Passer au contenu principal

«Inspirée par les Vikings, je vis proche de la nature»

Parisienne et Bretonne d'origine, Marion s'est installée en Valais par amour et pour y vivre une vie plus authentique, au rythme des saisons, à la façon des communautés nordiques du Xe siècle.

«Cette culture, je la porte jusque dans ma peau. J’ai un tatouage qui représente deux loups courant respectivement après la Lune et le Soleil», confie Marion.
«Cette culture, je la porte jusque dans ma peau. J’ai un tatouage qui représente deux loups courant respectivement après la Lune et le Soleil», confie Marion.
Olivier Constantin

J’ai rencontré mon mari via des amis communs, qui m’avaient invitée à faire du ski en Suisse, moi, la Parisienne. Avec Olivier, nous avons d’abord été amis, mais très vite nous nous sommes découvert des valeurs communes et une grande complicité. On se parlait par Skype et je venais le voir le plus souvent possible. A peine six mois après le début de notre relation, j’ai remis mon studio de Franconville, dans le val d’Oise, vendu la plupart de mes meubles et il est venu me chercher à Paris avec un bus. L’aller-retour s’est fait dans la même journée. J’ai embarqué le reste de mes affaires et surtout mes trois chats pour m’installer en Valais. J’ai grandi dans une cité défavorisée, mais j’ai toujours été proche de la nature. Ma maman était persuadée que je partirais pour la montagne et quand elle a rencontré Olivier, elle m’a dit: «Ben voilà, tu l’as trouvé, ton montagnard!» C’était il y a bientôt six ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.