Polp: la dernière folie de Walter, le «Mad Chef»

Pop-up gastronomique Une enseigne éphémère et gourmande ouvre lundi à la rue des Eaux-Vives

Walter el Nahar, le chef milanais aux mille projets foufous.

Walter el Nahar, le chef milanais aux mille projets foufous. Image: STEEVE-IUNCKER GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Psst, approchez-vous du poste. On va vous filer un sacré tuyau. Soit l’adresse genevoise la plus branchée pour les six mois à venir. Pas mal, non? Ça s’appelle Polp. C’est au 15 de la rue des Eaux-Vives. Et ça ouvre lundi midi, pour tous les lunchs de la semaine jusqu’à fin novembre. Oui, voilà un resto éphémère, un «pop-up gastronomique» comme on dit désormais. Le client récupérera son repas via une fenêtre donnant sur la rue. Le menu variera chaque mois. C’est un poulpe finement émincé, blotti dans une pita cuite dans un four d’artisan local et flanqué d’une burrata fumée de Genève, qui ouvrira le bal. En juillet, on nous promet un «ceviche comme aux Philippines»; en août, «une cuchaule fribourgeoise aux écrevisses du lac». Après, on verra bien. Particularité: seules cent portions seront cuisinées pour chaque service. La fenêtre se refermera à la rupture du stock quotidien.^

Cette enseigne drôle, in et provisoire, on la doit au dynamique autant qu’imaginatif chef milanais Walter el Nahar. Celui-là même qui contribua à la mise en route du Fiskebar à l’Hôtel de la Paix. Qui participait en cuisine, il y a quelques semaines, au lancement du Susuru, très couru bar à ramen de la rue du Stand. Et qui prépare, pour septembre, le baptême, toujours rue des Eaux-Vives, du 5e Jour, audacieux resto solidaire, proposant une carte bistronomique quatre jours par semaine et des repas gratuits pour les démunis le cinquième jour. Diable d’homme! Comment fait-il pour mener de concert tous ces projets foufous? «Je suis très dynamique», répond l’autoproclamé «Mad Chef». «J’ai besoin de mener plusieurs chantiers de front.» Lundi 11 h 30, on retrouvera donc le phénomène derrière la fenêtre du 15 de la rue des Eaux-Vives, une adresse qui devrait avoir le vent en poulpe.

(TDG)

Créé: 08.06.2018, 17h03

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.