Picanha’s Grill illustre le rodizio brésilien

Rue de la ServetteUn buffet chaud et froid suivi de multiples viandes rôties sur des broches, une formule qui jouit d’un succès incontestable.

Une broche imposante présentée sous les yeux des patrons, Jura et Sandra Rodriguez.

Une broche imposante présentée sous les yeux des patrons, Jura et Sandra Rodriguez. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si vous êtes allés au Brésil, vous savez que les rodizios sont des restaurants qui servent à volonté des multitudes de pièces de viandes et de volailles rôties sur la braise. Un défilé quasi continu d’imposantes broches garnies de morceaux tranchés à la table.

Les restaurateurs les plus malins débutent avec des éléments bon marché (ailes de poulets, saucisses, foies de volaille) censé satisfaire l’appétit avant de passer à des viandes plus nobles (bœufs, agneau, porc) donc plus chères.

Ce type de restauration devient à la mode sous nos latitudes, à l’image du Picanha’s Grill, un radizio repris il y a une année par la famille Rodriguez. Sandra est Brésilienne, joyeuse, elle met une ambiance du tonnerre dans un établissement très vaste comprenant deux salles.

Ce soir-là, les patrons fêtaient leur première année d’exploitation dans une ambiance musicale déjantée. Un pur hasard. Alors on se laisse d’abord guider vers un buffet froid et chaud, garni de salades (chou rouge, tomates, concombres, russe, de thon), de feta associée à des olives noires ou de saucisses, pommes allumettes, riz et on en passe. Ce n’est pas de la gastronomie, mais ce n’est pas ce qu’on attend.

Débute ensuite le défilé des broches. Une bonne surprise, car la qualité des produits est honnête («ils proviennent de la Boucherie du Molard», explique Jura Rodriguez).

On goûte de la saucisse de porc, de l’épaule d’agneau, des cœurs de poulet et un train d’entrecôte dont les fines tranches taillées à la table atterrissent presque saignantes dans l’assiette.

Un petit coup d’œil en coulisse permet de découvrir un large grill où les viandes dorent. Ce qui explique quelques légères surcuissons, mais ce travail à la chaîne ne favorise pas une maîtrise absolue dans ce domaine. Tout cela se déguste avec plaisir en compagnie d’un malbec argentin.

Post-scriptum
Carte de vins éclectique.
Note du pain 3/5.
Service déjanté.

(TDG)

Créé: 30.11.2018, 15h54

L’adresse

Picanha’s Grill


15, rue de la Servette,
ouvert tous les jours
Tél. 022 740 10 22.

Menus 47 fr. 50 et 49 fr. 50. À la carte (entrée, plat et dessert), compter 60 fr.
Accès handicapés

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...