Passer au contenu principal

FEMINA«J'arrête le désordre!»

Ce n'est pas parce qu'on est les uns sur les autres à la maison que doit y régner la pagaille. C'est même tout le contraire.

Getty Images

«Quand j’ai réalisé que je venais de ranger la boîte entière de 80 crayons par couleurs, en les récupérant aux quatre coins de l’appartement et en les taillant un à un, je me suis dit qu’il y avait un problème, s’amuse Pauline. Depuis que nous sommes non-stop à la maison, mon mari, mes deux enfants et moi, je ne supporte plus le moindre truc qui traîne.» Même discours chez Irène qui, elle, s’est du coup lancée dans «des à-fonds complets». Un besoin viscéral de chasser le désordre exacerbé par le confinement?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.