Houda Khattabi: Le retour du revenu de base inconditionnel

La revue des blogsJohn Goetelen: Y a-t-il un « effet Trump » ? Olivier Perroux: La 2e massue. Bruno Hubacher: La multiplication des pains selon Matthieu. Michel Lambert: Les chômeurs seniors, une double galère. Maurice-ruben Hayoun: Mai 68, une énigme?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Houda Khattabi: Le retour du revenu de base inconditionnel

Dans le tome 1 de la trilogie "La chute des géants" de Ken Follett, la jeune Ethel Williams se retrouve enceinte et loin de sa famille dans une ville inconnue. Elle réussit à décrocher un travail dans un atelier de couture où elle est formée avec d'autres ouvriers pour coudre les uniformes des soldats britanniques. C'est précaire, d'autant plus que les femmes sont payées nettement moins que les hommes, mais Ethel arrive à se loger et à nourrir son bébé. En recherchant en 2018 un travail pour survivre et nourrir son enfant, Ethel Williams devrait avoir suivi un cursus en couture assorti d'au moins une expérience professionnelle préalable. En exigeant une formation en bonne et due forme pour des métiers qui peuvent être appris après une ou deux semaines de formation comme la vente ou la conciergerie, plusieurs employeurs ferment la porte à des femmes et des hommes qui, comme Ethel, ont besoin de travailler pour survivre. Pire: plusieurs cursus sont inaccessibles soit à cause de leurs coûts, soit à cause de préacquis exigés, à des personnes qui désirent changer d'orientation pour augmenter leurs chances d'obtenir un emploi. Pour Ethel et son enfant: Game Over! Qu'on le veuille ou non, le monde du travail dans les pays de l'OCDE est en train de changer de visage. Totalement sous l'emprise de la compétitivité, les entreprises les plus stables choisissent de délocaliser la majeur partie de leur production - plus de 10'000 emplois perdus en Suisse en dix ans - et robotisent tous les travaux répétitifs. (...)

John Goetelen: Y a-t-il un « effet Trump » ?

Pendant un an, sous le choc de son échec, au sommet de sa déception et de son désir de revanche, la gauche américaine a sécrété un climat d’angoisse dominant dans les médias, jusqu’en Europe. Trump était le Mal personnifié. Guerre, désastres écologiques, haine de l’autre, tout allait s’aggraver. Pour un peu on lui imputerait l’origine du réchauffement climatique. Trump était le CO2 de la politique et des Droits de l’Homme. Or certaines décisions du Donald montrent que l’on cible à côté de la plaque. Il a une ligne et l’applique. Il est cohérent. Et force à rouvrir des dossiers que l’on croyait intouchables. Par exemple la réduction de superficie du Bears Ears National Monument. Une vaste portion de l’Utah a été classée en monument national en 2016 par Barak Obama. Son but: protéger une région riche du point de vue archéologique. Ce faisant l’ancien président donnait un gage aux écologistes, aux minorités et à la gauche anti-capitaliste des États-Unis: il se dressait contre les pétroleurs et les dévoreurs de paysages. De quoi attirer les faveurs du Camp du bien vers Hillary Clinton. Bien sûr le Donald s’est attiré, lui, les foudres des écolos, (...)

Olivier Perroux: La 2e massue

(...) Vouloir allouer des allocations à un cinquantenaire qui ne retrouve pas d’emploi est louable, mais il serait peut-être plus judicieux de commencer par adapter une mécanique des prélèvements qui ne correspond plus à nos réalités et qui dirige les entreprises naturellement vers les plus jeunes. Certes, des cotisations allégées pour les jeunes employés sont utiles pour favoriser l’embauche de ces travailleurs, mais il semble désormais qu’il serait tout aussi utile de les plafonner rapidement, voire de les faire baisser également pour les travailleurs à partir de 50 ans. Aujourd’hui, la progression des cotisations 2e pilier lié à l’âge d’un employé ne correspond plus à aucune logique. Une entreprise est par là freinée à l’embauche de travailleurs âgés, dont les coûts salariaux sont parfois bien plus élevés que ceux de jeunes travailleurs. (...) Aujourd’hui, le 2 pilier s’avère plutôt être, pour les travailleurs de plus de 50 ans, comme un coup de massue à double effet. (...) A modifier au plus vite.

Bruno Hubacher: La multiplication des pains selon Matthieu

Le peuple suisse sera appelé aux urnes une nouvelle fois le 10 juin prochain. Deux objets sont au menu, un référendum contre une nouvelle loi sur les jeux d’argent, pour amuser la galerie, et, une initiative du nom de « Monnaie pleine », qui elle, en revanche, devrait intéresser nos voisins au plus haut point. (...) Faute de pouvoir recommander l’acceptation de cette initiative, le « Parti Socialiste Suisse » aurait tout de même pu faire preuve d’un peu de courage, sans prendre trop de risque, prendre comme exemple les « Verts » et laisser le libre choix à ses membres. Au lieu de cela il publie des contrevérités sur son site internet, préférant contribuer à faire couler une initiative, à l’instar de « pro-service public » en 2016, qui aurait pu contribuer à la répartition des richesses, pourtant si chère aux camarades. L’amnésie du Dr. Bendahan et du « Parti Socialiste Suisse » en matière d’économie s’explique aisément par la nature même du système politique suisse, la collégialité de l’exécutif. En effet, corseté dans un collège de conseillers fédéraux bourgeois voire réactionnaires, les deux ministres socialistes n’ont qu’à bien se tenir. A ce sujet, il est intéressant de noter, par ailleurs, que le dernier conseiller fédéral à avoir jeté l’éponge, il y a quelques mois seulement, fut pourtant un libéral, dégouté par la politique ultralibérale menée par ses pairs, c’est dire.

Michel Lambert: Les chômeurs seniors, une double galère

L’article paru dans la TdG du 14 Mai prouve que le chômage est une véritable galère. Une double galère d’ailleurs car ayant épuisé leurs droits, les chômeurs se retrouvent à l’Hospice Général. Et la galère continue, surtout pour les chômeurs sans diplôme à qui l’Hospice, sans tenir compte de leur expérience, propose de suivre un apprentissage de 3 à 4 ans pour obtenir un CFC. Un chômeur sans diplôme de 45 ans ayant une expérience de plus de 20 ans en informatique devrait donc obtenir à près de 50 ans un CFC de boulanger, coiffeur, vendeur, ou autre. Un chômeur de Genève a donc décidé de suivre une formation universitaire à temps partiel pour obtenir un Bachelor en informatique. Mais contrairement aux autres cantons, à Genève c’est interdit car ils devient « étudiant » (LIASI Art. 11). C’est quoi un étudiant ? Un apprenti est aussi un « étudiant ». Et l’Hospice va plus loin en menaçant l’« étudiant » de lui couper les vivres s’il n’arrête pas ses études. Et c’est ce que l’Hospice a fait avec un « étudiant » de ma connaissance. Menace, chantage, exécution du chantage (CP Art. 180 et 181). Alors que la Loi sur la Formation Professionnelle (LFPr) stipule que les formations professionnelles légales sont aussi bien des apprentissages que des formations universitaires. Et alors que l’Hospice proclame que sa vocation est d’aider les sans emploi à se réinsérer. Il serait peut-être temps que Monsieur Mauro Poggia se penche sur la définition d’« étudiant » telle que NON définie dans la LIASI.

Maurice-Ruben Hayoun: Mai 68, une énigme?

Il est difficile de dire que certains chercheurs sont parvenus jusqu’aux racines de cette question, à savoir qu’est-ce qui, au fond et tout bien considéré, a provoqué cette explosion où des jeunes gens bien nourris, favorisés par le système social, issus de milieux bourgeois, se sont mis à défiler dans les rues, à occuper leurs universités et à humilier parfois même leurs professeurs ? Exemple horrible : le professeur Paul Ricœur humilié à Nanterre… dont il fut le doyen. Le fait qu’un dirigeant âgé se soit tenu si longtemps à l’Elysée sans rénover les mœurs qui en avaient pourtant bien besoin, explique aussi cette hantise des milieux jeunes en général : comment un si vieil homme, certes auréolé du halo de la France libre, pouvait il comprendre leurs aspirations ? C’est du reste ce que nous enseigne une analyse raisonnée des slogans de l’époque dont on ne peut que se gausser aujourd’hui… Il est interdit d’interdire… Soyons réalistes, demandons l’impossible, nous sommes tous des Juifs allemands, etc… la bourgeoisie a ses humanistes mais elle a aussi ses policiers… J’ai été très intrigué par une étude contenue dans ce volume (Mai 68 Le Débat, Gallimard) et portant sur l’émergence d’une discipline presque nouvelle, la sociologie dont les coryphées de l’époque, se méfiaient un peu, et non sans raison, d’ailleurs. Car on touchait aux piliers fondamentaux de l’ordre social. (...)

Micheline Pace: Au fil de La Loire, un festival

En voilà une belle idée de vacances d'été ! Si 2017 s’est doté d’un nouvel indice international désormais promu par les organes onusiens , « Année Internationale du Tourisme Durable », pour un des apports économiques les plus signifiants au monde tant que culturels, il est une région à équidistance en temps de Paris et de Genève ayant su préserver la richesse de ses sites naturels grâce à la pâte de ses habitants : La Loire, trait d’union entre Auvergne et Rhône-Alpes. Devant son spectacle, Balzac s’exclamait déjà : « (…) la Loire apparaît dans toute sa magnificence. (...) (TDG)

Créé: 14.05.2018, 22h08

Articles en relation

Pascal Gavillet: Godard et la finitude du monde et du verbe

Blogs, une sélection Jean-Dominique Michel: Burn-out et présentéisme. Jean-Noël Cuénod: Solitude en quête de personnages. Maurice-Ruben Hayoun: Le vent de l’Histoire. Claude Bonard: Mai 1926 Pologne. Pascal Décaillet: L'Italie italienne. Daniel Zaugg: LGBTIQAP+ et quoi encore ? Plus...

Jean-Noël Cuénod: Guerre et multi-guerres au Moyen-Orient

Belle cuvée de blogs Philippe Roch: Éoliennes, une nécessaire pesée d'intérêts. Eric Bertinat: Faut-il réécrire les textes sacrés? Bruno Hubacher: Painkillers. Pierre Jenni: Lex Uber, un revers pour Maudet. Mireille Vallette: Haro sur la laïcité! Ana Roch: Un peu de bon sens, M. Vielliard ! Plus...

Anne Cendre: Les pastels de Party

La revue des blogs Patrick-Etienne Dimier: Le Sachem de la "Tribu de l'Arbre". Jacques-Simon Eggly: Quelle alchimie pour le Conseil d’Etat? Sylvie Neidinger: Barbara fait entrer Champ-Dollon à Penthes. Daniel Warner: Of Babies, Marriages and Illiberal Democracies.Sylvain Thévoz: Manifeste cycliste Plus...

Jean-Charles Magnin: Ce qui a coulé Luc Barthassat

Bons blogs Edmée Cuttat: La dernière Quinzaine d’Edouard Waintrop. Pascal Gavillet: Cannes 2018, coup d'envoi introspectif. Jacques- André Widmer: Les HUG nouveaux sont arrivés ! Pascal Holenweg: Les choses sérieuses commencent. Adrien Faure: L'Affaire Rousseau.Claude Bonard: Le Chancelier Désiré... Plus...

Roger Deneys: Des attaques à l'éthique en toc

La revue des blogs Béatrice Deslarzes:Antispécisme et Totalitarisme. Eric Bertinat: Pas de « bad boy » au Conseil d’Etat genevois. Jean-Michel Olivier: La revanche des seconds couteaux. Claude Bonard: 7 mai 1954.Rémi Mogenet: L'image et le récit chez les vieux Irlandais Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.