Passer au contenu principal

Pães de queijo: les boules du bonheur à la brésilienne

La fringante Jussara Gusmão mitonne à la main ces délicieux petits pains au fromage dans sa cuisine nyonnaise. Depuis janvier, elle a mis le turbo. On a goûté. On a succombé. Rencontre et explications.

Jussara Gusmão a décidé de convertir la Suisse au pão de queijo de son enfance. Et ça a l’air de marcher.
Jussara Gusmão a décidé de convertir la Suisse au pão de queijo de son enfance. Et ça a l’air de marcher.
OLIVIER VOGELSANG

Il faut imaginer une boulette de pain au fromage et à la patate d’un moelleux affolant. Quelque part entre la pomme duchesse (en plus rustique), le malakoff (en plus light) et la gougère (en plus sexy). Une évidence affriolante et addictive, à gober tiède, en riant et en cascade, à l’apéro, au goûter, ou n’importe quand. Cette gourmandise salée, c’est le pão de queijo. Prononcez paon di kéï-djo. Ou ne prononcez pas et croquez juste dedans. Voilà une spécialité de l’Etat de Minas Gerais, au sud-est du Brésil, totalement inconnue de nos services jusqu’à la semaine dernière. Depuis, on est fan. Tout comme la moitié de la rédaction de la TdG, qui a boulotté une bonne quarantaine desdites bouboules en dix minutes chrono pas plus tard que lundi dernier. Un vrai carnage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.