Veggie, poke, buddha... les bowls nous font envie

FEMINALe bowl, la néo-salade composée venue d'ailleurs gourmande et healthy, fait le buzz

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cest une terrasse comme il y en a peu à Genève, les pieds dans l’eau, avec vue sur le jet d’eau. Dans l’assiette, rien d’ostentatoire, juste une base de quinoa bien cuit dans un bouillon de légumes bios, rehaussée de légumes et d’autres ingrédients protéinés. Le tout est servi dans un… bol, ou bowl pour être raccord avec le mot en vogue.

Car, pour sa nouvelle ouverture de mi-journée, l’enseigne Nico & Co. qui, jusqu’ici, proposait planchettes et autres focaccias à ses clients venus déguster un verre en soirée, a opté pour ces plats, mais concoctés à sa façon, avec des ingrédients italiens: stracciatella, pecorino ou prosciutto di Parma DOP 18 mois. Pour Nicolas Faure, ancien de l’Ecole hôtelière de Lausanne et fondateur du restaurant, ce choix était une évidence: «Les bowls sont faciles à préparer dans une surface aussi exiguë que la nôtre, ils sont healthy, parfaits pour être emportés et surtout… dans la tendance!»

Des bowls aux accents transalpins? «Hérésie!», crieront les puristes. Toutefois, ils ne sont pas si hors sujet puisque ces plats, aussi fortement instagrammables que raisonnables, sont déclinés à toutes les sauces et sous tous les noms par la planète food.

Des saveurs hawaïnennes


C’est vers les Etats-Unis qu’il faut se tourner pour trouver leur origine. Ces bowls, ou power bowls, collent pile-poil aux exigences des sportifs en quête de plats sains et roboratifs: sur une base de graines ou de céréales bien rassasiantes, place, en proportions égales, à de la protéine animale ou végétale, à des légumes ou des fruits pleins de vitamines, des légumineuses et des petites graines riches en nutriments. Rassasiant, le bowl est, contrairement à la salade composée, autant apprécié par les garçons que par les filles.

Pour Nathalie Sauthier, conseillère en nutrition et santé à Vevey (VD), ces petits saladiers ont tout bon, pourvu que la qualité des ingrédients soit au rendez-vous: «D’abord, ils sont beaux et font envie et puis, avec la présence de protéines, de légumes crus riches en vitamines ou cuits riches en fibres facilement assimilables, de légumineuses, ils constituent un bon plat complet. Bien sûr, on opte pour des céréales complètes, des huiles et des ingrédients de qualité.»

A chacun sa version


Le poke bowl est la recette hawaïenne et japonisante du mets où le poisson cru (saumon, thon ou poulpe) vient pimper une base de riz blanc vinaigré surmontée de fruits ou de légumes. Le buddha bowl est sa version encore plus saine. Les quinoa et açaï bowls contiennent, comme leur nom l’indique, ces deux aliments réputés pour leurs propriétés nutritionnelles. Enfin, les breakfast bowls, sorte de bircher d’un nouveau genre, mélangent céréales, fruits frais, graines et produits laitiers.

A Lausanne, la petite échoppe de Street Kitchen, à la rue Centrale, propose ces plats dans des versions aussi saines que gastronomiques. Emma Litkie, cuisinière de formation et co-créatrice du lieu, a gardé de son Afrique du Sud natale un amour pour les cuisines métissées. Elle mélange des saveurs orientales, africaines, asiatiques dans des créations à se relever la nuit. Là aussi, dans un espace très réduit, la cheffe fait des miracles en assemblant ses légumes marinés aux épices ou façon piccalilli, ses viandes cuisinées, ses sauces maison à des bases de quinoa, sarrazin ou boulgour toujours surprenantes.


Des adresses pour déguster des bowls

Lausanne
La Pause :Une adresse qui propose plusieurs recettes de bowls (crudités, poulet, poisson…), préparées sous nos yeux, avec plusieurs sauces à choix.

Bon Génie Café: Pendant la belle saison et durant les travaux de transformation du café, le restaurant est descendu en terrasse et propose des poke bowls dont on choisit la base, la marinade et les légumes secs.

Nyon
Uluwatu House: Plusieurs recettes composées de légumes, riz, poisson cru, algues et fruits exotiques. C’est très frais et chaleureusement servi. Mention spéciale aux desserts.

Genève
Granola: Au menu, quatre super bowls assez complets contenant tous de l’avocat avec poisson, riz noir, légumes et graines d’oméga-3 (un complément alimentaire).

Elua Poke: Place aux influences hawaïennes pour ces recettes à base de poisson cru, saumon, poulpe ou dorade royale (voire tofu, pour les veggies).

Maki Poke: Sur une base de riz blanc, complet ou quinoa, on compose son bowl au comptoir avec des ingrédients dont la provenance est contrôlée.

Carouge
Pokeme: Sur une base de riz blanc vinaigré à la japonaise, huit poke bowls gourmands et ultra-complets.

Neuchâtel
Happy Bowl: Sur livraison ou en take away, des bowl composés d’une base de riz basmati, de protéines, de crudités, de divers toppings et d’une délicieuse sauce au choix. happybowl.ch

Sion
Brasserie du Grand-Pont: Ce charmant restaurant propose un délicieux buddha bowl sur sa carte, composé de pois chiches, radis roses, œuf, tomates datterino, quinoa, avocat, pousses d’épinards, vinaigrette au tahini et sésame.

Créé: 14.09.2019, 09h52

Le Monica bowl de Nico &Co

Pour 1 personne
Ingrédients:


  • 200 g de quinoa tricolore bio

  • 50 g de saumon fumé d’Ecosse

  • 30 g d’avocat

  • 40 g de burrata

  • Un peu de roquette

  • Quelques feuilles de coriandre fraîche

  • Ciboulette fraîche

  • Quelques baies de goji

  • Une pointe de piment rouge



Pour la sauce:

  • 2 c.s. d’huile d’olive extravierge

  • 1 c.s de jus de citron non traité fraîchement pressé

  • Sel, poivre

  • Préparation



Bien laver le quinoa dans deux bains différents pour lui retirer son amertume.

Le cuire dans 1,5 fois son volume de bouillon de légumes bios pendant 10 minutes. Sortir du feu et laisser gonfler quelques instants.

L’égoutter et le disposer au fond du bowl.

Mixer, ou écraser à la fourchette, rapidement l’avocat avec la coriandre et le piment.

Sur le quinoa, disposer l’un à côté de l’autre le mélange d’avocat, le saumon fumé, la burrata et la ciboulette.

Parsemer de quelques baies de goji.

Arroser avec la vinaigrette. Saler et poivrer selon votre goût.

Articles en relation

Alimentation: Peut-on tout réchauffer sans danger?

Santé Risque-t-on l’intoxication à recuire du riz ou des épinards? Déconstruction des idées reçues. Plus...

Alimentation: pourquoi le cracking nous fait craquer!

Bilan Salué par les allergiques et des industriels, ce procédé chimique pourrait finalement être dangereux pour la santé. Plus...

L’alimentation saine vaut 1000 milliards

BILAN Investir dans la consommation verte offre un potentiel attrayant. La croissance du secteur sera favorisée par Amazon. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...