de même de la liberté de briguer une charge élective dans nos démocraties. Aucun diplôme, aucun examen préalable n'est exigé. L'analphabète et l'illettré, le caractériel et le fou sont les bienvenus dans nos hémicycles. D'où la pléthore de "Ces malades qui nous gouvernent" pour reprendre le titre d'un best-seller. A l'inverse, la Suisse exige un permis pour piloter un vélomoteur ou promener un chien. Et gare au citoyen qui maintient dans une cruelle captivité un poisson rouge solitaire dans un bocal. Ce tortionnaire s'expose à des sanctions si son méfait est découvert: le poisson rouge suisse doit désormais vivre en couple. Il en va de même pour le voyageur récalcitrant qui se hasarderait à fumer une cigarette dans les lieux d'aisance d'un wagon CFF. N'y aurait-il pas là, étrangement, comme deux poids, deux mesures ? (...)

Stéphane Guex-Pierre: Formé !

J'aurai gravi, marche après marche, le long parcours du quinquagénaire qui se réoriente, qui connaît une (longue) période de chômage, qui subit régulièrement les sarcasmes de ceux qui soupçonnent qu'il ne fait rien pour s'en sortir (mais se gardent bien de proposer du boulot), qui passe par des moments de découragements, et qui se reprend en mains grâce à un entourage attentif, qui à force de tentatives, de stages, de communication, finit par avoir une opportunité grâce à des personnes audacieuses, et qui - vaille que vaille - survit. C'est mon engagement politique qui m'a amené à vouloir être auxiliaire de santé. Je faisais un métier que beaucoup envient: j'étais metteur en scène, formateur d'acteurs, j'en "vivais". Et puis un jour, faisant campagne pour les municipales, à force d'entendre les souffrances des personnes âgées et m'être fait expliquer par un auxiliaire de santé quelle était sa tâche, j'ai senti que "c'était pour moi". Je trouve aujourd'hui dans le métier d’auxiliaire de santé l'accomplissement d'une démarche qui a toujours été la mienne : être l'un des maillons qui facilitent une personne dans un instant de sa vie. Ce n'est pas un plan B. Pas plus que ne l'ont été les divers métiers que j'ai exercés. Ce fut à chaque fois un plan A, j'ai eu cette chance. (...)

Bruno Hubacher: L’école de demain dans le meilleur des mondes

« Economiesuisse » l’organisation faitière des entreprises suisses est inquiète. Les élèves de l’école primaire seraient insuffisamment préparés pour le marché du travail de demain. Juste à temps, avant l’introduction d’un nouveau plan d’étude dans plusieurs cantons, elle propose donc quelques pistes pour « optimiser l’adaptation du système scolaire à la révolution numérique ». (...) Déjà le camarade Staline avait besoin d’ingénieurs et non de poètes et penseurs pour réaliser son rêve d’une société égalitaire. On n’est pas loin du modèle. Dans la dystopie orwellienne « 1984 » la société, dont la langue officielle est le « newspeak » ou « novlangue », est divisée en trois castes, dont chacune dispose d’un vocabulaire restreint pour communiquer, ce qui empêche les castes de se parler entre elles. (...) L’introspection ne fait décidément pas partie des vertus des milieux économiques. En quarante ans de néolibéralisme et de « carte blanche » aucun des défis majeurs que la société affronte au XX1ème siècle n’est proche d’une solution. (...)

Christophe Ebener: La disparition annoncée des oiseaux est une bonne nouvelle !

L’absence d’une réaction politique forte à l’annonce, attendue, de la disparition probable des oiseaux dans nos campagnes est parfaitement logique, car elle s’inscrit dans une tendance, à l’œuvre malheureusement depuis des décennies, qui fait de la nature un espace abstrait dans lequel les émotions et la justice sociale, piliers historiques et fondateurs des mouvements de protection de l’environnement, n’ont plus droit de cité ! Etonnant, alors que c’est l’inégale exposition aux risques environnementaux et aux pollutions qui a fait naître ces mobilisations, à l’origine donc populaires ! Depuis, il faut reconnaître que la situation a bien changé. (...) Dans la rue, lorsque mes amis pêcheurs et moi-même récoltons des signatures pour l'initiative future3, les gens, pressés et agacés par les élections genevoises, s’arrêtent pourtant tous à l’évocation d’un printemps sans chant d’oiseaux. En une journée, certaines fédérations cantonales récoltent ainsi plus de trois milles signatures. La disparition annoncée des oiseaux est donc une bonne nouvelle. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Un ancien président de la République n’est pas un justiciable ordinaire…

Je ne vais pas prendre la défense de Nicolas Sarkozy, il s’en tire très bien lui-même et dispose de très bons avocats. Mais je dois bien dire d’emblée que comme des millions de Français, j’ai été choqué par cette médiatisation, ce secret de l’instruction battu en brèche et cette résonance outrancière qui a décuplé les dommages infligés à un homme, à sa famille et à tous ceux qui croient en lui ou lui ont apporté leurs suffrages à l’occasion d’élections passées. (...) Mais la chose la plus choquante, et je laisse de côté les chefs d’accusation motivant la mise en examen, n’est autre que le placement sous contrôle judiciaire. Est-ce qu’un homme comme l’ancien président peut prendre la fuite ? (...) Est ce vraiment étonnant ? Lorsqu’il était en fonctions, le président Sarkozy, lui-même ancien avocat, avait tenu des propos qui avaient heurté les juges. Est-ce à dire que certains membres de cette très honorable confrérie lui rendent depuis lors la monnaie de sa pièce ? Il est très tentant de le dire, même si, personnellement, j’en doute. Mais alors pourquoi cette émotion qui s’empare du pays tout entier ? (...)

Pascal Décaillet: Mai 68 : Cantique de la Nostalgie

La complaisance avec laquelle les médias, un demi-siècle après, nous parlent de Mai 68, sans la moindre dimension critique face à ce mouvement, nous prouve, mieux que tout, à quel point les ultimes reliques de l'esprit de Mai s'accrochent encore à ceux qui détiennent le pouvoir dans nos journaux. L'idée même que puisse exister une lecture critique de Mai 68 (qui, de son côté, nous aboyait son droit à la critique universelle), semble totalement échapper à ces éternels nostalgiques d'une jeunesse déjà si lointaine. Personne pour parler de l'échec politique immédiat du mouvement de Mai, qui prétendait pourtant au statut révolutionnaire, mais n'aura été que l'incantation éruptive - et rêvée - d'un printemps. Une Révolution, ce n'est pas cela. (...)

John Goetelen: Écriture « inclusive » : ça ne passe pas

Bien qu’en désaccord sur l’idée même de cette écriture dite inclusivej’ai tenté de dépasser ma légitime résistance. Depuis quelques temps je lis tout texte, politique ou non, sans savoir s’il contient cette forme. Histoire de tester la forme dans la pratique. (...) Ce « député.e.s » a cassé mon fil de lecture. Ce n’est pas la première fois. Cette petite expérience d’hier le confirme: les mots doublement genrés (dits inclusifs) sont comme une hydre à deux têtes. Ils perturbent les mécanismes de lecture. Le cerveau retravaille le texte et anticipe sur les mots à venir. Il peut reconstituer une phrase, ou la bonne orthographe de mots mal écrits. Il analyse en permanence ce qu’il lit, tant pour la grammaire que pour le sens. (...) Le « e » du féminin placé entre des points, des parenthèses ou des tirets est, à choix ou tout ensemble: un enfermement graphique et conceptuel, une mise à la traîne du féminin derrière le masculin qui demeure devant, un appendice et non une identité pleine. (...)

Rémi Mogenet: David Lynch et la science-fiction

David Lynch, dans sa jeunesse, était, je pense, attiré par la science-fiction, qui créait des univers mentaux à tendance mythologique, manifestant des polarités morales. Elle était un merveilleux occidental qui avait sa valeur propre, et était en quelque sorte la suite, mais imprégnée de machines, de l'ancienne mythologie celtique. Il semblait, avec Eraserhead, avoir créé un monde de cette nature, à la fois autonome et mêlée de machines, et il accueillait favorablement les propositions de réaliser des films de science-fiction, acceptant de rencontrer George Lucas pour faire Le Retour du Jedi, avant de choisir de porter à l'écran le roman Dune, la raison principale étant celle donnée à l'époque: Frank Herbert le laissait libre de faire ce qu'il voulait de son univers, tandis que George Lucas voulait lui imposer sa ligne. Mais le tournage de Dune a été un cauchemar, selon ses propres termes (...)

Créé: 25.03.2018, 10h37

Articles en relation

Antoine Vielliard: Scolarisation des Genevois en France

Les blogs de la Tribune Charly Schwarz: Quelle valeur fiscale pour Genève ? Bernard Comoli: controverse antipaludique. Marie-Agnès Bertinat: Les citernes de la honte! Jean-Claude Ruckterstuhl: Transports accompagnés . Olivier Emery: Reconnaissance. Adrien Faure: Brice Touilloux. Plus...

Jacques-Simon Eggly: La Russie sœur difficile mais soeur

La revue des blogs Esther Hartmann: Lettre à une enfant placée. Xavier Comtesse: Apple Watch contre Baselworld: une victoire sans combat ! Sylvain Thévoz: Laïcité, Maudet dégoupille la grenade. Marko Bandler: Mon Dieu ! Voilà qu’on reparle de laïcité… Plus...

Magda Lena: Le bus 231 relie Jérusalem à Bethléem

Flot de bons blogs Olivier Cohen: Un maire qui s’affiche, des affiches qui s’arrachent . Jean-Dominique Michel: Solitude et dérive du pouvoir.. Jean-Michel Olivier: La littérature en spectacle. Edouard Cuendet: Littérature de proximité. Pascal Carlier: La "démocratie européenne". Daniel Warner: Is the Medium Really the Message? Plus...

Olivier Baud: Des camps scolaires pérennes et gratuits, c’est possible!

La revued es blogs Houda Khattabi: Coopération sanitaire, où en sommes-nous? John Goetelen: Le pogrom numérique. Rémi Mogenet: Jupiter Président. Michel Lambert: Poutine fauteur de guerres ou victime ? Marie-France de Meuron: Réflexions sur la science post-moderne. Pascal Décaillet: Alors, ils ont ciblé AET... Plus...

Didier Bonny: « La Ch'tite famille »: pas « chi » pire

Blogs à lire Djemâa Chraïti: « Vous m’avez rendu toute ma dignité ». Jean-Noël Cuénod: Justice–Triste tropisme des procureurs de la Toile. Pascal Décaillet: Candidats, faites-nous aimer la politique ! Joëlle Fiss: Dédicace spéciale à tous les alumnis de HEI Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Blocher veut racheter GHI
Plus...