Passer au contenu principal

Bernard Livron se range des casseroles

Après trente-cinq ans de bons et loyaux services, le chef du Café de Certoux remet en douceur les rênes à ses deux adjoints. Retour sur le parcours d’un phénix de la gastronomie genevoise

Bernard Livron, gourmet passionné, œnophile distingué et chef confirmé, rend son tablier.
Bernard Livron, gourmet passionné, œnophile distingué et chef confirmé, rend son tablier.
STEEVE IUNCKER

Il a bonne mine. Il cause avec appétit. Il est de bon poil, ce qui n’est pas toujours le cas. Bref, Bernard Livron, 61 printemps au compteur, a l’air d’avoir la patate. C’est peut-être qu’il se sent plus léger. Après trente-cinq ans de bons et savoureux services – midis et soirs, S.V.P. – le chef du Café de Certoux a décidé de lever le pied. Il rend son tablier. Mais sans hâte. En douceur. Son second en cuisine, Sébastien Vaillend, et son chef de salle, Grégory Lalin, reprennent la gérance de cette précieuse adresse de la campagne genevoise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.