La famille Mulato-Lembo est de retour au Café des Voyageurs

Eaux-VivesLe célèbre bistrot des Eaux-Vives est repris par ses vrais propriétaires et André Mulato, le roi du risotto, s’éclate en cuisine.

Au premier plan, la famille Mulato-Lembo. De gauche à droite, André, Daniela et Davide.

Au premier plan, la famille Mulato-Lembo. De gauche à droite, André, Daniela et Davide. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Café des Voyageurs est de nouveau ouvert après un petit mois consacré à sa réfection. L’ancienne équipe s’en est allée, laissant la place aux vrais propriétaires des lieux, la famille Mulato-Lembo. Un petit cours d’histoire est nécessaire…

Ce bistrot sympathique des Eaux-Vives a été créé en 1974 par Amelio et Lucia Mulato. Ils l’ont exploité jusqu’en 1984. Ils achètent alors L’Aigle d’Or et mettent les Voyageurs en gérance.

L’établissement carougeois tenu par André et Claudio, les petits-enfants d’Amelio et Lucia, subit quelques aléas. Il change de mains une première fois, André Mulato restant chef de cuisine. Un poste qu’il doit abandonner lorsque Roberto Benvegnù reprend le restaurant.

Le retour de la famille au Café des Voyageurs

La famille, profitant du départ du gérant des Voyageurs, qui a déménagé avec son équipe à Chêne-Bourg, décide donc de revenir au bercail. Daniela, l’aînée, et son fils Davide dirigent l’établissement, André s’installe logiquement en cuisine et Claudio derrière le bar.

Voilà pourquoi, avec un plaisir non dissimulé, les clients de L’Aigle d’Or retrouvent les risottos tant appréciés à Carouge. Et bien d’autres choses. Alors mettons-nous à table!

Tiens, des filets de perches. Du Léman? Non, d’ailleurs – la pêche est fermée en mai. Si vous en trouvez, méfiance! Mais goûtons-les. Petits, cuits à la meunière, pas secs même si on pourrait souhaiter un soupçon de beurre supplémentaire. Bravo! Seule réticence, les pommes allumettes en accompagnement: elles sont si bonnes qu’on les dévore! La balance ne nous remercie pas le lendemain matin.

Risotto au carnaroli, onctueux et al dente

N’oublions pas de déguster un risotto. Servi en plat principal pour deux personnes. Ce serait pourtant diablement bon en compagnie d’une viande. Si vous êtes un négociateur habile, vous pouvez l’obtenir en accompagnement. Au safran, par exemple, il flirte passionnément avec l’escalope de veau à la milanaise. Le caquelon arrive rempli d’un lac brillant d’un jaune vif. Le regard du couple installé à la table voisine est sans équivoque:

– C’est du risotto?

– Oui, voulez-vous goûtez?

Les deux clients ont terminé leur dessert mais plongent une fourchette pour extraire un petit monticule de carnaroli juste al dente comme il faut. «Délicieux!»

Oui, il est parfait. Et sa belle couleur doit beaucoup à un ajout de curcuma qui accentue sa teinte resplendissante.

Ce risotto fut donc dégusté avec une escalope de veau milanaise. Elle occupe toute l’assiette mais est moins fine que la fameuse côtelette écrasée au pilon. Panée avec élégance, elle reste moelleuse avec un bon goût de beurre. Quelques gouttes de citron pour la doper et on se régale.

Les rognons sautés au marsala semblent bien appétissants aussi. André Mulato maîtrise la cuisson presque à la perfection. Presque, car l’abat est découpé en cubes inégaux. Les plus gros sont roses et croquants, les petits un peu caoutchouteux. Cela ne doit pas être difficile à corriger. D’autant plus que la sauce est bien relevée, savoureuse, parsemée de tiges d’oignons nouveaux émincées.

Le tiramisu crémeux de Daniela

Un dessert? Le serveur met en exergue le tiramisu élaboré par la patronne, Daniela Lembo. Bonne pioche, il est crémeux, parsemé de petites touches croquantes, saupoudré, comme il se doit, de poudre de cacao amer.

Les amateurs de panna cotta ne seront pas déçus non plus. La crème, un soupçon trop gélifiée, est recouverte d’une épaisse couche de coulis de fruits rouges, framboises, mûres, fraises. Vraiment gourmand!

Créé: 18.05.2018, 15h21

L’adresse

Le Café des Voyageurs
6, av. de la Gare-des-Eaux-Vives
Téléphone: 022 735 11 11

Fermé samedi et dimanche.

À la carte (entrée, plat et dessert), compter 65 fr.
Terrasse.

Accès handicapés.

Le risotto au safran d’André Mulato. (Image: LDD)

La moelleuse escalope de veau à la milanaise. (Image: LDD)

Les rognons de veau et leur sauce au marsala. (Image: LDD)

Le tiramisu crémeux de Daniela Lembo. (Image: LDD)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...