Passer au contenu principal

La terrasse est la vedette de L’Olivo de l’hôtel Starling

La cuisine italienne reste, elle, malheureusement trop approximative.

Un aménagement réussi.
Un aménagement réussi.
DR

La terrasse de L’Olivo, la table italienne de l’hôtel Starling, est une des plus belles de Genève. Elle s’orne de pièces d’eau, d’oliviers centenaires et de plantes d’ornement comme dans un jardin botanique.

La cuisine reste hélas d’une approximation décevante. Fabrizio Domilici, chef sicilien et exécutif de l’établissement, supervise la carte et les produits utilisés. Mais il n’est pas au passe-plat pour vérifier le contenu des assiettes…

Oh! Rien n’est immangeable, mais les plats manquent d’âme, de couleurs gustatives, d’émotions. À l’image de nombreuses tables transalpines.

Sur cette terrasse magnifique, le client doit se sentir en vacances au bord de la Méditerranée. On s’y croit en dégustant cinq gamberi rossi, les meilleures crevettes du monde, à tremper dans une crème de burrata et une vinaigrette de kumquat. Agréable, comme la bruschetta de vitello tonnato, où il manquait toutefois les câpres annoncées sur la carte.

Hélas, les plats ont gâché la soirée: une escalope de veau milanaise sèche associée à des tagliatelles trop cuites et nappées d’une sauce napolitaine sans intérêt. Et de gros spaghettis garnis de langues d’oursins en bouillie et nageant dans un jus sans saveur.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.