Au Karma Lounge, le chef jongle avec les saveurs

Ferney-VoltaireCette table indo-pakistanaise reste une valeur sûre pour les amateurs d’émotions.

Les naans accompagnent le curry vindaloo.

Les naans accompagnent le curry vindaloo. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Karma Lounge de Ferney-Voltaire reste une valeur sûre de la cuisine indienne dans la région. Il propose deux salles au décor charmant. Préférez celle située à l’étage, plus cosy, où vous serez reçus fort agréablement, et plongez votre regard dans une carte traditionnelle et immuable; c’est le cas dans la très grande majorité des restaurants indo-pakistanais.

Ce n’est pas une raison pour se priver de la salade de poulet tikka, où la chair du volatile est marinée dans le citron et les épices avant de griller et de s’allonger sur un lit de verdure. Elle est tendre, savoureuse, pimentée avec retenue…

Les aubergines raita sont moins convaincantes pour les amateurs de caviar d’aubergines moyen-oriental. Elles sont annoncées «fumées au tandoor» avant d’être malaxées avec du yoghourt. Les saveurs sont diluées dans cette crème onctueuse, non dénuée d’intérêt d’ailleurs. Les aubergines en beignets (pakora) tendres, pas du tout grasses, sont plus attrayantes, surtout associées à ces sauces pimentées posées sur la table.

Ces entrées sont bien entendu escortées de naans qui se déclinent de multiples façons. On les aime garnis de fromage (de La Vache qui rit la plupart du temps) ou d’une julienne de piment vert. Attention, cela arrache les papilles!

Un curry pour suivre? Si vous aimez les explosions de saveurs, pointez le doigt sur le bœuf cuisiné aux tomates, oignons et gingembre. Une tendreté remarquable et une sauce mêlant des impressions de douceur et de puissance, sans emporter le palais. À déguster avec un riz basmati aux petits pois, qui gommera toutes les notes trop pimentées à votre goût.

Vous préférez un plat plus violent? Alors cap sur un curry vindaloo, agneau, bœuf ou poulet à choix. Cette recette est originaire du sud de l’Inde (Goa) et son nom signifie «vin et ail». Elle est surtout appréciée pour la force de ses piments. La brûlure a priori la plus violente dans la carte du Karma, ce qui efface d’ailleurs totalement la saveur aillée du plat. Cette fois, pourtant, une petite déception. Les piments, certes très présents, restent civilisés. Le chef a sans doute peur pour une clientèle qui ne connaît pas la virulence originale de ce curry magnifique.

Karma Lounge 4, rue de Versoix, Ferney-Voltaire.% +33 450 28 01 72. Ouvert tous les jours. À la carte (entrée, plat et dessert), compter 40 €

(TDG)

Créé: 17.04.2019, 20h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Niki Lauda
Plus...