Passer au contenu principal

Adresses d'hivers: trois fondues avec vue

Savourer une moitié-moitié sur les flots, c’est possible. La preuve par trois adresses.

Le «Cheeseboat» reste tout l’hiver à quai face au Monument Brunswik, en se muant en pinte à fondue chic et cosy. Gare toutefois au bain impromptu en sortant de table.
Le «Cheeseboat» reste tout l’hiver à quai face au Monument Brunswik, en se muant en pinte à fondue chic et cosy. Gare toutefois au bain impromptu en sortant de table.
DR

Il y a France Gall qui gazouille dans les enceintes. «Résiste/Prouve que tu existes.» Il y a le discret roulis des flots, tout doux et apaisant. Il y a l’imparable spectacle du pont du Mont-Blanc by night, du Léman somnolant et de ses cygnes à l’air revêche. Et puis, il y a surtout ce caquelon odoriférant qui glougloute au milieu de la table. Miam. Nous voilà à bord du Romandie IV, beau bateau vintage amarré face au Monument Brunswick qui, depuis le 19décembre dernier, est devenu le «Cheeseboat». Soit un resto flottant à fondues, aussi éphémère que cosy.

Crémerie végane

Les lumières sont tamisées, les tables bien nappées et la moitié-moitié drôlement onctueuse et savoureuse. Fribourgeoise, la moitié-moitié; à avaler nature, au vieux whisky (c’est viril), aux pétales de rose (c’est romantique), sans alcool (c’est touristiquement avisé) ou sans protéine animale dedans (c’est éthique).

Oui, vous avez bien lu, il y a bien une fondue sans fromage à la carte. «On en a goûté quelques-unes avant de trouver la bonne. Elle provient d’une crémerie végane de Genève, qui utilise de la noix de cajou comme substitut.» C’est l’amène Balthazar Witzig qui nous explique tout ça, l’un des trois capitaines du bistrot aquatique avec Bérangère Claudé, qui s’occupe du côté restauration, et Joël Charrière, propriétaire du bateau. Lequel reprendra le large au printemps, pour des fiestas privées et croisières récréatives, avant de retrouver son quai cet été et se muer en «Bemajo», bar pour apéros de charme. Vous suivez?

Pour l’heure donc, et jusqu’en mars, le beau rafiot est en mode Cheese. Pour embarquer, il s’agit d’emprunter l’escalier sous le quai, puis de cheminer le long d’un ponton sans bastingage. Ce qui peut s’avérer un rien périlleux après un souper où le chasselas a coulé à flots. La fondue, voyez-vous, ça leste.

Pâquis et Lavandières

Vider un caquelon les yeux dans les yeux avec Sa Majesté lémanique, cela n’a donc rien d’impossible au cœur de l’hiver genevois. La CGN propose depuis belle lurette des croisières fondue tous les vendredis soir à tarifs amicaux. Sans oublier les Bains des Pâquis, THE spot local de la moitié-moitié lémanique en saison froide. Toiles cirées, guirlandes lumineuses et tutoiement de rigueur; ici règne une ambiance de guinguette popu. Pile à la barbe des palaces les plus chics de la République. Le contraste peut mettre en appétit. Ladite fondue est montée au crémant, qui lui confère une fluide légèreté qui a ses adeptes.

Le Bateau-Lavoir, une autre bonne fondue avec vue. Photo: DR
Le Bateau-Lavoir, une autre bonne fondue avec vue. Photo: DR

Laissons pour finir le courant nous emporter en aval vers le Rhône. Cap sur le Bateau-Lavoir, fière embarcation amarrée à la promenade des Lavandières, à un jet de fendant des Halles de l’Île. Depuis sept ans, ce resto associatif qui encadre et insère des jeunes gens en difficulté se transforme lui aussi, aux premiers frimas, en bistrot fluvial à fondue. Fondue qui s’avale nature, aux bolets, à l’absinthe, provençale ou à la tomate. Elle est supercrémeuse et drôlement câline, un poil liquide peut-être. C’est le cuistot qui amène le caquelon bien plein à table, en le touillant avec sollicitude . «Ce n’est pas une vraie moitié-moitié, sourit-il. On y met plus de vacherin que de gruyère.»

Là encore, le cadre s’avère exquis. Les eaux scintillantes du fleuve filent à toute berzingue sous le nez des clients. La salle est coquette, l’atmosphère cool en diable. La religieuse montre enfin son museau roux au fond du caquelon. Pauvrette, elle ne va pas faire de vieux os.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.