Passer au contenu principal

LuxeGucci bannit les fourrures de ses collections

Dès l'an prochain, il n'y aura plus de fourrures lors des défilés Gucci. Le reste des collections sera mis aux enchères.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

Le géant du luxe italien Gucci a annoncé mercredi qu'il bannirait les fourrures de ses nouvelles collections dès l'année prochaine. Il compte aussi mettre aux enchères toutes celles restantes.

Cette évolution «démontre notre engagement absolu à faire du développement durable un élément indissociable de notre activité», a déclaré son président Marco Bizzarri à Londres au cours d'une intervention au London College of Fashion. Cette mesure entrera en vigueur à partir de la collection printemps-été 2018.

Marco Bizzarri a assuré que les recettes tirées de la vente aux enchères des dernières fourrures seraient reversées aux organisations de défense des droits des animaux Humane Society International (HSI) et LAV (Italie).

Ce geste de Gucci «change la donne». Il «aura un énorme effet d'entraînement dans le monde de la mode», a réagi la présidente d'HSI Kitty Block dans un communiqué. Une autre célèbre marque du luxe italienne, Armani, avait déjà annoncé en 2016 qu'elle n'aurait plus de fourrures dans ses collections.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.