Javier González met en scène les saveurs de sa Galice

Les PâquisDans son El Ruedo, il jongle surtout avec les produits de la pêche de sa province, sur la côte atlantique.

Javier González dans son El Ruedo orné de fresques impressionnantes.

Javier González dans son El Ruedo orné de fresques impressionnantes. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Bien sûr, vous ne manquerez pas de signaler que sur la carte d’El Ruedo trônent deux versions de paellas. Une Valenciana contenant du poulet et une entièrement dédiée aux fruits de mer. Cette précision est nécessaire, car Javier González est un Galicien pur jus et sa carte fait allusion aux plats de sa grand-mère qui ont bercé sa jeunesse et dont les saveurs explosent dans les assiettes.

Pour profiter de ces mets ensoleillés, réservez une table dans la salle du haut. Car celle du bas est cernée d’écrans de télévision pour les fans de football. Inutile de préciser que certains soirs, l’ambiance est volcanique!

Délicieux «piquillos» frits

Les amateurs de plats qui font la joie des vacances, parillada, zarzuela, seront donc heureux à la rue de Fribourg. Mais soyez plus curieux. Testez ces piquillos, petits poivrons piquants, farcis de poisson, passés dans une panure très fine et frits. Ça croustille avant de fondre en bouche, sans un atome de graisse superflue. La fête débute…

Elle se poursuit avec ces chipirones qui ont dansé sur la plancha. Dans le Sud-Ouest français, on appelle aussi «chipirons» ces calamaretti qui débarquent grillés et dorés comme s’ils revenaient de vacances.

Le poulpe à la manière de grand-maman

Le poulpe, lui, est cuisiné en suivant la recette de grand-maman González. Il étale ses tentacules comme s’il voulait bronzer sur la plage. Il se prélasse en compagnie d’une compotée d’oignons et d’olives. On se sent presque coupable de les déranger du bout des pointes de la fourchette. Il est tendre, le poulpe, ne résiste pas sous la dent et offre une cure d’iode bienfaisante…

La lotte est un poisson qui mériterait plus d’attention de la part des cuisiniers. Une chair blanche et ferme, résistant bien à la cuisson, saute de la poêle en compagnie de quelques légumes et d’une demi-tomate. Vous n’êtes pas obligé de manger les pommes de terre vapeur complétant le tableau. Elles sont un peu tristes dans cette ambiance festive!

(TDG)

Créé: 11.10.2018, 22h40

L’adresse

El Ruedo

12, rue de Fribourg
022 732 65 08
Fermé mercredi et samedi midi.
Pas de menu.
À la carte (entrée, plat et dessert), compter 80 fr.
Terrasse. Accès handicapés.
Parking Cornavin

Post-scriptum

Carte de vins espagnols
Note du pain 2/5
Service enjoué et sympathique

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arabie saoudite: l'affaire Khashoggi
Plus...