Haykel Ezzeddinne : Bienvenue à «Light Geneva graffiti magazine»

Blogs sélectionSylvain Thévoz: Maudet veut en finir avec les Fêtes de Genève. Edmée Cuttat: Un étonnant thriller théologique. Jean-Michel Bugnion: Ces salauds de riches! Jean-Michel Olivier: Anne Perrier et Georges Haldas. Alexandra Rys: Médias de service public

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Haykel Ezzeddinne : Bienvenue à «Light Geneva graffiti magazine»

C’est fait, Genève connaîtra à partir de demain sa première revue sur le graffiti. A ma connaissance cette première est carrément la seule expérience éditoriale à l’échelle du canton. «Light Geneva graffiti magazine» mettra sous les projecteurs 3 à 4 fois par année les artistes du street art qui font l’actualité. Une belle façon de garder une trace sur ce trésor éphémère qu’est le graffiti. Une excellente initiative de la part de son initiateur le graffeur talentueux Dabtwo. Le numéro 1 sera présenté au public le jeudi 15 février à partir de 20h à l’Ecurie à Ilôt 13. Un vernissage ponctué de musique avec la présence de DJ Tenor Rock, Zippy (DGZ) et ZINZ. En attendant, Dabtwo a bien voulu répondre à mes questions histoire de présenter ce nouveau venu dans l’édition qui va certainement faire plaisir à plus d’un aficionado du graffiti.

Sylvain Thévoz: Maudet veut en finir avec les Fêtes de Genève

(...) La tentative de hold-up est grossière. On résume. 1) L'Etat ne contrôle pas Genève Tourisme qui fait faillite dans sa gestion des fêtes. 2) Maudet, magistrat à l'économie annonce que les votations municipales du 4 mars sur les fêtes de Genève n'auront aucune importance 3) Il annonce dans la presse qu'il compte utiliser les 16 millions de Genève Tourisme pour faire la promotion des hôtels, des congrès et des cliniques privés! Au final : fin des fêtes, et des millions ai service des intérêts du privé. La tentative de hold-up est parfaite. Les Genevois-e-s se laisseront-ils faire? Pierre Maudet se pose aujourd'hui en fossoyeur des fêtes alors que l'Etat n'a rien fait pour assurer le suivi de la perception de la taxe touristique. 16 millions laissés flottant depuis des années! Dans certains pays on demanderait la démission du ministre en charge de l'économie pour un tel scandale. A Genève, non, pas encore. Après deux éditions désastreuses, tout le monde est désormais d'accord pour dire que les fêtes doivent évoluer. Mais est-ce à la population, attachée aux fêtes, d'en payer le prix? Non. Est-ce à Monsieur Maudet qui n'a pas pu empêcher la faillite de proposer un nouveau projet ? Sûrement pas. (...)

Edmée Cuttat: Un étonnant thriller théologique

(...) Il est à nouveau affaire d’aveuglement, d’imposture, de mensonge, de doute, de trouble intime, de révélation, de rapport personnel à la foi du réalisateur dans L’Apparition. Etonnant thriller théologique à passionnante valeur documentaire, il est parti d’un article de presse sur les mystérieuses enquêtes canoniques. (...) A son habitude, Lyndon se révèle excellent en reporter sceptique, tendu, à la recherche de la vérité, dont les certitudes, révélant des fêlures, vacillent au contact d’Anna. Et vice-versa, En jeune voyante mystique prétendument touchée par la grâce, la solaire et intense Galatea Bellugi lui donne brillamment la réplique. Tout n’est pourtant pas parfait. Certes l’opus évite la complaisance, le prosélytisme, dénonce l’idolâtrie et l’exploitation commerciale, mais d’une façon trop démonstrative, parfois maladroite et caricaturale. On n’est pas non plus conquis par le twist final qu’on ne vous racontera évidemment pas.

Jean-Michel Bugnion: Ces salauds de riches!

Malin le candidat Zakarias de provoquer en créant un lobby des très riches et en dénonçant le prétendu exode fiscal de ceux-ci (qui n’est pas prouvé) ! Ça n’a pas fait un pli, la gauche toute est tombée dedans à la vitesse de l’éclair ! EàG lance un concours stupide (échanger 1 jour de sa vie avec un riche) et ressort son bréviaire marxiste, le travail est le principal générateur de richesses. Mais quel travail existe sans les capitaux ? A l’évidence, les deux sont liés et donner à l’un ou à l’autre la prédominance n’est que posture idéologique ! Un député PS clame sur les réseaux sociaux sa honte devant les paroles du ministre des Finances qui estime que l’impôt genevois sur la fortune est trop élevé et que l’assiette fiscale à 83% pour les nantis est trop lourde. On peut partager ou non cette opinion, mais le bon sens commande que considérer comme pesante une contribution fiscale à cette hauteur n’a vraiment rien de honteux ! A l’évidence, ces réactions fleurent bon la basse démagogie et la stratégie à 2 balles électoralistes ! Mais il y a pire ! (...)

Jean-Michel Olivier: Anne Perrier et Georges Haldas

Le hasard a voulu que je reçoive, le même jour, deux livres très différents et de haute tenue. Deux livres de poètes que tout oppose et que tout réunit. (...) Toute la poésie d'Anne Perrier se tient dans ces vers retenus, ce désir d'allègement, cette volonté de silence aussi, qui est toujours guidée par un désir de beauté. « Réduite à rien/ À pousser devant moi le frileux troupeau/ Des paroles brebis de laine/ Et de vent.» Tout autre, à première vue, est le fort volume des Poèmes du veilleur solitaire**, livre posthume de Georges Haldas. Si l'œuvre d'Anne Perrier est discrète et modeste, celle d'Haldas est un grand fleuve plein de méandres et d'affluents qui serait aimanté par la mer. (...)

Alexandra Rys: Médias de service public

(...) La suppression [de la redevance] aurait pour conséquence de livrer le marché à de puissants groupes d’information étrangers, sans implantation locale, qui assureraient sans doute la diffusion d’émissions, mais pas leur création. Il est intéressant de constater comment, dans une démocratie éprouvée comme celle que pratique la Suisse, certains se méfient des « médias d’Etat ». A l’heure des « fake news », il paraît pourtant évident que la qualité des contenus doit être une priorité. Et quelle garantie de qualité offrent ces grands groupes étrangers ? La notion même de libre marché est, dans ce cas, un leurre.

Pascal Décaillet: Osez les nouvelles listes !

(...) Car enfin, les libéraux ont bien commencé un jour, avec Benjamin Constant. Les radicaux, avec James Fazy. Les socialistes, avec la Révolution industrielle. La démocratie chrétienne, avec Léon XIII, le père de la Doctrine sociale de l’Eglise. Etc. Donc, il a bien fallu, un jour, que des citoyennes et des citoyens, parmi nos ancêtres, décident de rompre avec le train-train des installés. Et d’accorder leur confiance à des nouveaux. Choisissez en conscience. Et surtout, mes félicitations aux 621 qui osent l’aventure de se porter candidats.

John Goetelen: Horloge de l’apocalypse

Le temps n’autorise aucun retour en arrière. En principe. Car l’horloge de l’apocalypse peut être actionnée dans les deux sens. Cette horloge symbolique a été inventée et popularisée par des scientifiques atomistes au début de la guerre froide en 1947. (...) L’idée d’une catastrophe à minuit tapant, au bout d’un compte à rebours, est fascinante. Ce chiffre marque la fin du jour, l’obscurité ennemie, le temps qui manque et produit une menace permanente. Minuit, ça imprime les esprits. Imaginez que l’apocalypse soit annoncée pour minuit onze minutes et 4 secondes: ça fait désordre. Donc minuit tapant ça fait peur. C’est le but, comme en général tout ce qui concerne le climat: faire peur et en tirer parti. (...) À Tchernobyl, les animaux occupent la place abandonnée par les hommes et se portent dans l’ensemble bien. Certains observateurs n’hésitent pas même à affirmer que le site est devenu un paradis des animaux. (...) (TDG)

Créé: 15.02.2018, 15h05

Articles en relation

Mireille Vallette: Le succès de Tariq Ramadan? La faute aux médias

Grands blogs Daniel Warner: Are you up for the Olympics? Antoine Vielliard: Que Genève assume ses rêves délirants de croissance. René Longet: Plébisciter la coopération au développement. Maurice-ruben Hayoun: La fable des abeilles de Bernard de Mandeville. Plus...

Pascal Holenweg: Du sous-sol des abris PC au bocal de l'aéroport...

Blogs à lire Jean- Philippe Accart: Trouver ce que l'on ne cherche pas... sur le Net. Marie-France de Meuron: Pourquoi le Conseil Fédéral ne confédérerait-il pas la monde médical ? John Goetelen: Tuvalu ne coule plus. Djemâa Chraïti: Rrom, Gitan, Tsigane, d'une confusion à l'autre. Adrien Faure: Entretien avec un anarchiste individualiste Plus...

Magali Orsini: La valeur locative et la taxation des robots

La revue des blogs Haykel Ezzedddine: JO 2018: les présentateurs de la RTS mal inspirés. Olivier Emery: Clint Eastwood brille entre anarchie, athéisme et immoralité. Vincent Schmid: L'âge identitaire. Jean-Noël Cuénod: Le « populisme », cet allié de la mafia des passeurs. Maurice-Ruben Hayoun: Un tournant dans la confrontation avec les mollahs? Plus...

Sylvain Thévoz: Bonnant, Ramadan, parole de maîtres...

Bons blogs Antoine Vielliard: Genève au temps des cerises. Houda Khattabi: Le mythe du profiteur. Claude Bonard: Giuseppe Mazzini, conspire à Genève. Marie-France de Meuron: Commentaires au Dr Patrick Saudan. Pascal Carlier: L’espace, une affaire privée. Béatrice Deslarzes:Un vrai nid de vipères Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

USA: les enfants de migrants séparés de leurs parents
Plus...