Jacques-André Widmer: Mes deux rencontres avec Johnny…

La revue des blogsCharly Schwarz: La peur, outil de gouvernance. Mireille Vallette: Les musulmans doivent-ils fuir les chrétiens à Noël? Patrick-Etienne Dimier: Que cache le puritanisme ambiant? Vladimir Stepczynski: Bruit de la circulation à Genève.

Johnny Hallyday en concert au Big Festival à Biarritz. Le 17 juillet 2015

Johnny Hallyday en concert au Big Festival à Biarritz. Le 17 juillet 2015 Image: DUKAS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Jacques-André Widmer: Mes deux rencontres avec Johnny…

"Magne-toi le train et trouve Johnny qui est à Londres. Il doit enregistrer dans un studio... Hier soir, il a tenté de se couper les veines à Paris après avoir bu de l'eau de Cologne !" Ce message, c'est le chef des informations d'un "journal des vedettes" qui m'en donne l'ordre par téléphone... Sa publication tire à plus d'un million d'exemplaires...Paris est un village par rapport au Grand-Londres (Greater London). Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Nous sommes en 1966, sauf erreur. Jeune journaliste débutant, je dispose d'un réseau d'informateurs trés étendu et suis abonné à un "VIP's service" qui recense jour après jour la présence de toutes les personnalités qui descendent dans les palaces de la capitale du Swinging London. Comment vais-je j'y prendre ?

Charly Schwarz: La peur, outil de gouvernance

Nos gouvernants, mieux que tout autre, ont toujours su que la peur est le meilleur moyen de convaincre. Ils la cultivent et l’exploitent. Que ce soit pour détourner l’attention, pour justifier plus de taxes ou pour faire accepter une législation impopulaire, ils peuvent toujours compter sur un événement dramatique annoncé. Ils exploitent la peur pour soumettre. S’il est vrai que les démocraties modernes dépendent de l’opinion publique, il est aussi vrai que celle-ci est largement dictée par la peur. En maintenant les populations dans un état d’appréhension constant, l'État gruge les libertés au profit d’une bureaucratie gouvernementale. Et malheureusement, les populations acceptent à peu près tout ce qui leur est imposé graduellement…

Mireille Vallette: Les musulmans doivent-ils fuir les chrétiens à Noël?

De petites lâchetés en grandes démissions, le patrimoine chrétien cède la place. Dans un monde musulman rongé par le radicalisme, Noël est la cible de fanatiques. Quelques exemples, ici et là. Noël approche. Dans les écoles, la fête a perdu son lustre. Une enseignante de musique valaisanne me disait qu’il lui a été signifié en 2016 de ne plus faire apprendre de chants contenant le mot «Dieu» à ses élèves. On n’enseigne plus de mélodies qui célèbrent la nativité, le «petit Jésus» a disparu avec les crèches, les sapins ne scintillent plus. Il s’agit de signes religieux, mais aussi d’un patrimoine qui s’efface silencieusement. Inversement, dans les coulisses, les pressions de militants musulmans s’accentuent afin d’imposer leurs rites et préceptes dans tous les interstices de notre société, écoles comprises. (...) Peut-on fréquenter les chrétiens durant leurs fêtes et y participer, se demande la Mosquée de Lausanne dans son site. Le titre du chapitre donne la réponse: «Il n’est pas permis de célébrer les fêtes des non musulmans»... versets, hadiths et citations de «grands savants» à l’appui. (...)

Patrick-Etienne Dimier: Que cache le puritanisme ambiant?

Aldous Huscley l’a dit bien avant moi: "On mettra la sexualité au rang des intérêts humain, comme tranquillisant social, il n'y a rien de mieux. En général on fera en sorte de bannir le sérieux de l'existence , de tourner en désirions tout ce qui a une valeur sociale élevée, d'entretenir une constante apologie de la légèreté, de sorte que la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur- qu'il faudra entretenir-sera celle d'être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires du bonheur . L'homme de masse doit donc être traité comme ce qu'il est devenu, un veau" (Brave New Wolrd) Ainsi donc, comme toutes les autres vagues, celle du puritanisme ambiant chercher à distraire la masse d'événement autrement plus sérieux. (...)

Vladimir Stepczynski: Bruit de la circulation à Genève

On peut lire dans la Tribune de Genève que des experts se penchent sur le problème du bruit de la circulation à Genève. L'une des solutions envisagées consisterait à limiter la vitesse sur certains tronçons de voies urbaines, telles que le Boulevard du Pont d'Arve. Une fois de plus, les têtes chercheuses responsables de la circulation dans cette ville se fourvoient. (...) En revanche, je crois qu'il existe une loi, ou un règlement (fédéral ou cantonal) qui limite le bruit des véhicules motorisés. C'est peut-être par là qu'il faudrait commencer, avant d'introduire de nouvelles entraves à la circulation. Les possesseurs de certaines automobiles, et plus encore de scooters (certains dont la marque commence par un X) prennent un plaisir puéril à faire vrombir le moteur de leur engin, notamment à l'accélération (quel pied!). Ne pourrait-on pas intensifier les contrôles, imposant aux possesseurs de ces engins un respect des normes, avec la collaboration des garagistes et des mécaniciens qui seraient aussi amendables s'ils sont complices dans la substitution des éléments d'échappement opérée pour augmenter le bruit de ces engins?

Maurice-Ruben Hayoun: La disparition de Jean d’Ormesson

(...) Pourquoi toute cette histoire ? Juste pour dire que ma toute première publication a eu lieu grâce à ce grand homme. Sans lui, qu’aurais-je fait ? Par la suite, j’invitai Jean d’Ormesson à venir présenter un de ses ouvrages à la grande synagogue Victoire, notamment Le juif errant. Depuis l’époque de Diogène, l’homme était devenu académicien et allait de conquête en conquête. Mais pour moi, désormais, la générosité intellectuelle avait un nom, une incarnation : Jean d’Ormesson. Devenu professeur, je continuais à lui envoyer mes livres chez lui. Il me répondait toujours. Le dernier ouvrage envoyé portait sur le Zohar. D’une extrême politesse il m’écrivit que ce livre était le plus beau des cadeaux qu’on pouvait lui faire… (...) On dit souvent du mal des aristocrates, pourtant la plupart ont de très bonnes manières. Pour finir, je ferai mention d’une autre interview, en solitaire cette fois-ci, toujours avec Delahousse. D’ormesson fit cette déclaration : Oui, j’ai commis des péchés… Pressé de dire s’il faisait allusion à quelque chose de précis, il raconta la chose suivante : follement attiré par l’épouse de l’un de ses cousins, il se laissa aller à la séduire, ce que lui valut les mercuriales de son père. Il était sincère en disant qu’il n’aurait pas dû… Les Juifs qui prient le jour des propitiations, Yom Kippour, citent au moins trois fois cette phrase du prophète, véritable confession du pécheur : Celui qui cache ses péchés ne s’en tirera pas mais celui qui les reconnaît et s’en détounr, celui-là sera gracié.

Sylvain Thévoz: Oui j’aime la Nati, le Maggi, Henri Dès, et puis quoi ?

(...) Etre Suisse c'est aussi endosser le fait d'habiter le dernier pays d'Europe qui permet de baffer ses enfants, avoir l'un des taux de violence domestique les plus élevé d'Europe, et des parlementaires fédéraux conservateurs confondant droit de vote et droit de cuissage. Il faut donc assumer que "la suissitude" est aussi, à elle seule, sans besoin de personne, productrice de violences, et d'abus. Selon ce joli tag sur un mur de la ville "étrangers ne nous laissez pas seuls", c'est de l'autre, de l'extérieur, de la confrontation des idées et de l'évolution de notre pays qu'une société plus équitable naîtra et que l'on sortira de la tentation de l'entre-soi fermenté. Comment paierons nous les retraites, quels seront les nouveaux emplois du futur? Quel sera enfin le système de soin qui ne nourrira pas les assureurs au dépens des assurés? Comment taxerons-nous les grandes fortunes pour renforcer la redistribution des richesses, lutterons contre le poison de l’optimisation fiscale? Et lutterons-nous contre le banditisme en col blanc des rois de l’évasion fiscale, conserverons des logements accessibles, pour se projeter dans une société ou l'économie des ressources est vitale? Voilà des enjeux sur lesquels travailler ensemble plutôt que de surfer sur les angoisses de la peur de l'étranger. (...) (TDG)

Créé: 06.12.2017, 12h48

Articles en relation

Jean-Charles Rielle: L'affaire Yannick Buttet! Le droit au congé-maladie!

Bons blogs Jean-Michel Olivier: Danse avec la mort. Thomas Putallaz: Familles, je vous aime! Aristou Marcou: Billag or No Billag. John Goetelen: Alma Pater et Matrinonne. Marie-France de Meuron: Les pauvres sont soignés mieux que les riches ! Edmée Cuttat: Tragicomédie Plus...

Jean-Michel Bugnion: No Billag, no solidarité

La revue des blogs Didier Bonny: Buttet au bûcher? Maurice-Ruben Hayoun: Dieu, l’Eglise catholique et le libre arbitre… Vincent Strohbach: La Suisse. Charly Schwarz: "No billag" plan B - chapitre 1. Djemâa Chraïti: Eliahu Itzkovitz, une histoire à deux mains. Claude Bonard: Genève avant l'Escalade de 1602. Plus...

Demir Sönmez: Le Jet d’eau en vert contre la peine de mort

Blogs gons pour la tête Paolo Gilardi: Longchamp et la CPEG Rémi Mogenet: Fioretti. Sami Kanaan: Tenues de bain. Bruno Hubacher: Bonnes nouvelles de la tour d’ivoire. Esther Alder: Ecoutons la voix des enfants! Jean-Philippe Accart: Biodiversité en héritage. Rodolphe Weibel: Mystères à l'OFT Plus...

Cyril Aellen: Le Grand Conseil a finalement trouvé sa médiane

Blogs variés Sylvie Neidinger: Les Farel, Fazy, Eynard. Didier Bonny: Bon sang, encore raté ! Mauro Poggia: Préférence locale made in France. Julie: Des cochons en vadrouille. Catherine Armand:Sauvons la poste de Chêne-Bougeries ! Plus...

Jean-Noël Cuénod: Ce que Soufis et francs-maçons ont en partage

Plein de bons blogs Adrien Faure: Laurent Galley, le socialisme libertaire. Le groumeur genevois: Merde! Ariane a fichu le camp. Pascal Holenweg: Le peuple contre le droit ? Foutaise... Lise Wyler: Belle-Idée et les requérants. Maurice-Ruben Hayoun: Al-Andalus? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...